LES OUBLIÉS — LE FILM QU’ON OUBLIERA PAS

Il y a deux semaines, je suis allée au cinéma après les cours, toute seule, sur un coup de tête, parce que j’avais un seul film à l’esprit : Les Oubliés, de Martin Zandvliet. J’étais tombée sur la bande-annonce il y a quelques temps sur allociné alors que je m’ennuyais d’un site à l’autre, et je m’étais bien décidée à ne pas laisser passer ça. J’en ai déjà parlé rapidement dans mon dernier article, je suis fan des films modernes qui se passent en période de guerre (pas tous évidemment mais j’ai adoré Un Long Dimanche de Fiançailles et Frantz, love love love) et les films étrangers (autres que anglophones) me rendent très curieuse — le doux son de la langue allemande fait du bien à mes oreilles, m’voyez.
Rendez-vous donc au Luminor, à Hôtel de Ville, tirant profit du Printemps du Cinéma (la séance à 4€, c’était maintenant ou jamais) : très petite salle, plein de gens tous seuls un peu grincheux vous me direz, en plein mardi après-midi ensoleillé, fallait s’attendre à voir des retraités, écran un peu bas (attention à ne pas se mettre derrière quelqu’un de grand), pubs très courtes — voilà le film lancé.

fun fact: ce film était nominé aux Oscars, dans la catégorie Meilleur Film Etranger, mais c’est Le Client, de Asghari Farhadi (réalisateur iranien) qui a remporté le trophée.

Mai 1945, Danemark. La première scène est assez violente, on grimace déjà en voyant de colonel danois maltraiter un très jeune soldat allemand, ça annonce pas mal la couleur. En effet, l’ambiance est assez lourde, on sent bien l’après-guerre et le choc psychologique qui règne encore. Le film est plutôt classique : un peu lent, les scènes sont parfois longues… On retient notre souffle à chaque fois que quiconque manipule une bombe puis quand on s’y attend pas BOOM tout le monde sursaute dans la salle, tous les personnages se ressemblent (tu m’étonnes qu’en 1945 les allemands soient tous blonds aux yeux bleus………), mais j’adore. Les plans sont beaux, majestueux parfois (plein de couchers de soleil!!), le son est parfaitement manipulé, la musique mais aussi les scènes avec les cris, stridents et bouleversants, les respirations très fortes… Les acteurs sont sublimes et touchants : les jeunes comme les vieux ont cette sensibilité dans leur regard, même le méchant (qui est vraiment un gros connard du début à la fin) a ce quelque chose qui fait qu’on le comprend un peu. Parce que c’est des allemands, on comprend la haine des colonels danois et de tout le reste du monde, en fait. Mais difficile de leur en vouloir, c’est bien tout le message du film, que l’on comprend à travers le sergent Carl qui s’occupe du groupe : il commence par être une sorte de brute sans émotions et sans filtre mais petit à petit il s’attache à ces jeunes, leur relation devient très humaine et c’est accentué par la sorte de huis clos que forme cette plage. Le décor ne change presque jamais, ils sont comme seuls au monde dans un endroit sublime qui cache un véritable enfer sous le sable.

les-oubliés-2

Ces jeunes allemands, ce ne sont que des gamins (ils ont entre 15 et 18 ans) avec toute leur innocence, qui n’ont rien demandé et qui ont, malgré eux, grandi avec Hitler et la guerre. Le sujet est très dur, délicat. Une fois les combats terminés, ces soldats ne demandent qu’à rentrer chez eux, voir leur famille, retrouver leur maman et étudier pour un jour avoir un métier, ils ont des rêves plein la tête même quand l’espoir n’a plus lieu d’être. C’est beau. Et très puissant. Je veux pas spoiler mais sachez que sur 14 garçons il n’en reste plus que 4. Les personnages m’ont vraiment touchée, ils sont beaux, sales et mal-nourris mais incroyablement beaux, les acteurs jouent si bien!! They deserved better ok??? On s’imagine à leur place, parce qu’ils ont notre âge alors on se demande comment notre vie aurait été si on était nés à cette époque (et surtout dans ce pays).
« Les auteurs n’ont pas besoin de créer un passé à ces personnages pour les rendre vivants » comme le dit très bien Valentin Bréheret dans sa Chronique du Cinéphile. Ils dégagent quelque chose de très fort et c’est ça que j’ai adoré. D’ailleurs, difficile d’en choisir un préféré parce que tous sont vraiment excellents.

les-oubliés

On pourrait nuancer ma critique avec quelques remarques plus négatives, comme le fait que dans ce film ce sont les Danois qui sont les grands méchants alors que bon, on sait bien que ceux qu’on devrait détester dans l’histoire (et surtout l’Histoire) ça devrait être les Allemands, certes, mais ça fait du bien de voir un film qui aborde le thème différemment, surtout que ça parle d’un fait qui n’est pas discuté dans nos livres d’Histoire. Le déminage des plages par de très jeunes soldats maltraités, c’est tabou et ça fait partie des épisodes dont on préfère taire les conséquences. D’ailleurs je trouve que le titre français est très bien choisi, même si très divergeant des titres en allemand (Under Sandet, « sous le sable » en français) et en anglais (Land Of Mine, jeu de mots avec « mine » pour mine la  bombe mais aussi pour mien genre mon pays / pays de mines). Dernière chose, je dirais que la fin est un peu décevante aussi. Enfin, pas « décevante » mais… pas très réaliste, c’est un peu dommage. Mais on prend, parce que parfois on préfère les happy ends au réalisme.

J’ai pas pleuré mais en sortant du cinéma j’avoue que j’étais bouleversée. J’ai remis toute ma vie en question lol imaginez moi dans le métro, le regard dans le vide à rejouer toutes les scènes du film dans ma tête et à (re)penser aux millions de morts de la Seconde Guerre Mondiale.
Pour conclure, ce film est un gros gros coup de coeur et je vous le conseille, of course — même si je sais que ce genre ne plaît pas à tout le monde — surtout si vous étudiez l’allemand, perso je me sentais trop fière de comprendre la moitié des dialogues!!


J’avais oublié à quel point j’aimais écrire des critiques ciné!!!!
J’avais pas fait ça depuis au moins 2 ans je crois, je devrais m’y remettre parce qu’à chaque fois que je vais voir un film je me dis que ça ferait un bon article pour le blog donc pourquoi pas, je ne sais pas si ça vous plaît mais moi oui aha

PS : j’ai changé le thème et l’en-tête du blog what do you think ??

xoxo

tati cinéphile