PARIS MENSWEAR FASHION WEEK AW17 — MON EXPERIENCE (backstage)

salut les enfants,

aujourd’hui tati est de retour pour vous raconter ses péripéties en tant qu’insider à la fashion week!! (oui je vous poste cet article presque un mois après et j’ai vraiment pas la foi de le traduire, de toute façon c’est pas comme si j’avais beaucoup de fans internationaux lol) Cette saison j’étais o max — j’ai mis une semaine à récupérer mon sommeil, c’est dire — et j’ai adoré ça!!! (enfin bon, je le referais pas tous les jours non plus)

backstage études studio AW17 paris

J’ai été habilleuse pour deux de mes favs de la fw parisienne : Etudes Studios et, encore une fois, Officine Générale!! Et j’ai aussi bossé sur le défilé Henrik Vibskov, mais cette fois-ci à l’accueil et au placement des invités, j’ai couru un peu partout et fais beaucoup de faux sourires, c’était stressant mais très sympa, et assez différent de ce que je fais d’habitude (j’avais déjà été habilleuse pour eux). Pour toutes ces aventures j’étais avec mon acolyte fashionista ILONA et ces deux jours intenses vont rester dans nos petites têtes pendant longtemps je pense lol (j’ai l’air sarcastique mais je ne le suis pas) (enfin je crois) En tout cas je suis super chanceuse et reconnaissante de pouvoir faire ce que je fais à chaque fashion week depuis un peu plus d’un an maintenant, même si je ne suis qu’une petite esclave parmi tant d’autres, ça m’apporte beaucoup de bonheur, vous savez!!!

Je vous ai mis pas mal de mes photos perso (et EXCLUSIVES lol) mais la qualité est très bof apparemment, je ne sais pourquoi, c’est dommage mais c’est mieux que rien eh + cliquez sur les noms des garçons pour accéder à leur profil sur models.com (si vous êtes curieux/perdus, si non… continuez à lire) (mais je prends toujours du temps à mettre des liens dans tous mes articles pour plein de trucs différents et PERSONNE NE CLIQUE JAMAIS DESSUS, JE VOUS VOIS DANS MES STATISTIQUES)


J’ai d’abord eu l’occasion d’assister à un défilé : Christian Dada, que j’ai découvert cet été et dont je suis fan fan fan, je n’ai pas été déçue du tout ! Comme en juin, j’ai encore réussi à me faufiler en front row et oui car je deviens difficile, voyez-vous, je n’accepte plus de rester debout comme les prolétaires et la collection était sublime, à chaque nouveau look j’écarquillais les yeux parce que vraiment wow!! je vous mets une photo que j’ai prise moi juste pour le style mais j’y joins les photos de nowfashion.com pour que vous vous fassiez une idée de la beauté du truc

CHRISTIAN DADA AW17 PARIS

J’ai beaucoup aimé les couleurs, notamment les pièces argentées, les détails inspirés du monde de la musique (par exemple les sacs en forme de chaîne hifi mais aussi les ficelles des pulls et pantalons étaient des câbles jack), et les plateformes des filles!!! stole my heart!!!!! mais vraiment, tout était cool (même si en soi pas non plus super original puisqu’on voit ça de plus en plus maintenant : tout cette vibe streetwear, écritures sur les bras comme les merch de Kanye West ou Justin Bieber et les superpositions)

christiandadafw17-1christiandadafw17-2

Après Christian Dada je suis allée faire un tour à la sortie de Cerruti pour voir l’ambiance et pour accompagner my dear Thomas pour ses photos street style (look at THAT mais surtout leur INSTA wow) mais il faisait tellement froid je ne sais pourquoi nous sommes restés lol

Etudes le lendemain, j’étais super excitée, le call time était à 11h, le lieu était superbe (dans une sorte d’immeuble privé sur l’avenue d’iéna) et c’était un peu le bordel/stress au début parce qu’on était trop d’habilleurs du coup certains ont du rentrer chez eux mais nous avons vaincu!!! Après ce coup de pression, donc, on a eu du temps pour… ne rien faire, parler entre nous, s’ennuyer ensemble, découvrir la collection (!!!!!! mon coeur!!!!!!!! c’était si beau!!!!!!!) et piocher des madeleines au buffet. J’ai (encore) habillé Finnlay (Davis)d’ailleurs on a dû être carrément 3 sur lui parce qu’il devait porter une sorte d’écharpe/couverture XXXL extra lourde, et sa tenue n’était pas ma préférée, et voilà rien à déclarer lol on a aussi bien rigolé avec les habilleurs et les mannequins à côté de nous (Enzo et Mackenzie) et en bref, l’ambiance était sympa ; j’ai remarqué qu’on était sur la story instagram de @etudesstudios c cooooool

16425890_10202540249422822_3179602287947174557_n 16386897_10202540263183166_2584850019944012056_n capture-decran-2017-02-04-a-18-17-51

J’ai cru comprendre que la collection était inspirée de la tendance punk/streetwear du moment, de Louis Vuitton (chemises et pantalons en soie), de la logomania du moment aussi (Coca Cola, transformé en « never mind » ici) et un peu du Brexit (t-shirts et chaussettes avec le drapeau européen, même si en soi on le voit pas sur les photos) (+ mood « il fait froid je sors avec mon lit sur le dos me faites pas chier« , j’ador). Les chaussures étaient banales (en même temps Etudes ne fait pas de chaussures donc on s’en fout) mais le reste j’ai vraiment adoré, les manteaux sublimes, les pantalons en soie, les colliers/chaînes (j’ai même piqué celle de mon look pour quelques minutes lol #doitforthegram #thuglife), les couleurs (rouge, jaune, bleu, un peu de vert et de couleur sable), les écharpes XXL, le détail des chaussettes, même les foulards noués en turban sur la tête, gros gros love.

etudesfw17-1etudesfw17-2

Après un déjeuner sur les Champs (bon ok au mcdo mais sur les champs quand même), Ilona et moi-même sommes allées faire un tour aux Tuileries et on a rencontré un garçon (mannequin) absolument adorable qui était trop content qu’on l’ait reconnu (c’était un hasard total, fun fact: j’avais liké une de ses photos sur insta la veille du coup son visage me disait quelque chose puis j’ai retrouvé son nom). (Aaron, 17 ans, from South Africa qui avait défilé pour Cerruti la veille)
Henrik Vibskov était au Westin Hotel Concorde, endroit ultra chic orné de marbre, moquette bordeaux et de gros lustres à la château de Versailles (mention spéciale pour la salle de bains waouh) ; on a été super bien accueillies par le staff (<3) et la salle était déjà décorée pour le défilé (vibskov a l’habitude de faire des installations très originales et vivantes), les figurants étaient en train de répéter. On nous a proposé de faire l’accueil, avec deux autres personnes. Pas besoin de vous redire que c’était un peu la folie mais une fois tous les invités rentrés on a pu assister au défilé!! (au 81532ème rang debout mais c’est rien on s’adapte) et puis au final tout s’est très bien passé, ça m’a fait vivre un truc différent! donc j’étais certes épuisée mais contente lol

16425953_10202540265703229_7257998421403385801_n 16427211_10202540249622827_4214983967497643731_n 16472936_10202540261383121_6651131954086422342_n

Dimanche – réveil 6h37 (ça pique) – direction le lycée Charlemagne dans le Marais pour Officine Générale. Déjà le fait que ça se passe dans un lycée était rigolo, moi qui pensais ne jamais retourner dans un tel endroit lol (ouah ça fait trop la meuf par ici), mais pas n’importe quel lycée! celui-là était très ancien, très beau et ressemblait d’ailleurs plutôt à une école primaire vu de l’intérieur. Anyway, très bien accueillis cette fois aussi et on a tout de suite été briefés pour le détail des tenues à habiller (à fond dés 8h du matin, franchement c’est beau #dedication, en revanche les garçons avaient pas l’air en forme du tout c’était comique) et le buffet m’a émue tellement il était beau (chouquettes, croissants, cookies, jus à gogo c’est ça qu’on aimmmme). On a « chillé » tous ensemble pendant une bonne heure, mangé, bu, assisté à la répétition (le défilé se passait au dernier étage, dans une grande salle au plafond très haut et assez abimé, comme si c’était abandonné, l’effet était super cool même si un peu creepy, et la musique vraiment douce pour les oreilles), puis re-chillé et discuté avec les mannequins et les autres habilleurs, l’ambiance était vraiment cool et détente!! D’ailleurs le casting était vraiment bien, comme la saison dernière, avec des mannequins considérés comme des « tops » depuis quelques saisons voire années déjà, des petits nouveaux et des carrément inconnus au bataillon, en tout cas tous vraiment très très gentils et rigolos malgré la fatigue apparente. J’ai surtout parlé avec Fernando (Cabral) (avec qui j’avais déjà pas mal discuté la saison dernière) et Piero (Mendez) (avec qui j’avais aussi parlé en juin) m’a même reconnue, j’étais touchée lol (genre le gars a dû faire 18364 défilés dans sa vie et autant de campagnes internationales mais il se souvient de bibi ok) et j’ai habillé le français Xavier Buestel, un garçon qui s’appelait Josef (trop gentil aw) et Myles Dominique, un de mes préférés de ceux qu’on a vu partout cette saison (3ème dans les « ranking men » de models.com cette saison, avec 22 défilés au compteur) et qui m’a fait vraiment rire parce qu’il avait pas dormi (c’est parti en conversation sur les afterparties de la fashion week, fun fact: il ne se souvenait même pas de ce qu’il avait fait la veille mdr)

16508187_10202540252022887_2904546448518076642_n

16425838_10202540260983111_6751289130862665372_n 16473336_10202540254302944_6302035523314431523_n

16427735_10202540256663003_90748072984612018_n 16387101_10202540252902909_9088781609940483937_n

Concernant la collection, très chic, simple mais efficace! Officine Générale j’aime beaucoup, c’est un style assez mature, très différent de Christian Dada et Etudes que j’ai tant aimé aussi, c’est clair. Quelques touches de couleur assez estivales, détails soignés (ceintures, chaussures, façon de nouer le foulard, etc), manteaux incroyablement élégants, c’est juste beau et intemporel, comment ne pas aimer ???

officinefw17-1officinefw17-2

Ah oui d’ailleurs, un garçon qui m’a marquée aussi ce jour-là c’est Serge (Rigvava) : un AMOUR!!! je vous ai déjà parlé de lui il y a longtemps parce que c’est un des tout premiers mannequins que j’ai suivi limite on a grandi ensemble vous voyez lol ; on a commencé à parler sans raison et il était fort drôle et… simple ? je sais pas comment le décrire mais vraiment adorable comme mec (top 3 des mannequins les plus gentils que j’aime d’amour, avec Rhys (Pickering) et Piero hahahahah la meuf fait des classements


Merci de m’avoir lue, j’espère que j’ai réussi à vous faire vivre ça avec moi, que maintenant vous êtes calées en noms de mannequins et que vous connaissez les dessous de la fashion week comme si vous y étiez hihi

PS : la minute désespoir : ça me rend dingue j’ai envie de créer du contenu et d’écrire plein d’autres choses et de partager toutes mes découvertes avec vous!!!!! mais je suis déchirée entre les cours et ma recherche de stage (coucou je cherche un stage dans la communication ou la publicité, de préférence dans le milieu de la mode, pour le mois de juin si une bonne âme passe par ici lol) et mes projets à rendre et mon  semblant de vie sociale MAIS à quoi bon me lamenter ici haha (help)

xoxo,

signé: tati fashion slave

FASHION IS NO FUN… IS IT ?

Il y a quelques jours, alors que j’attendais qu’on appelle mon nom, j’ouvrais un Grazia, choisi totalement au hasard sur la table de l’institut de beauté… et là, un article en particulier retint mon attention. Malheureusement je n’ai pas de mémoire superévoluée (loin de là), je ne me souviens donc pas du tout du nom de cet article. svp pardonnez-moi (update: JE L’AI RETROUVÉ!! cliquez ici pour le lire et remerciez-moi plus tard pour mon magnifique travail de vérifieuse/chercheuse de sources, en vrai bonne journaliste que je suis) Cependant la photo m’a marquée : Anna Wintour qui riait à gorge déployée (oui oui, je vous jure), avec à ses côtés James Corden, fameux humoriste britannique et animateur de son propre show, et une autre madame blonde qui avait l’air de rigoler autant qu’eux. Ces derniers bien installés en front row d’un défilé pendant la Fashion Week.

Photo : Dan Medhurst, défilé Burberry, avril 2015

Et là, ça m’a frappé. La mode, c’est chiant. Non ?
Minute papillon, let me explain. Ce que je veux dire par là, c’est que le monde de la mode est super strict et sérieux, on se lance des scarfaces à tout va (ou sinon vive l’hypocrisie extrême, il n’y a pas vraiment de juste milieu, quoi), il y a une pression de malade, on scrute tous les fashion faux pas, on se prend pas pour de la merde, en gros, c’est pas fun fun ! (remarque: bien sûr j’exagère, c’est pas non plus déprimant à ce point de travailler dans ce monde ou quoi, mais on sait tous à quel point c’est superficiel)
Bon, c’est chiant, certes, mais on a connu de pires moments ! C’est-à-dire qu’en ce moment, comme le dit l’article de Grazia, la mode est « (enfin) en pleine crise de second degré. »

Je ne compte pas ré-écrire leur article, à coup de merci Jeremy Scott, grand fou que tu es, à avoir mélangé la rue et les fast-foods et les ours en peluche à Moschino et la haute-couture, il était temps de rire un peu, mais je vous partage ma réflexion et ma vision de non-insider (donc en tant que simple lectrice de magazines / fille en harmonie avec son temps / meuf cultivée / jeune fashionista / fashion blogger à ses heures perdues / et surtout followeuse assidue de nombreux comptes Instagram de gens riches, beaux et stylés).

Une amie à moi (salut soso) me parle souvent de « second degré » d’un vêtement. Au début, je lui disais « mais n’importe quoi, quand tu portes quelque chose il n’y a pas de premier ni de deuxième degré, tu le portes et tu l’assumes, et basta », mais après, j’y ai repensé. Elle a (un peu) raison. Elle s’exprime juste mal(adroitement). D’après moi, ce n’est pas vraiment du second degré quand on parle de vêtement du moins, mais surtout de l’auto-dérision, de la dérision tout court, en fait je pense juste qu’un jour les gens en ont eu marre et sont partis en couille, et ont assumé leurs délires. Délires parfois assez spéciaux, certes, on se souvient de la tendance Barbie de Moschino, des sacs Chanel en forme de brique de lait (Karl Lagerfeld étant un des pionniers du fameux « second degré » de la mode)…


Photo: Pier Marco Tacca/Getty Images

Cependant, il y a aussi des délires un peu plus marrants, des gens avec de l’humour… ouf ! Dans les gens modeux ET rigolos, je cite Leandra Medine, alias Man Repeller. Blogueuse New Yorkaise, c’est une des rares qui parle de la mode avec beaucoup de dérision et de sincérité, j’adore son style d’écriture – et puis elle a un très bon style vestimentaire aussi, on peut le dire. Elle désigne son blog comme un « lit de vagins » comprendra qui pourra, et le nom de celui-ci – « Man Repeller » – veut littéralement dire repousseur d’hommes (néologisme, je sais, « repousseur » n’est pas un mot français mais vous m’avez comprise, enfin j’espère. Sinon, partez.) Elle a même une catégorie « humour », dans laquelle on peut lire à quel point les avocats (à manger, pas ceux qui défendent les gens au tribunal) sont devenus les Oprah des réseaux sociaux, ainsi que toutes sortes d’horoscopes stupides un peu légers, en passant bien sûr par des explications mode décalées. Elle fait partie des blogueuses les plus connues, et très influentes, et son blog est désormais une véritable entreprise, et elle n’est même plus la seule à écrire dessus !

Je reviens sur ce que j’ai dit dans mon introduction, Anna Wintour pourrait presque, elle aussi, faire partie des gens « modeux et rigolos », car malgré qu’elle ait inspiré la fameuse Miranda Priestly du Diable s’habille en Prada, parfois elle rigole, et parfois elle s’associe avec des gens drôles. Comme dans cette vidéo, par exemple.

En parlant de vidéo, j’ai découvert un nouveau mini-programme sur Arte svp continuez à lire même si je parle de Arte je vous promets que c’est intéressant qui s’appelle Dress Code. Je ne saurais même pas vous le décrire, alors je vous lance un épisode en pleine face, jugez par vous-même. Moi j’ai ri.

 

La mode ce sont les gens qui la créent, qui l’adorent, mais surtout ceux qui la portent. Et les tou(te)s premier(e)s qui la portent, et bien ce sont les mannequins. Être un « porte-manteau » c’est bien, mais être un porte-manteau ET avoir du charisme, du caractère, de l’humour, c’est bien plus cool. Nous on en connaît des tonnes, qui se sont fondé un réel empire sur les réseaux sociaux grâce à leur tchache et leur personnalité (et sont un atout commercial pour les marques qui les embauchent, car aujourd’hui on les choisit presque davantage grâce à leurs 2 millions de followers que grâce à leurs capacités/caractéristiques de mannequin mais là je m’éloigne du sujet). Le meilleur exemple est la bien trop célèbre Cara Delevingne avec ses grimaces, son franc parler, ses talents d’actrice… Et de nombreux autres, qui ne se prennent pas vraiment au sérieux (comme Molly Bair aussi ohh j’adore cette fille, elle est géniale et trop mimi avec sa tête d’alien, ou Tilda Lindtam aussi, plutôt très drôle ou encore Alexander Ferrario), qui se tournent eux-mêmes en dérision et ça fait du bien un peu de fraîcheur ! Ça change des filles/gars qui sont « beaucoup trop au-dessus de nous », juste parce qu’ils/elles sont signées chez une pauvre agence eh on se moque pas des pauvres

tumblr_no3p8a1rEL1uvn64to1_500

tumblr_n3eqz3nVkd1spquo7o1_400
gifs provenant de Tumblr (le premier ??? et le deuxième funnymalemodels)

En fait ça va, je crois. La mode, ça peut être fun, accessoirement jeu de mots pourri : on peut jouer avec, on peut se faire quelques amis, bla bla bla. Moi je m’amuse beaucoup, surtout quand j’écris des articles et que je fais des recherches, ça me plaît. Non je rigole. deuxième jeu de mots non intentionnel (en vrai ça me plaît beaucoup et j’apprends un tas de choses hein) Malgré le fait qu’on puisse jouer avec et que ces derniers temps la mode ré-apprenne un peu l’humour, je pense que si dans ce monde on est aussi coincés et sérieux, c’est parce que derrière et bah il faut vendre à tout prix littéralement… faute à la pression du marketing, que voulez-vous !
Mais on est dans la bonne voie, les copains, parce que l’humour parfois ça paie aussi, donc moi je vote pour davantage de sourires et de convivialité pendant les fashion weeks et autres :—————-)          aimez-vous les uns les autres

Je pourrais continuer encore longtemps, je sais très bien que je n’ai pas fait le tour du sujet mais bon, je prends congé.

Bien à vous,

Tati, passion modeuse (le retour)

xx