FASHION’S PROBLEM WITH DIVERSITY : WHY REPRESENTATION MATTERS

En voilà un sujet important !!!!! Parlons peu parlons bien parlons PROBLEMES. Ça me démange depuis très longtemps et pas assez de personnes n’osent en parler alors voilà je pose ça là : la mode serait-elle raciste ??

Plusieurs choses m’ont incroyablement inspirée et poussée à écrire ce post : l’article de Business of Fashion, « A New Generation of Casting Directors Putting Diversity First » et surtout les conférences du même site, BoF (cette fois sur YouTube), de James Scully, « How Fashion Became More About Power, and Lost its Ability to Dream » et « Diversity and Inclusivity : Fashion’s Missed Opportunities » avec Tim Banks, de Business of Fashion, les deux mannequins Joan Smalls et Hari Nef et le président de IMG Models, Ivan Bart. Sans parler du post du même James Scully, directeur de casting américain qui pèse pas mal, sur instagram pendant la fashion week qui m’a révoltée et bouleversée (clique sur la capture d’écran ci-dessous pour être redirigé vers le post en question). Je ne peux pas parler de tout ni réellement me défouler ici, ce serait beaucoup trop long et peut-être (sûrement) que je referai d’autres articles similaires, mais le milieu de la mode est plutôt problématique, on le sait, mais peut-être qu’on l’oublie trop souvent. On voit les paillettes mais derrière le rideau c’est autre chose et il serait TEMPS d’en parler !

Many things have deeply inspired me lately and motivated me to write this post : (links are on the french paragraph right above) Business of Fashion‘s article « A New Generation of Casting Directors Putting Diversity First » and also their channel’s conference, #BoFVoices, with casting director James Scully, « How Fashion Became More About Power, and Lost its Ability to Dream » and « Diversity and Inclusivity : Fashion’s Missed Opportunities » with Hari Nef, Joan Smalls, models, and Ivan Bart, director of IMG Models. I can’t say everything that is in my mind, this subject could lead to a whole debate and I can’t even put everything into words but it is SO important ! We see the glitter and the glamour but behind the curtain, fashion is a lot different/darker than what we think… (click on the screenshot below to see james scully’s full instagram post)

james-scully-instagram

Dans la conférence entre Joan, Hari et Ivan Bart, ça parle du post de James Scully, de la représentation de toutes les origines et cultures, de mannequins « plus size« , de Victoria’s Secret… voilà qu’on donne (enfin) la parole aux acteurs de ce milieu pour des choses IMPORTANTES! ô joie!!!

« You are not a model : you are a trans model, a black model, a latina model… », Hari (qui est transgenre) en parle comme si c’était un « Diversity Day« , genre la journée porte ouvertes où tu peux montrer des gens différents. On dirait que la diversité, c’est tendance en ce moment, et ça en reste là, justement : on te prend pour un défilé pour montrer que wow cette marque a fait un défilé avec 8 filles noires, so progressive, so diverse, so multicultural mais en fait non pas vraiment, c’est juste pour l’image de marque.
On voit bien que, sur le podium, il n’y a que des clones. J’avoue que j’ai moi-même parfois du mal à différencier les mannequins (surtout les filles), car certaines se ressemblent énormément, c’est dire… Ok je suis blanche (enfin je sais pas je m’en fous j’ai jamais vraiment réfléchi à ça mais en tant qu’européenne je dirais blanche même si le portugal fait parfois débat je m’en beurre) mais même moi, ce genre de « mauvaise représentation » me touche. Ce n’est absolument pas NORMAL de présenter une collection inspirée de l‘Afrique et même de shooter la campagne en Afrique avec presque uniquement des blanches ????????? (cc @ valentino) C’est même irrespectueux, c’est un autre level de colonisation, là. C’est super délicat comme sujet mais c’est tellement actuel, ça me révolte de voir qu’on en est toujours à se battre pour ce genre de choses.

They talk about many many things, such as skincolour, origins, plus size models, victoria’s secret’s casting… and I can’t stress enough how important this is, finally the actors of this industry are given a VOICE and are speaking up against such problematic issues!!!!
« You are not a model : you are a trans model, a latina model, a black model… » Hari tells about what she calls « Diversity Day », aka the moment when people want different people, but… that’s it, it’s almost just like a trend : you are given the job because of you are black or transgender, not just because you are a model. You are given this job so the public, who will see the campaign, will think : « wow what a progressive brand ! not like everyone else ! wow, so diverse, so multicultural!!!! » ; it’s actually just for the brand’s image. On the catwalk : clones. Even I sometimes have trouble dissociating and recognizing some models (girls more than boys) sometimes because they look alike! I am white but that doesn’t stop me from being shocked by this misrepresentation. It is absolutely not NORMAL to shoot a collection inspired by AFRICA and in AFRICA with almost only white models ?????? (what’s up @ valentino) It is disrespectful for the people, that’s a whole other level of colonization, like hello??? It’s very hard and kinda taboo to talk about this, it pisses me off that we still have to bring this up nowadays.

Néanmoins, soyons d’accord, l’origine/couleur de peau/orientation sexuelle/genre ne définit pas la personne!! Enfin, j’espère qu’on est tous fiers de qui on est et d’où on vient machin machin, mais ça devient un problème quand c’est la première (voire seule) chose qui est dite à propos de la personne. Par exemple, imaginons un article qui dirait « black model Joan Smalls was chosen for X’s campaign« …….. c’est pas indispensable. « model » suffit, non ?
Mais d’ailleurs, le problème n’est même pas seulement niveau origine/couleur de peau, ça ne s’arrête pas là, non, parlons aussi de poids/taille. Ivan Bart raconte que la couverture du Vogue UK avec Ashley Graham a été très difficile à négocier, ce ne sont pas les éditeurs du magazine qui ont pensé à montrer des femmes « grandes tailles », non, il a fallu se battre pendant des mois voire des années pour leur montrer, leur prouver que c’était important de parler de ça, et de représenter différentes tailles. Certaines personnes ne rentrent même pas dans les boutiques de luxe (même si elles ont l’argent pour y faire leur shopping) parce qu’elles savent qu’il n’y a rien pour elles (voulant dire: à leur taille) là-bas, elles ne sont pas les bienvenues, elles ne sont tout simplement pas la cible, en fait…

But wait let’s make it clear : your origin/skincolour/sexual preferences/gender do absolutely not define you!! Although of course we describe each other with those characteristics, it should not be the first especially not the only thing you say about someone. For example, imagine an article saying « black model joan smalls was chosen for X’s campaign » …… ok do we care ?? « model » was enough, thanks.
By the way, the problem isn’t only about skin colour, we should also talk about sizes!! Ivan Bart talks about British Vogue’s cover with Ashley Graham didn’t fall from heaven : it was a long process, it wasn’t just the editors’ ideas to put a plus size girl on the cover, it was a hard battle that lasted for months, even years !! Some people don’t even dare walking in luxury shops (even though they possibly have the money for it) because they know there is nothing there for them (meaning : nothing their size). They don’t feel welcome and indeed, they just aren’t the target… 

C’est totalement incohérent, je crois que les modeux sont vraiment bouchés, c’est tout, ils ont cette espèce d’image figée et clichée de la beauté, qu’ils se sont d’ailleurs inventée de toutes pièces, qui n’a pas changé depuis des années voire des décennies. Ok la mode n’est peut-être pas censée être démocratique ou n’est pas là pour représenter la réalité, qui n’est pas assez joyeuse ou ne fait pas assez rêver mais certaines personnes vivent dans un AUTRE monde. Ce débat devient totalement politique, quand on se demande si le fait de choisir des mannequins étrangers affecterait ou non les ventes, si on pense à la réaction des gens face aux personnes transgenres… Le marché asiatique est le plus représentatif de ce racisme blatant, d’ailleurs, d’après ce qui est discuté dans la vidéo ils en sont au point de COUPER la partie de l’affiche où il y a une mannequin noire (par exemple) ou de faire des versions différentes de telle ou telle campagne pour que la publicité soit « adaptée » à la clientèle asiatique et parce que si on les laisse « ça ne vend pas« , mais on est où????
Les POC (people of colour) ont du mal à s’identifier car ils ne voient personne comme eux : « Is this your idea of beauty ? » s’interroge Joan. Dans la rue on voit des gens de toutes origines (enfin, ça dépend d’où on habite, certes, certains pays sont plus diversifiés culturellement que d’autres), de tous styles, de tous âges, alors pourquoi pas dans les magazines, sur les campagnes et les défilés, après tout ? Elle avoue aussi le sentiment de fierté qu’elle ressent quand elle décroche des jobs pour des marques qui sont pour la première fois représentées par une femme de couleur, c’est comme si elle laissait une porte ouverte à toutes les prochaines filles « comme elle » qui viendront après et qui auront peut-être plus d’opportunités (on l’espère). Il faut que les gens comprennent que la beauté n’est pas forcément blanche. La représentation, ça compte.

It makes absolutely no sense, I think fashion people really do have a problem, they have this kind of image of beauty that is totally still, so white and so cliché, and by the way their idea of beauty is their own construction, and it has been the same for years and years ! Ok, maybe fashion isn’t supposed to be democratic nor is it there to present life as it is (since it is supposed to be a « dreamy world » and bla bla) but some people do live in a wHOLE OTHER WORLD. This is such a political debate, and it is more important now than ever to be honest. Some countries in Asia still cut out black models from campaigns because « it will not sell » to asian consumers, what ???
POCs can’t identify themselves with the people they see on ads and on the catwalk : « Is this your idea of beauty ? » asks Joan in the conference. We see people with very different styles, various ethnicities, all ages, all shapes so why not on magazines and on campaigns ?? She admits she feels very proud when she gets jobs for brands which she is the first black person to represent — the door is left open for (hopefully) people « like her » thanks to her ! She and Hari are definitely role models, starting a new wave and talking about things that matter. People need to understand that beauty isn’t only white. And representation matters. So much.

Le pouvoir de l’industrie de la mode est absolument dingue, et c’est pourquoi ses acteurs devraient montrer l’exemple ! Ils ont une certaine responsabilité dans la représentation de la société, ils savent se faire entendre et devrait profiter de leur statut. Quand on a déjà de l’influence, c’est tellement facile : ils lancent déjà les tendances vestimentaires, média, design, visuelles, musicales, alors pourquoi pas les « tendances » sociétales (qui ne devraient pas rester des tendances évidemment) ?? « I want to get to the point where it’s not a conversation anymore, it’s the norm » (dixit Joan Smalls dans la conférence #BoFVoices). (Promis que quand je serai directrice de casting je ferai les choses bien <333) Attention je ne suis pas non plus de l’avis qu’il faut des « moches » et « grosses » sur le podium (mais qu’est-ce que la mocheté ???? lol) (voyez les pincettes que je prends), les mannequins qui défilent ne sont que.. des mannequins, justement, qui ne sont autres que des « jolis porte manteaux » comme je les appelle, ils ne sont pas censés représenter la réalité quotidienne et crue, c’est plus compliqué que ça je pense que chacun a sa place et tout n’est pas à réformer non plus ; je ne suis pas en train de m’indigner contre le sytème entier, juste contre une certaine façon de penser. Cet article n’est pas là pour taper sur les fashionistas racistes et dénoncer je ne sais qui (je ne suis personne pour faire ça lol mais je n’hésiterai pas à le faire si je suis témoin de choses louches), mais j’espère que ça ne révolte pas que moi lol
En tout cas comme on peut le voir il y a des lueurs d’espoir, ces personnes COOLS qui osent défier les normes et ouvrent les yeux des gens coincés!!! magie!!!! Je suis déjà pas mal de gens très inspirants sur instagram et d’agences « anti-système » (comme @antiagencyldn) (lol en période d’élections politique cette expression me fait penser à certaines personnes…….) et la conférence de James Scully m’a vraiment touchée. Et d’ailleurs!!!! l’annonce de l’arrivée d’Edward Enningful à la tête du Vogue britannique m’a remplie de joie hihi things are looking better!!!!!

The fashion industry is SO powerful, it’s crazy, and that is why its actors should be an example and lead the way. They have a certain responsibility in representing society as it is, as a whole and should profit from their status. It is so easy when one already has influence ! When you already set trends for clothing, media, design, art, music, then why not social trends ?? (which, of course, should not stay just « trends) « I want to get to the point where it’s not a conversation anymore, it’s the norm » says Joan Smalls. (I promise I will be a great casting director. <333) I’m not all for « ugly » or « fat » people on the catwalk (what even is ugly??? when is it too fat???? what is life??) because models who just walk are just there to… walk and show the clothes and that’s basically it, they are not supposed to convey any message or show the reality of any situation, it’s not like I’m saying everything is wrong and needs to change. What really needs to just is just a general mentality. This article is not only there to hit on racist fashionistas or denounce anyone in particular (who am I to do that lol but you can count on me to spill some tea if I ever witness something wrong) but I hope this matter outrages everyone, not just me lol
Anyways, there are some lights of hope at the end of the road (love Boyz 2 Men), cool people who do things right and who are not afraid to speak up and defy norms (and open some eyes). I follow many inspiring people and « anti system » agencies on instagram, and James Scully’s post + his BoF conference really resonated with me, I really admire him and I wish there were more people like him, not only in the industry but in the world!!!! another GREAT news for this subject : Edward!!! Enningful!! for!!! Vogue!!!! UK!!!! things are looking better!!!

besos,

signé : tati activist

BOYS CAN WEAR MAKEUP TOO

(le blog est tourné vers l’HOMME en ce moment, vous l’aurez compris lol oops + soyez patients, l’article sur mes aventures à la fw le week-end dernier arrive!!)

fun fact : le maquillage n’a pas de genre.

C’est ultra important pour moi d’être ouvert(e) d’esprit, j’adore observer la société (wow oki super) et j’aime encore PLUS les gens qui bougent et qui détruisent les clichés et osent se rebeller. Quelque chose me trottait dans la tête depuis un bout de temps déjà et j’ai remarqué que ça devenait de plus en plus sujet d’actualité / de débat alors me voici!!!! Parlons des garçons et de leur relation au maquillage.

En fait je suis tombée sur un article totalement par hasard l’autre jour, et j’ai adoré.  Puis j’en ai lu plein d’autres encore. Et je me suis abonnée à plein de comptes. Amour. (Puis je suis aussi tombée sur la vidéo de Stella que je vous ai partagée ci-dessus et c’est là que je me suis dit qu’il fallait qu’on en parle, entre nous!!)
Comme vous le savez (si vous me suivez depuis fort longtemps) ou pas (si vous êtes nouveaux par ici), en classe de première j’ai fait mon TPE sur la beauté masculine, très exactement sur lidéal de l’esthétique masculine. C’était super intéressant et cool, j’ai beaucoup appris (et c’est de là que vient mon amour pour la mode masculine et les mannequins et tout le tralala d’ailleurs)  et je vois que beaucoup de choses sont encore et plus que jamais d’actualité. Bon c pas clair ce que je dis là mais « à l’époque » (donc il y a 2 ans) on avait fait toute une partie sur les cosmétiques et quand j’y repense, je me dis que si j’avais fait mon TPE en 2017, il y aurait eu BEAUCOUP plus de contenu à ce niveau là. En effet, le marché de la cosmétique dite « pour hommes » a explosé : aujourd’hui certains hommes s’affirment de ce coté, de plus en plus de gammes « masculines » sortent, on voit des garçons devenir égéries de grandes marques de maquillage… est-ce que vous vous rendez COMPTE DE L’EVOLUTION??

tom-ford-men-tt-width-600-height-600-fill-1-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1 tumblr_o0poryuaqo1u8jw35o1_r2_540


J’ai d’abord été curieuse de connaître l’opinion de la foule, les gens normaux comme vous et moi : j’ai alors demandé à mes amis ce qu’ils pensaient du sujet. Parfois j’ai parlé directement de maquillage, d’autre fois je n’ai fait qu’évoquer les cosmétiques en général. Parfois j’ai demandé si eux ils oseraient en mettre, d’autres fois j’ai juste demandé s’ils étaient « pour » ou « contre ». Voici les témoignages que j’ai récoltés (merci aux participants d’ailleurs, much love) (ps : j’ai gardé, au mieux possible, le vocabulaire et les réactions d’origine parce que ici on est naturels et spontanés oui oui)

« Ah j’en ai jamais entendu parler… mais je suis contre le maquillage tout court donc bon… » (il a osé ajouter, je cite, « ça nik la peau et ça cache la veritable beauté des choses« )
– celui qu’on appellera Jeff

« Parfums, crèmes, je love mais maquillage non. Je pense qu’il n’est déjà pas nécessaire chez les filles. » (puis, après une mini argumentation/débat entre nous, il ajoute:) « Produits de beauté pour homme je dis oui pour ceux qui aiment ça ! Qui me dit que je n’essaierai pas un jour, par curiosité ! S’embellir c’est cool, donner une image faussée de moi ne me tente pas. »
– Guillaume

« En soi y a pas de limites à ça, c’est comme pour les vêtements ! Mais après, pour les mecs ça sort de la norme, donc ça peut vite être vu comme too much ou gay. Mais personnellement je préfère sans.« 
– Agathe

cb4a65c658a4355e269119fe8b7c33e5    tumblr_o6ta8qg1a41qcvru5o1_500

« Je comprends pas trop le délire, je crois que si je voulais me maquiller je prendrais des produits pour femme… je pense que c’est du marketing genré. Mais j’aime bien les glitters. » (j’ai même eu droit à une photo à l’appui de maxime avec des paillettes sur les pommettes!!!! #blessed) « Je pourrais me mettre du fard à paupières ou du rouge à lèvres (et encore, pas n’importe lequel) pour une soirée super pd ou super trash mais sinon au quotidien non, ni sur moi ni sur un mec qui me plaît — même si je sais que c’est pas bien de penser comme ça »
– Maxime

« Ca dépend du maquillage : à la télé c’est courant, mais crari si dans la rue un mec se maquille comme une femme hm… c’est louche. Mais y a pas à être pour ou contre… Tu fais ce que tu veux.« 
– Chu Ho

« ça casse totalement les codes : les femmes se maquillent et pas les hommes. C’est pas conventionnel et un peu dérangeant au début, mais c’est comme toutes les nouveautés en soi… Les hommes se maquillent depuis pas mal de temps (j’ai regardé une émission sur M6 qui parlait de ça) mais c’était purement esthétique genre du fond de teint, maintenant c’est un vrai phénomène de mode, on voit toutes les youtubeuses beauté le faire alors les mecs s’y mettent aussi… je trouve pas ça viril du tout mais bon, ça me dérange pas, je suis même très jalouse quand j’en vois qui se maquillent 1000 fois mieux que moi. » (elle raconte ensuite l’histoire d’un camarade de classe au collège qui mettait du (je cite) « cache-boutons » et dont on se moquait) « Du fait que ce soit tabou et nouveau, les mecs n’osent pas ou ne le disent pas, mais par exemple niveau boutons c’est compréhensible parce qu’on est pas tous égaux de ce côté là…« 
– Jeanne

« Les hommes peuvent faire ce qu’ils veulent, y compris se maquiller, c’est pas comme si les filles étaient nées avec du maquillage partout sur la face donc ils ont tout autant le droit d’en mettre. Et je trouve ça joli.« 
– Dalla

Je n’ai pas eu de réactions extrêmes, du genre « ewwwww » ou « oh berk c pour les pédés ça » (mais en même temps… ça paraît logique que je ne m’entoure pas de ce genre de personnes excessives lol), on remarque même que ces jeunes gens sont plutôt ouverts, c’est assez COOL.


Les cosmétiques c’est du maquillage pur et dur certes mais c’est aussi beaucoup les soins du visage ; c’est vraiment la BASE, que tu sois garçon ou fille ou aucun des deux ou les deux, tu devrais prendre soin de ton visage !! Mettre de la crème, faire des masques, bien s’hydrater (boire beaucoup d’eau lol #conseildeyoutubeusebeauté), ne pas oublier le STICK A LEVRES aussi… c’est super important, la beauté passe avant tout par une belle peau, c’est bien connu. alors go ressembler à ça :

tumblr_o2yfwxanpp1qcvru5o1_500 capture-decran-2017-01-26-a-21-35-23

On peut préférer rester naturel(le), tester quelques produits afin de s’embellir un peu, ou carrément faire de l’ART SUR VISAGE, la liberté est totale. Le maquillage, c’est fun. Et le fun c’est pas réservé aux filles. On s’est battues pour affirmer nos libertés (on se bat encore et toujours aujourd’hui malheureusement………), on a réussi à montrer qu’on pouvait être qui on voulait et porter ce qu’on voulait (oui ça aussi c’est encore un combat actuel ha ha :—) trop cool) ; aujourd’hui on porte des choses qui étaient soit-disant « masculines » à l’époque comme des pantalons, des cravates, on ose les cheveux courts, certaines osent arborer leurs aisselles poilues… et pourquoi les hommes ne portent pas des jupes ? pourquoi ne se maquillent-ils pas ? ça devrait aller dans les deux sens. La société patriarcale a du mal à se défaire de l’archétype masculin ultra testostéroné musclé poilu fort qui ne montre pas ses émotions (j’exagère bien sûr mais vous voyez l’idée), si bien que c’en est devenu ce qu’on appelle… toxic masculinity, ou hypermasculinité. C’est un sujet délicat, auquel on ne touche pas : les femmes montrent de plus en plus qu’elles peuvent être ce qu’elles veulent (et ça c bo) mais les hommes, on n’en parle pas, du moins beaucoup moins. Ils restent dans leur boîte de masculinité, si rigide et fragile en même temps.

capture-decran-2017-01-27-a-20-32-01
citation de Jay Hanshaw, tirée de l’article Why I’m not afraid to be called feminine du très bon site Very Good Light. (lisez l’article!!!!! très important!!)

tumblr_nidv8uocas1qgbi8io1_1280 capture-decran-2017-01-26-a-21-37-17

Bien sûr les femmes n’en sont pas encore non plus au point de faire ce qu’elles veulent non plus de ce côté là, on sera toujours jugée si on porte trop de maquillage ou pas assez, et c’est pas demain la veille qu’on assumera pleinement nos moustaches mais… on y vient. Et c’est cool de progresser ensemble, hommes et femmes. Parce que d’ailleurs, le monde n’est pas binaire, ni manichéen, on est tous pareils mais tous différents en même temps, et ça fait tellement cul-cul de dire « be yourself » mais c’est un peu le message de la soirée lol et aimez-vous les uns les autres, mes frères et soeurs (et si t’as envie de te foutre du fard à paupières jaune et des paillettes sur le visage bah oui allons-y let’s go)

Le sujet n’est pas facile, et c’est tellement large que j’ai envie d’écrire encore des kilomètres dessus mais figurez-vous que j’ai du mal à m’exprimer. Peut-être par peur d’être mal interprétée ou par overdose d’idées qui s’entrechoquent dans mon esprit, je ne sais pas. En bref, j’aurais aimé partir encore plus loin, donner des conseils, montrer encore plus de choses, interviewer plus de gens, faire une véritable étude là-dessus mais je vous laisse avec une ébauche et une partie de mon humble opinion sur la question. A vous de découvrir de nOMBREUX autres articles qui s’en rapprochent, voici une petite liste avec une vidéo bonus à la fin!!

My Mom’s Skin-Care Secrets Made Me The Man I Am Today
(c’est l’histoire du créateur de Very Good Light et son rapport à la masculinité et à la société, pas tourné vers le maquillage mais sur le self love et soin de soi-même!)

Men Should Wear Makeup
(le titre est très brutal mais l’article est intéressant et assez soft)

The Beauty Boys of Instagram
(tout, tout, tout vous saurez tout sur les youtubeurs beauté)

Cakeboy x You Do You by Sean Santiago on Vimeo

disclaimer : Cet article ne regroupe presque que des photos professionnelles et artistiques et, pour la plupart, ces « mises en beauté » n’existent que pour la photo/le défilé et pas ou peu pour le quotidien, je le sais bien. Mais voyez tout ce qu’on peut faire, c’est intéressant, il y a du voyant comme du très discret…

PS : d’ailleurs je n’ai les sources d’aucune photo car je les ai prises sur tumblr quand je tombais dessus donc certaines datent de très longtemps d’ailleurs, et sinon quelques unes viennent de Very Good Light aussi (leur site ou leur instagram)… SAUF la photo de serge rigvava (4ème photo de l’article, avec la fourrure blanche) qui est l’un de mes éditos préférés au MONDE, photographié par Louie Banks pour 7th Man magazine. Et la photo ci-dessus a été prise en backstage du dernier défilé Etro (fall/winter 17).

capture-decran-2017-01-16-a-14-28-38

xoxo,
stay beautiful,

tati

 

LONDON FASHION WEEK : MENSWEAR A/W17— back at it again

Je revis enfin. La fashion week est de retour et, même si en ce moment même je coule un peu sous les devoirs et les révisions et les recherches de stage et les babysitting et les livres à lire (update du 13/01 : ça va mieux, j’ai « plus » qu’un oral ouf), I FEEL ALIVE. Tati back at it again with the fashion posts.
Cette saison chez les britanniques on a senti une certaine vague d’inquiétude, voire désespoir — notamment par rapport au Brexit et bien sûr au terrorisme — comme chez Christopher Shannon avec des drapeaux des pays européens sur la tête et chez KTZ ou Craig Green avec des vêtements faisant penser à des protections/armures… la mode, c’est un langage, voyez-vous, on a des messages à faire passer par ici!!!

I live again. Fashion week is finally back (and it’s my favorite, menswear!!!) and even though i am drowning in homework and things to do and read and i also have to look for an internship, I FEEL ALIVE. 
This british season we felt some kind of anxiety or despair, I’m talking about shit like Brexit or terrorism, like with Christopher Shannon who put european flags on the models’ faces and KTZ or Craig Green who presented clothes that looked a lot like armours… fashion is a language, you see, we have shit to talk about on here!!!

XANDER ZHOU

j’ador cette vibe cyber goth des années 2000 qui va au boulot, mention spéciale pour les lunettes!! Donc oui, le styling est intéressant, et même, je trouve que les accessoires en général sont très intéressants, pas seulement les lunettes : on en parle de ces gros sacs ??? Ok, un peu encombrant, et certes on risque de passer pour le gars qui ramène son matelas gonflable ou ses outils de bricolage partout mais j’aime bien l’effet. Petit plus aussi pour les manteaux, ceux en « vinyl » sont super sympas et les gros oversized qui déconstruisent totalement la silhouette sont très bien coupés et cools aussi ! (par contre je suis moins fan des derniers looks un peu bizarres et pas cohérents avec le reste, ni des bottes de jardinier)

I love this working-2000’s-cyber-guy vibe, especially the glasses ahhh! Ok so styling is interesting, but to be honest all the accessories are nice, not just the glasses, i mean : look at those bags !!! Might be a bit unpractical and we might look like a weirdo who just carries his sleeping bag/tools around but I like the visual. Also, bonus point for the coats, those oversized jackets that completely misconstruct the silhouette, I love it ! (i’m not such a fan of the garden boots though)

xanderzhouaw17

AGI&SAM

Si vous lisez mes articles sur la menswear, vous savez que ce nom revient très souvent dans mes favs et cette fois, je suis fan fan fan!!!! (encore plus que d’habitude, oui oui oui) Ces deux jeunes britanniques ont même fait quelque chose d’assez original — du jamais vu, carrément — puisque leur défilé a eu lieu dans une boîte (de nuit, discothèque, pas une boîte boîte vous l’aurez compris) (les mannequins circulaient autour du DJ) et figurez-vous que la fête a continué après le show ! (of course, the show must go on)  Bien sympa comme concept, et le tout a été diffusé en livestream sur youtube (oui tout, même la soirée!! on s’y serait presque crus) donc +1 pour l’innovation. Concernant la collection, je n’ai jamais été fan du rouge et noir ensemble (stendhal m’aurait-il traumatisée ?) mais depuis quelques temps je m’y fait, ça me plaît presque, alors quand j’ai vu ces looks j’ai été conquise. D’autant plus que le makeup est vraiment on point, très dark mais ça leur va tous et toutes très bien hihi gros pouce vert (ou « poce bleu » pour les intimes). Cependant notons que c’est une collection plus sérieuse que ce qu’ils ont l’habitude de faire (on se souvient du look classy femme de ménage de juin dernier…..lol…..).

If you are a frequent reader of mine, you know this name often comes in my fashion week favorites. I’m such a fan!!!! These two british guys even did something quite innovative by mixing music and fashion in a nightclub and turning the show into an actual party/rave at the end (because « the show must go on » lol), all of this of course LIVE on the internet! so hey +1 for the originality. About the collection : to be honest I have never been a fan of black and red together, but lately I have been getting used to it, almost liking it so I was conquered by these looks ! Also, the make up is so dark and so cool I love it, they look so good ugh! Although, we notice that this collection seems to be quite more serious than what they usually do (remember the classy housekeeper looks from last season…..).

agisamaw17

COTTWEILER

Non ce n’est pas un nom de race de chien, c’est bien un duo de designers, et un très BON hihi mélangeant sportswear et chic à la perfection, Ben Cottrell et Matthew Dainty commencent à percer, eh! Ils ont d’ailleurs reçu le International Woolmark Prize cet été, et ils habillent des gens stylés comme FKA Twigs ou Skepta, raison de plus pour les suivre du coin de l’oeil. Concernant la collection, ambiance camping/randonnée fun, je suis pas folle de tous les looks, certaines pièces sont un peu trop « imposantes » visuellement, comme le pantalon tout à droite ci-dessous par exemple… MAIS j’adore vraiment les couleurs, le styling, les sacs tous mimis et puis les vestes ouvertes, ça donne vraiment un charme!! (+ leur dernière collection était déjà super sympa, on valide oui oui)

Camping/hiking mood for this collection! I’m not loving alllll of the outfits, some pieces are a bit too « expressive » for my modest eye (like those black trousers on the far right) but I am such a fan of these colours!!! The styling is so good too, the cute little bags, and the open jackets really add some charm.

cottweileraw17

MAISON MIHARA YASUHIRO

Damn ces vestes/manteaux/kway/doudounes sont vraiment au dessus je suis ??? Les couleurs, les matières, c’est chic à souhait, ça respire le luxe on ADORE.

damn those coats/jackets ?? the colours, the fabrics, everything is so chic, it screams luxury and i LOVE it.

miharayasuhiroaw17

JOHN LAWRENCE SULLIVAN

Quelques ressemblances avec Agi&Sam, surtout pour le rouge et le noir et les cols très hauts + casquettes : on pourrait presque mélanger les deux collections sans en être perturbés lol MAIS C PAS PAREIL OK ? Style très badass chic, pour ne pas dire presque mec-de-cité-qui-connaît-ses-bases-fashion  pour certains looks hahah surtout la 3ème photo en partant de la droite ptdr je suis fan, regardez:

This kinda looks like Agi&Sam, ok, yes, the black and red, the hats, the high necks; we could almost mix half of the two collections together and almost no one would notice… BUT it’s different, ok!!!!! I’m all heart eyes for these outfits, just look at them!!!!

johnlawrencesullivanaw17(((ps: toutes les photos viennent de la bible aka nowfashion.com)))

 

voilà voilà,
(aujourd’hui marque le début de la vague menswear à Milan j’en suis toute émoustillée!!)

à bientôt pour de nouvelles aventures

PS: BONNE ANNEE BONNE SANTE, amour gloire et beauté à vous tout ça lol j’avais même pas remarqué que c’était mon premier article de 2017 oops hihi (mais sachez que j’ai eu pas mal d’idées d’articles sympas récemment)

xxx

tati passion fashionista

La maison Dior et ses deux amants

Parlons bien, parlons beau, parlons mode.
D’un côté Raf Simons, responsable des collections de ces dames, et de l’autre Kris Van Assche, directeur artistique pour ces messieurs. Deux grands noms de la mode, straight outta Belgium. Zoom sur les pères du minimalisme Dior-esque une fois!

UPDATE: j’ai fini d’écrire cet article aux alentours du 20 Octobre. (je l’ai écrit pour le journal de mon lycée, et j’ai donc attendu sa parution avant de publier mon bel article ici, je ne voulais pas spoiler mes amis hoho) Or, le 22 Octobre, le monde apprenait – BREAKING NEWS – que Raf Simons avait décidé de quitter son poste de directeur artistique chez Dior… « C’est une décision basée entièrement et très justement sur le désir de me concentrer sur d’autres aspects et d’autres intérêts de ma vie, ma propre marque notamment, et sur les autres passions que j’ai, en dehors du travail » a-t-il annoncé dans un communiqué (qui fait toute une page, c’est d’ailleurs la première fois que quelqu’un écrit un truc aussi long pour son départ).

(cet article est à lire entièrement avec un accent belge) (joke) (lol)

item0renditionslideshowWideVerticalthe-making-of-dior-raf-simons-ss01
crédits photos : Vanity Fair, TTT magazine

Tous deux succèdent à de grosses grosses têtes, ce qui n’est pas une tâche facile. D’abord Kris Van Assche, qui prend les commandes de Dior Hommes en 2007 après le départ de Hedi Slimane, qui a – on peut le dire – inventé LA silhouette de l’homme Dior. Puis, après 15 mois d’intenses recherches d’un nouveau couturier suite à l’évincement de John Galliano en 2011 (souvenez-vous de ses propos antisémites…..), Raf Simons devient « responsable de la haute couture, du prêt-à-porter et des accessoires féminins », et on attend de lui une sorte de retour aux sources du luxe français et classique de Christian Dior, loin de l’excentricité de Galliano, qui avait – on peut le dire aussi – ruiné la haute couture Dior.

Les deux stylistes n’en sont pas à leur premier essai au sein d’une grande maison de couture, Simons a passé sept ans chez Jil Sander et Van Assche, lui, a commencé sa carrière en tant qu’assistant chez Yves Saint Laurent.

Un mot qui décrit bien leur style : minimalisme. Kris Van Assche a pour devise « less is more » et décrit son esthétique au journal Métro en disant « Je ne suis pas vraiment adepte des fioritures; j’aime que la beauté soit assez technique ». Raf dit que le public le voit comme un minimaliste mais que ce n’est pas réellement ce qu’il est, cependant, grâce à son expérience chez Jil Sander, il s’adoucit, et réussit à faire la différence entre Dior et sa marque éponyme, connue pour son style très artistique et intello mais terriblement underground et rebelle à la fois (et parfois un peu bizarre aussi, avec des chaussures de clowns, des chemises sur la tête, des crop tops masculins… à vous de juger)

12143283_10200875919375611_7588435845799640965_n 12108233_10200875920255633_8258281069055261056_n 11149732_10200875921775671_241338265755204436_o 12144933_10200875922535690_1954162886374853889_n
KVA printemps/été 2015 – KVA automne/hiver 2013 – Raf Simons printemps/été 2015 – Raf Simons printemps/été 2016

Raf est le plus connu et notable des deux ; il a fait des études d’architecture, et c’est en assistant à un défilé haute couture de Martin Margiela en 1995 qu’il trouve sa vocation et décide du jour au lendemain de devenir styliste. C’est un artiste à part entière, passionné par ce qu’il fait, mêlant à la mode musique, peinture et art contemporain. Il a une façon de travailler qui lui est bien particulière, il est proche de ses collaborateurs, bien loin de l’image du styliste distant et arrogant. Certains critiques le considèrent même comme un outsider de la mode. Lors de son arrivée dans la maison du 40 avenue Montaigne, Le Nouvel Observateur écrit : « Le minimalisme est un phare pour l’école belge. Dries Van Noten, Ann Demeulemeester en sont des exemples flagrants. Raf Simons, diplômé en design industriel, est sans doute encore plus cérébral que ses congénères. Il va devoir modérer son penchant arty, qui lui a valu une cote très honorable chez les journalistes, s’il veut faire perdurer le succès commercial de Dior. » Il a récemment été nommé aux Globes de Cristal dans la catégorie Meilleur créateur de mode, preuve de son succès.

12038615_10200875914695494_9218830656625170955_o  
Dior automne/hiver 2013 – printemps/été 2013 – printemps/été 2016

Kris a un peu moins d’expérience et de prestige si je puis dire, mais il n’en reste pas moins talentueux que son confrère. Diplômé de l’académie des beaux arts d’Anvers en mode et design, il est donc styliste mais aussi photographe, il a même été invité d’honneur pour de nombreuses expositions, notamment sur le monde du travail, duquel il s’inspire beaucoup, et aussi sur le thème de la poésie, l’élégance et la modernité. Quand dans une interview on lui demande comment il voudrait que l’on se souvienne de son temps chez Dior Hommes, KVA répond : « Je pense que j’aimerais qu’on se souvienne des collections, ou de la marque en tant que telle. Que Dior Hommes devienne un des plus grands, voire le plus grand label de mode masculine, est mon but (…). Si ça pouvait être un peu comme ce que disait Christian Dior lui-même : si ça pouvait aider les hommes à se sentir plus beaux, plus confortables ou plus sûr d’eux, ce serait déjà pas mal. Tout tourne autour du vêtement. Je ne suis pas un artiste de scène, je ne fais pas de performance. J’aime penser que j’ai un point de vue créatif et que j’y mets tout mon coeur. Il y a beaucoup d’histoires à raconter, et ça me rend heureux. Je veux faire du bruit. »

12027566_10200875917735570_1595852470174112475_n 12144917_10200875917175556_8280548825894162724_n 12042934_10200875918335585_8352646548569757681_n
Dior Hommes automne/hiver 2014 – printemps/été 2015 (crédits : kevin tachman) – printemps/été 2016

KVA et RF sont tous les deux jurys du prestigieux festival de mode et de photographie d’Hyères.

Une chose les différencie pas mal : le casting. Le choix des mannequins n’est pas à prendre à la légère quand on veut présenter sa nouvelle collection au monde et qu’on a un message à faire passer. Kris Van Assche est très pointilleux et il choisit lui-même les garçons qui vont porter ses créations. Ces derniers sont tout sauf des portemanteaux. « Je suis un esthète, je crois à la beauté et je crois à l’individu dans la mode. » dit-il au magazine L’Express en 2009, et c’est pour trouver ces mannequins à la beauté et à l’allure particulière qu’il, il fût un temps, se rendait plusieurs fois par an au Brésil et en Argentine, car « ces garçons sont aussi une source d’inspiration pour [sa] création », ils ont quelque chose que les européens n’ont pas toujours. Il ajoute « Je pars du principe qu’un défilé doit faire rêver et je vais donc à la recherche de garçons non pas beaux -rien n’est plus subjectif- mais avec de la sensualité et de l’assurance. Une certaine élégance mal rasée, dirais-je… » (même si, maintenant, les Dior boys sont, en gros, les tops les plus en vogue, de Janis Ancens en passant par Serge Rigvava, qui n’ont rien d’amérindiens, loin de là ha). Raf Simons, lui, était connu à ses débuts pour ses castings sauvages, ces mannequins découvertes dans les rues un peu au hasard, mais avec Dior il fait débat, à cause du gros manque de diversité des filles qui défilent pour lui (blanches, blanches, et plus que blanches). Malheureusement le manque de diversité des défilés est un problème très fréquent, depuis des années, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, d’ailleurs.

liam goslett for details.com backstage dior fw14Dior Hommes automne/hiver 2014 (crédits photo : Liam Golsett pour Details.com)

Autant dire que ces deux hommes sont une très bonne chose pour la maison : ils ont su sublimer Dior, et ils brillent dans leur rôle. On espère qu’ils vont continuer longtemps, parce qu’on aurait peur de ce qui pourrait venir après eux… enfin je veux dire, on en connaît des designers toxiques tels que Alexander Wang chez Balenciaga (bye bye) ou, pire encore, Jeremy Scott pour Moschino…

^^^ lol vous voyez cette conclusion, je l’ai écrite alors que je ne me doutais pas le moindre du monde des évènements qui allaient suivre. Autant dire que la décision de Raf Simons a été un choc pour tout le monde, même si, quand on y pense, il avait déjà mentionné la pression médiatique et le rôle d’internet qui le préoccupaient et lui faisaient se poser des questions. Il a été bénéfique pour Dior, apportant sa vision intellectuelle et artistique de la mode, et on sait que Dior Couture avait augmenté ses revenus de 60% depuis 2011. A l’heure où je vous écris, on a encore aucune idée de qui va succéder à Raf : certains parient sur Nicolas Ghesquière, soupçonné de quitter Louis Vuitton, d’autres parlent de Phoebe Philo, directrice artistique de Céline (ce qui serait pas mal, une femme chez Dior moi je dis yes), ou encore Alber Elbaz, qui vient de quitter Lanvin.

à voir: DIOR ET MOI, sorti en 2013 et réalisé par Frédéric Tcheng, qui suit la réalisation de la toute première collection haute couture de Raf, en 8 semaines seulement. Autant vous dire qu’à la fin j’en étais toute émoustillée, tellement on ressent son stress, ses émotions, et surtout sa fierté à la fin, c’est magiiiiiiique!

STYLE INSPO FOR THE COOL KIDS : Leandra Medine aka the Man Repeller

6e5bdca7676c7f44ee4ba3bf505c6ec1

« Man Repeller » ça veut dire, littéralement, « repousseur d’homme« . Leandra Medine, américaine de 26 ans, l’a bien compris, certains looks et la mode en général peuvent être plutôt répulsifs aux yeux de certains (elle parle de son blog comme d’un « lit de vagins » comprendra qui pourra). Style trop recherché, jupes ou chaussures bizarres, accessoires dits inutiles, couleurs trop voyantes, sacs fantaisistes… mais la mode c’est ça, non ?

note : english version at the end of the article

Leandra-Medine-channeled-Tom-Cruise-Risky-Business-days-white main.original.585x0 tumblr_mw1q253H8K1s2p87so1_400

Je n’ai pas la réponse à « qu’est-ce que la mode? », ou plutôt j’en ai trop, parce que pour moi la mode c’est un art, c’est tout et rien, chacun en a une vision différente, et je pense que chacun a une personne précise qui lui vient à la tête quand on pense à ce monde de « fashionistas » le mot dégueulasse à prendre avec des pincettes je précise lol. Pour moi, c’est Leandra, entres autres. J’aime vraiment ce qu’elle représente, j’aime aussi le fait qu’elle soit vraie, sans chichis comme on dit, et puis son blog est DRÔLE et ça, c’est plutôt rare dans ce domaine, non ? (et là je vous redirige vers un article que j’ai écrit il y a quelques mois, « fashion is no fun, is it?« ) Elle m’a beaucoup inspirée, pour mon blog surtout, mais aussi dans mon style, par exemple toutes les tenues ci-dessus sont tout à fait des choses que je pourrais porter du moins si je portais souvent des talons

tumblr_n0zt4eI8N31sgckeho1_1280 man-r25 1409_SS15_Street_L_3038615a

Comme vous avez pu – ou non – remarquer grâce aux photos qui illustrent ce bel article qui est, disons le, plus visuel que littéraire, les pièces qui résument Leandra sont : le jean (beaucoup de denim, du jean vintage à la veste en jean), les vestes et chemises dites « masculines », tout ce qui est oversized, les cols roulés, les superpositions en tous genres…

Leandra-Medine-did-preppy-like-fashion-pro tumblr_mz9shqMTkB1qfmxgno1_1280 screen-shot-2013-10-23-at-4-45-20-pm

Pour finir, voici quelques articles récents (je dis bien récents parce que son blog existe depuis 2010 donc bon autant dire qu’il y en a des milliers à lire) qui valent la peine d’y jeter un oeil au cas où il faudrait encore vous pousser un peu pour vous faire découvrir cette femme et son univers et qui définissent bien Man Repeller :

How To Wear a Sweater as a Scarf 

This Is All You Need to Look Pretty

Let’s Talk About it ; Diversity in Fashion

The Street Style Debate : Are We Robots (or Are We Dancer ?)

The Thought Process of Writing an Instagram Caption

(Notons cependant que Man Repeller est un empire et que Leandra ne dirige pas tout ça seule, évidemment.)

OH MON DIEU je viens de découvrir que Man Repeller était aussi sur youtube aczhejvnscxcknvdiuckoznb cliquez ici pour perdre des heures de votre vie à regarder des vidéos sponsorisées ou pas avec des tenues ON POINT et une Leandra pleine d’humour, de sondages et de conseils et surtout d’interviews avec des grands noms tels que Diane Von Furstenberg et d’autres!! Ah et vu que j’en suis à lui faire sa promo je vous conseille aussi de l’ajouter sur snapchat (man_repeller) hehe

dernière chose : le nouvel obs a publié cet été un article très bon et très intéressant sur Leandra, « Dans la tête (et le business) de Leandra Medine, princesse de la mode » à lire si vous voulez en savoir plus (puisque mon article n’est absolument pas complet ni franchement utile)

Leandra Medine calls herself a « Man Repeller« , literally. Long skirts, crazy shoes, hundreds of different bags, colored tops, useless accessories, bling bling jewelry… it sure can look a bit scary from the outside, from someone who doesn’t understand fashion. But fashion is all that, isn’t it ?
Well I don’t have the answer to the question « what is fashion ? » or let’s say I have plenty of answers because to me, fashion is everything and nothing at the same time. It is a form of art, and everyone has a different perception, but one thing I have no doubt about : we all think of one specific person when we think of this world of « fashionistas » ew that word sounds disgusting i know i’m sorry. To me, this person – or at least one of them – is Leandra.
I love how she is so fresh and natural about everything, she is FUNNY, and well, her blog is definitely a big inspiration, for my own blog but also for my own style. I would say that the pieces of clothing that pretty much define her are denim, oversized sweaters and jackets, male shirts, turtle necks, layers on more layers, etc.  I have listed up above some of her most remarkable articles that you should check out if you don’t know her blog yet (recent ones because Man Repeller has been up since 2010 so that makes a plethora of cool articles to read hey) and omg they have a youtube channel too !!

xoxo,

tati the coolest

READY-TO-WEAR PARIS FASHION WEEK SS16 // MY EXPERIENCE #1

hein quoi Tati a assisté à un défilé femmes ? Et bien oui, je vous l’annonce, j’ai ouvert mes horizons et suis rentrée dans un monde un peu plus glamour et surtout plus bordélique que le monde de la fashion week masculine : la fashion week féminine.

IMG_20150929_204605

COMMENT J’AI FAIT :

J’avoue que là, c’était complètement par hasard et par chance. Mardi 29 Septembre, 16h, je me fais chier en cours de philo, je sors alors mon portable wow quelle élève attentive je fais pour envoyer un message à un ami et lui demander de ses nouvelles, ce-dernier me répond qu’il a un show le soir même, auquel il ne peut pas assister et me propose alors d’y aller à sa place… Aussitôt dit aussitôt fait, 4 heures plus tard, à 20h08, me voilà devant l’endroit, rue Commines dans le 3ème arrondissement, prête à assister au défilé d’une jeune créatrice que je ne connais même pas, Anne Sofie Madsen.

COMMENT C’ÉTAIT :

Il y a une queue pas possible devant l’endroit, même les acheteurs s’entassent devant la petite porte qui doit faire maximum 30 centimètres de largeur, et il n’y a que deux ou trois photographes, sans mentionner le bouchon que l’évènement crée car c’est une petite rue et beaucoup de voitures passent par là (dont des taxis qui déposent les invités). J’arrive à me faufiler jusqu’à la porte, je montre l’invitation sur mon portable et là le mec me regarde et me demande « what is this ?« … je lui réponds « bah, c’est mon invitation », il me regarde de haut en bas « nan nan les invitations c’est papier, bon euh sinon vous avez le mail pour prouver que vous avez été invitée ? », il touche l’écran de mon portable et voit que c’est un screenshot et là je me dis merde il va jamais me croire. Je me décompose et essaie d’expliquer la situation, il me coupe net « nan ça marche pas comme ça ici, c’est des invitations nominatives, vous rentrez pas »… bon… j’arrive difficilement à m’extirper de la foule, réalise ce qui vient de m’arriver et appelle directement mon ami. Une dizaine de minutes plus tard, munie d’un mail de preuve et d’un mensonge ultra bien réfléchi, je réussis à passer, à condition de rester « en standing, alors ». Ha. ha. bitch.

La salle est relativement petite, et il y a déjà pas mal de monde à l’endroit où on me dit d’aller, j’essaie alors d’aller me posticher un peu plus loin où je pourrais avoir une meilleure vue, en vain… Je me résigne donc à rester au deuxième rang des gens qui sont debouts comme des cons autour d’une caméra géante, et je passe le temps en écoutant les conversations fluettes des gens qui, comme moi, sont tout fiers d’être rentrés. Les photographes râlent en italien (et tiens tiens, ça me rappelle ma dernière fashion week, ça) et, avec une trentaine de minutes de retard, le show commence enfin. Je suis agréablement surprise, il y a de jolies pièces, j’aime beaucoup les chaussures, les coupes sont spéciales, et il y a pas mal de superpositions mais c’est ce qui fait l’authenticité du style. Je sens une certaine inspiration des années 2000, et les couleurs sont le gris, le blanc, le noir, le blanc cassé/crème et c’est à peu près tout, avec du jean et de la transparence, des uniformes, corsets, j’ai même l’impression de retrouver une certaine touche de SM avec des gros chokers blancs et des grosses boucles en argent reliées à un bout de tissu qui sort de je-ne-sais-où (certains vêtements sont un peu fouillis et les coupes bizarres comme je l’ai déjà mentionné, a beautiful mess je dirais), cependant c’est quand même mignon avec des fleurs et des tenues plutôt chic ; j’aime bien les cheveux aussi, des demi-chignons sur cheveux longs (vous savez, comme les man buns), deux carrés à la Mireille Mathieu, une à moitié rasée, style garçonne punk, et une petite coupe afro très sympa. Les mannequins sont sublimes, il y a d’ailleurs de la diversité c’est cool, certaines ont plus de présence que d’autres mais elles nous regardent toutes profondément dans les yeux quand elles arrivent sur le podium, et ça fait son effet.

Pour la première fois de ma vie, j’ai pris de bonnes photos (merci à mon nouveau téléphone) regardez ça : (cliquez sur les photos pour les agrandir)

IMG_20150929_204423 IMG_20150929_204523 IMG_20150929_204924 IMG_20150929_204850

For the first time ever, Tati here attended a women’s fashion week’s show. It all happened thanks to my friend who has a blog : he was invited to a show but couldn’t attend it, and said I should go at his place. WHICH I OBVIOUSLY DID.
It was quite hard to get in because there were a hell lot of people and they wouldn’t let me in because it wasn’t me who was invited but my friend… but I ended up going inside eventually (don’t think I was going to give up that easily ha ha ha bitch please), and stayed in the back, next to a huge film-camera. I didn’t know the designer, Anne Sofie Madsen, but I was surprise, the collection was beautiful, I loved it ! Lots of white, grey, black, of course, and the hair was so cool – man buns, shaved on the sides, or very black and short like french singer Mireille Mathieu… the shoes were amazing too, perfect for someone like me who loves platforms! A lot of denim too (remember when i wrote about the denim trend), see-through shirts, and I think I noticed some SM inspiration, with leather chokers and big metallic zips here and there… it was also very sweet, and chic, with flowers and pretty details! And can we talk about the models, dear god, they were amazing, enchanting, and looked at us deep in the eye when arriving on the runway.

and for the first time in my life, I got some pretty pictures (maybe not pretty but OK at least), thanks to my new phone yay!

SEE ALL THE LOOKS ON NOWFASHION.COM

Je vous prépare un autre article exclusif sur mon expérience en coulisses de deux autres défilés! 

bisous x

ALL DENIM EVERYTHING

« blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn »

alldenimeverythin

Parlons peu, parlons bleu, parlons jean. Avec la tendance des années 70 en ce moment, le jean devient plus qu’un basique, c’est même tendance. On en use et on en abuse, on ressort les jupes en jean, et on ose même le total look jean. Attention tout de même à ne pas tomber dans le look Brit-brit et Justin Timberlake en 2001 ??? sinon on est mal.

Let’s talk about jeans, baby. With the boom of the 70’s trend, jeans and denim in general are more than a basic in our closet, it’s now fashion, it’s in, in-er than ever, and I am loving it. Careful though, or you could easily turn into Brit-brit and Justin Timberlake back in 2001 and that wouldn’t be very appreciated…

Britney-Spears_glamour_16oct14_PA_b_540x810

Les collections printemps-été 2015 (et pas que) ont marqué les esprits niveau jean, je cite (dans l’ordre des photos ci-dessous) Kenzo, Chloé, Dolce&Gabbana, Tommy Hilfiger, Gucci, en veux-tu en voilà.

Spring-Summer 2016’s collections were a lot about denim, I’m thinking about Kenzo, Chloé, Dolce&Gabbana, Tommy Hilfiger, Gucci, you only need to ask !

denimtrendwomen

Vous me direz « ahh mais printems-été 2015 c’est bientôt fini, elle est finie la tendance » mais non chut.

Un truc que je ne pensais jamais aimer, ce sont les patchworks de jean. Et pourtant, il m’a suffit d’un tour à Zara pour changer d’avis. Autre merveille que j’ai d’abord repérée chez Zara, c’était une jupe trapèze (en jean, encore une fois) avec des boutons sur le devant, vous voyez sans doute de quoi je parle ! Chiara Ferragni en a une qu’elle porte assez souvent et vraiment, elle est sublime impossible de trouver une bonne photo avec la jupe exacte que j’ai en tête mais celle ci-dessous y ressemble donc faisons avec. Quand je suis tombée sur une jupe du même style à Primark (mais d’un jean plus foncé), je n’ai pas hésité une seconde.

Something I would never thought I’d like are denim patchworks. Though I only needed one step into Zara to change my mind (lol). Another beauty I laid my eyes on at Zara was the most perfect denim skirt ever, buttoned on the front. I’ve seen Chiara Ferragni wear those a lot, and it looks fabulous ! It’s pretty obvious that when I walked into Primark and saw a similar one (darker, though), I didn’t think twice.

tumblr_nmp9t2COnh1tvkryjo6_1280Capture d’écran 2015-08-08 à 18.16.42tumblr_nsl5udGk8T1ra4yqoo1_400

Mon petit chouchou, c’est la robe en jean. J’en ai trouvé une par-faite dans une friperie à Châtelet il y a quelques mois et, même si j’ai l’impression d’être une femme enceinte quand je la porte, je suis en total amour. En plus, c’est presque la même qu’Alexa Chung (celle tout à droite sur le montage ci-dessous) ! Que demande le peuple ? En parlant d’Alexa Chung : elle est la reine du denim. Admirez.

I think my personal fave is a cute denim dress. I found the perfect one in a thrift shop around Châtelet here in Paris a few months ago and, even though I look pregnant with it, I am in love. PLUS it looks like Alexa Chung’s (the one on the far right of this collage) ! What else ? Talking about Alexa Chung : she is a denim queen

alexadenimqueen

Pour ces messieurs, il y a un peu moins de variantes du jean vu qu’ils ne portent pas encore de robes ou de combi-short mais on y est tout de même. Directement des podiums de Dior Homme, Dsquared, Tom Ford, AMI, Topman…

For men, there are less ways to wear denim since they can’t wear cute denim dresses but it’s still a thing : Dior Hommes, Dsquared, Tom Ford, AMI, Topman…

denimtrendmen