PARIS MENSWEAR FASHION WEEK AW17 — MON EXPERIENCE (backstage)

salut les enfants,

aujourd’hui tati est de retour pour vous raconter ses péripéties en tant qu’insider à la fashion week!! (oui je vous poste cet article presque un mois après et j’ai vraiment pas la foi de le traduire, de toute façon c’est pas comme si j’avais beaucoup de fans internationaux lol) Cette saison j’étais o max — j’ai mis une semaine à récupérer mon sommeil, c’est dire — et j’ai adoré ça!!! (enfin bon, je le referais pas tous les jours non plus)

backstage études studio AW17 paris

J’ai été habilleuse pour deux de mes favs de la fw parisienne : Etudes Studios et, encore une fois, Officine Générale!! Et j’ai aussi bossé sur le défilé Henrik Vibskov, mais cette fois-ci à l’accueil et au placement des invités, j’ai couru un peu partout et fais beaucoup de faux sourires, c’était stressant mais très sympa, et assez différent de ce que je fais d’habitude (j’avais déjà été habilleuse pour eux). Pour toutes ces aventures j’étais avec mon acolyte fashionista ILONA et ces deux jours intenses vont rester dans nos petites têtes pendant longtemps je pense lol (j’ai l’air sarcastique mais je ne le suis pas) (enfin je crois) En tout cas je suis super chanceuse et reconnaissante de pouvoir faire ce que je fais à chaque fashion week depuis un peu plus d’un an maintenant, même si je ne suis qu’une petite esclave parmi tant d’autres, ça m’apporte beaucoup de bonheur, vous savez!!!

Je vous ai mis pas mal de mes photos perso (et EXCLUSIVES lol) mais la qualité est très bof apparemment, je ne sais pourquoi, c’est dommage mais c’est mieux que rien eh + cliquez sur les noms des garçons pour accéder à leur profil sur models.com (si vous êtes curieux/perdus, si non… continuez à lire) (mais je prends toujours du temps à mettre des liens dans tous mes articles pour plein de trucs différents et PERSONNE NE CLIQUE JAMAIS DESSUS, JE VOUS VOIS DANS MES STATISTIQUES)


J’ai d’abord eu l’occasion d’assister à un défilé : Christian Dada, que j’ai découvert cet été et dont je suis fan fan fan, je n’ai pas été déçue du tout ! Comme en juin, j’ai encore réussi à me faufiler en front row et oui car je deviens difficile, voyez-vous, je n’accepte plus de rester debout comme les prolétaires et la collection était sublime, à chaque nouveau look j’écarquillais les yeux parce que vraiment wow!! je vous mets une photo que j’ai prise moi juste pour le style mais j’y joins les photos de nowfashion.com pour que vous vous fassiez une idée de la beauté du truc

CHRISTIAN DADA AW17 PARIS

J’ai beaucoup aimé les couleurs, notamment les pièces argentées, les détails inspirés du monde de la musique (par exemple les sacs en forme de chaîne hifi mais aussi les ficelles des pulls et pantalons étaient des câbles jack), et les plateformes des filles!!! stole my heart!!!!! mais vraiment, tout était cool (même si en soi pas non plus super original puisqu’on voit ça de plus en plus maintenant : tout cette vibe streetwear, écritures sur les bras comme les merch de Kanye West ou Justin Bieber et les superpositions)

christiandadafw17-1christiandadafw17-2

Après Christian Dada je suis allée faire un tour à la sortie de Cerruti pour voir l’ambiance et pour accompagner my dear Thomas pour ses photos street style (look at THAT mais surtout leur INSTA wow) mais il faisait tellement froid je ne sais pourquoi nous sommes restés lol

Etudes le lendemain, j’étais super excitée, le call time était à 11h, le lieu était superbe (dans une sorte d’immeuble privé sur l’avenue d’iéna) et c’était un peu le bordel/stress au début parce qu’on était trop d’habilleurs du coup certains ont du rentrer chez eux mais nous avons vaincu!!! Après ce coup de pression, donc, on a eu du temps pour… ne rien faire, parler entre nous, s’ennuyer ensemble, découvrir la collection (!!!!!! mon coeur!!!!!!!! c’était si beau!!!!!!!) et piocher des madeleines au buffet. J’ai (encore) habillé Finnlay (Davis)d’ailleurs on a dû être carrément 3 sur lui parce qu’il devait porter une sorte d’écharpe/couverture XXXL extra lourde, et sa tenue n’était pas ma préférée, et voilà rien à déclarer lol on a aussi bien rigolé avec les habilleurs et les mannequins à côté de nous (Enzo et Mackenzie) et en bref, l’ambiance était sympa ; j’ai remarqué qu’on était sur la story instagram de @etudesstudios c cooooool

16425890_10202540249422822_3179602287947174557_n 16386897_10202540263183166_2584850019944012056_n capture-decran-2017-02-04-a-18-17-51

J’ai cru comprendre que la collection était inspirée de la tendance punk/streetwear du moment, de Louis Vuitton (chemises et pantalons en soie), de la logomania du moment aussi (Coca Cola, transformé en « never mind » ici) et un peu du Brexit (t-shirts et chaussettes avec le drapeau européen, même si en soi on le voit pas sur les photos) (+ mood « il fait froid je sors avec mon lit sur le dos me faites pas chier« , j’ador). Les chaussures étaient banales (en même temps Etudes ne fait pas de chaussures donc on s’en fout) mais le reste j’ai vraiment adoré, les manteaux sublimes, les pantalons en soie, les colliers/chaînes (j’ai même piqué celle de mon look pour quelques minutes lol #doitforthegram #thuglife), les couleurs (rouge, jaune, bleu, un peu de vert et de couleur sable), les écharpes XXL, le détail des chaussettes, même les foulards noués en turban sur la tête, gros gros love.

etudesfw17-1etudesfw17-2

Après un déjeuner sur les Champs (bon ok au mcdo mais sur les champs quand même), Ilona et moi-même sommes allées faire un tour aux Tuileries et on a rencontré un garçon (mannequin) absolument adorable qui était trop content qu’on l’ait reconnu (c’était un hasard total, fun fact: j’avais liké une de ses photos sur insta la veille du coup son visage me disait quelque chose puis j’ai retrouvé son nom). (Aaron, 17 ans, from South Africa qui avait défilé pour Cerruti la veille)
Henrik Vibskov était au Westin Hotel Concorde, endroit ultra chic orné de marbre, moquette bordeaux et de gros lustres à la château de Versailles (mention spéciale pour la salle de bains waouh) ; on a été super bien accueillies par le staff (<3) et la salle était déjà décorée pour le défilé (vibskov a l’habitude de faire des installations très originales et vivantes), les figurants étaient en train de répéter. On nous a proposé de faire l’accueil, avec deux autres personnes. Pas besoin de vous redire que c’était un peu la folie mais une fois tous les invités rentrés on a pu assister au défilé!! (au 81532ème rang debout mais c’est rien on s’adapte) et puis au final tout s’est très bien passé, ça m’a fait vivre un truc différent! donc j’étais certes épuisée mais contente lol

16425953_10202540265703229_7257998421403385801_n 16427211_10202540249622827_4214983967497643731_n 16472936_10202540261383121_6651131954086422342_n

Dimanche – réveil 6h37 (ça pique) – direction le lycée Charlemagne dans le Marais pour Officine Générale. Déjà le fait que ça se passe dans un lycée était rigolo, moi qui pensais ne jamais retourner dans un tel endroit lol (ouah ça fait trop la meuf par ici), mais pas n’importe quel lycée! celui-là était très ancien, très beau et ressemblait d’ailleurs plutôt à une école primaire vu de l’intérieur. Anyway, très bien accueillis cette fois aussi et on a tout de suite été briefés pour le détail des tenues à habiller (à fond dés 8h du matin, franchement c’est beau #dedication, en revanche les garçons avaient pas l’air en forme du tout c’était comique) et le buffet m’a émue tellement il était beau (chouquettes, croissants, cookies, jus à gogo c’est ça qu’on aimmmme). On a « chillé » tous ensemble pendant une bonne heure, mangé, bu, assisté à la répétition (le défilé se passait au dernier étage, dans une grande salle au plafond très haut et assez abimé, comme si c’était abandonné, l’effet était super cool même si un peu creepy, et la musique vraiment douce pour les oreilles), puis re-chillé et discuté avec les mannequins et les autres habilleurs, l’ambiance était vraiment cool et détente!! D’ailleurs le casting était vraiment bien, comme la saison dernière, avec des mannequins considérés comme des « tops » depuis quelques saisons voire années déjà, des petits nouveaux et des carrément inconnus au bataillon, en tout cas tous vraiment très très gentils et rigolos malgré la fatigue apparente. J’ai surtout parlé avec Fernando (Cabral) (avec qui j’avais déjà pas mal discuté la saison dernière) et Piero (Mendez) (avec qui j’avais aussi parlé en juin) m’a même reconnue, j’étais touchée lol (genre le gars a dû faire 18364 défilés dans sa vie et autant de campagnes internationales mais il se souvient de bibi ok) et j’ai habillé le français Xavier Buestel, un garçon qui s’appelait Josef (trop gentil aw) et Myles Dominique, un de mes préférés de ceux qu’on a vu partout cette saison (3ème dans les « ranking men » de models.com cette saison, avec 22 défilés au compteur) et qui m’a fait vraiment rire parce qu’il avait pas dormi (c’est parti en conversation sur les afterparties de la fashion week, fun fact: il ne se souvenait même pas de ce qu’il avait fait la veille mdr)

16508187_10202540252022887_2904546448518076642_n

16425838_10202540260983111_6751289130862665372_n 16473336_10202540254302944_6302035523314431523_n

16427735_10202540256663003_90748072984612018_n 16387101_10202540252902909_9088781609940483937_n

Concernant la collection, très chic, simple mais efficace! Officine Générale j’aime beaucoup, c’est un style assez mature, très différent de Christian Dada et Etudes que j’ai tant aimé aussi, c’est clair. Quelques touches de couleur assez estivales, détails soignés (ceintures, chaussures, façon de nouer le foulard, etc), manteaux incroyablement élégants, c’est juste beau et intemporel, comment ne pas aimer ???

officinefw17-1officinefw17-2

Ah oui d’ailleurs, un garçon qui m’a marquée aussi ce jour-là c’est Serge (Rigvava) : un AMOUR!!! je vous ai déjà parlé de lui il y a longtemps parce que c’est un des tout premiers mannequins que j’ai suivi limite on a grandi ensemble vous voyez lol ; on a commencé à parler sans raison et il était fort drôle et… simple ? je sais pas comment le décrire mais vraiment adorable comme mec (top 3 des mannequins les plus gentils que j’aime d’amour, avec Rhys (Pickering) et Piero hahahahah la meuf fait des classements


Merci de m’avoir lue, j’espère que j’ai réussi à vous faire vivre ça avec moi, que maintenant vous êtes calées en noms de mannequins et que vous connaissez les dessous de la fashion week comme si vous y étiez hihi

PS : la minute désespoir : ça me rend dingue j’ai envie de créer du contenu et d’écrire plein d’autres choses et de partager toutes mes découvertes avec vous!!!!! mais je suis déchirée entre les cours et ma recherche de stage (coucou je cherche un stage dans la communication ou la publicité, de préférence dans le milieu de la mode, pour le mois de juin si une bonne âme passe par ici lol) et mes projets à rendre et mon  semblant de vie sociale MAIS à quoi bon me lamenter ici haha (help)

xoxo,

signé: tati fashion slave

MENSWEAR PARIS FASHION WEEK SS17 // MY EXPERIENCE (+ BACKSTAGE)

« damn tati, back it again with the fashion week stories »

J’ai assisté à 3 défilés cette saison et été habilleuse pour 1 (mais je regrette encore de ne pas avoir pu bossé sur 2 ou 3 autres très bons shows alors que j’en avais l’opportunité mais PAS le temps snif c’est dur d’être si occupée m’voyez) et je pense que c’était ma meilleure expérience de ce genre depuis que j’ai commencé!!            (as always, english version in grey throughout)

boys officine générale

mercredi 22 juin, 16h30, garage Lübeck - WALTER VAN BEIRENDONCK

Je connaissais ce créateur uniquement de nom et grâce à une de ses pièces qui tourne sur les réseaux sociaux (t-shirt transparent avec l’inscription « stop terrorising our world » de la collection printemps/été 2015) alors je ne m’attendais à rien ; et c’était pas mal. Très coloré, un peu fou, assez innovant et surprenant parfois, bonne ambiance avec une excellente bande son. Mes pièces préférées sont les bombers en alluminium (comment décrire cette matière???), les hauts transparents et les pantalons brillants rose/bleu/doré mais tout était beau, pas forcément mon style mais c’était très artistique. (et on note quand même l’originalité des petits cheveux frisés sur les côtés lol)

I only knew this designer by name and by one of his pieces that has been shared on social media a lot (plastic see-through top, with « stop terrorizing our world » written on it, from the spring/summer 2015’s collection), so I didn’t have any expectations ; turns out that it was’t too bad. Very colorful, a bit crazy, quite innovative and surprising sometimes, good vibe, great music. My favorite pieces are the aluminum bombers, the see-through tops and the pink and blue trousers but everything was beautiful, not really my style but very artistic. (+ note the curly little side hair, how cute)

waltervanbeirendonckss17

jeudi 23 juin, 17h, garage Lübeck (encore) - ICOSAE

J’en avais déjà entendu parler et je connaissais leur style, leurs collections sont en général assez minimalistes ; ce n’était pas un défilé du calendrier officiel mais j’avais hâte quand même. Il faisait très chaud ce jour là, il n’y avait pas beaucoup de monde et… le défilé a commencé avec plus de 40 minutes de retard, ce que j’ai trouvé inadmissible (à la limite les grands noms peuvent se permettre de faire ça, on peut comprendre, les invités importants arrivent en retard, il y a la pression à fond, ils veulent le prestige et veulent se faire attendre et désirer, machin, mais là, vraiment, c’était de trop). J’étais étonnée de voir de très bons mannequins tels que Felix Gesnouin défiler mais outre ce détail, la collection était encore une fois pas mal. Pas géniale ni terriblement différente ni marquante par rapport à d’autres mais je dirais que ça va! Il y avait de bonnes idées malgré le fait que certains looks semblaient encore « en construction » disons, et j’apprécie l’originalité des chaussures qui étaient basiques mais les lacets étaient enroulés autour du pied et non lacés normalement.

I had heard about this, knew the style was quite minimalistic ; it wasn’t a show that was on the official schedule but I was still excited. It was very hot that day, there were not a lot of people and… the show started more than 40 minutes late, which I found unacceptable (we can understand that big names start very late because important guests are often late, there is a lot of pressure, they want the prestige so they make people wait, to create more desire, etc, but this was really not necessary here). I was very surprised when I saw great models such as Felix Gesnouin walk out on the runway but, other than that, the collection was (once again) just not bad. Not amazing nor any different from what we’ve seen before or whatever but it was okay. There were some good ideas even though some looks looked unfinished, and I liked the originality of the shoes that weren’t laced normally but the laces were just rolled around the shoe and tied like that.

icosaess17

vendredi 24 juin, 15h, palais de Tokyo - CHRISTIAN DADA

Comme pour Walter, je ne connaissais que le nom jusqu’à la veille, quand j’ai eu la curiosité de checker les collections des saisons précédentes : j’ai adoré! donc j’avais vraiment vraiment vraiment hâte, je savais que ça allait me plaire. AND I WAS FUCKING RIGHT c’était excellent je voulais pleurer tellement c’était beau et pur!!!!!!!! EN PLUS j’étais en front row (en face de Cristina Paik) (je ne la connaissais pas mais on me l’a fait remarquer et apparemment elle est un peu famous donc voilà, faites ce que vous voulez de cette information) pour la première fois de ma vie started from the bottom now we here. La collection était sublime, ça m’a vraiment touchée, du hard rock en bande son, très bon casting très diversifié, notamment avec Sol Goss, et deux ou trois autres très cools qu’on voit de plus en plus, comme Willow Barrett et Hayett McCarthy, et je sais pas, j’étais juste émerveillée, c’était génial!!!!! C’était engagé, c’était rebelle, beaucoup de détails intéressants, j’ai adoré les inscriptions genre « unloveable » ou « the world is wrong » (surtout la veste avec « i wear black on the outside cause black is how i feel on the inside » écrit au dos) et à un moment un gars portait sa veste/bomber en sac à dos?? je sais pas comment c’était foutu mais avec une ou deux lanières et la veste un peu roulée en boule ça donnait un truc pas mal… pour conclure, Christian Dada SS17 s’est placé directement dans mon Top 3 de la saison (ou du moins top 5 aller), toutes capitales confondues!!

Just like Walter, I only knew this by name, but the day before I had the curiosity to check his last collections and wow I loved it! It made me even more excited because I knew I would enjoy this show. AND I WAS FUCKING RIGHT it was excellent, I wanted to cry because of how beautiful and pure it was!!!!!!! and I was sitting front row!!!! (started from the bottom now we here) The collection was crazy beautiful, I was really touched because not only was it aesthetically pleasing, it had a message, and the music was intense (first hard rock and then dzfuhei for the finale), the casting was so good too, YAY DIVERSITY!! + there was Sol Goss which is one of my favs and some cool models of the moment (like Willow Barrett and Hayett McCarthy) I don’t know what to say, I was just amazed, it was fabulous and magic wow!!!! Very rebel and engaged, a lot of interesting details (loved the things written on the clothes like « unloveable », « the world is wrong » or, my favorite, « i wear black on the outside cause black is how i feel on the inside » on the back of a jacket). Definitely in my top 3 of this season, all cities included!! (or at least top 5 because I’m so bad at listing)

dadass17christiandadass17

dimanche 26 juin, 8h, école des Beaux Arts - OFFICINE GENERALE

oui!! vous avez bien lu!!! tati est passée backstage d’un de ses shows préférés de la fashion week masculine parisienne!!!!! (started from the bottom now we here bis)

Plus sérieusement, j’ai donc été habilleuse pour Officine Générale. Dur réveil à 6h45 pour y être à 8h (le show commençait à 10h) et en fait… on a rien fait pendant une heure et demi, comme d’habitude eh! Mais du coup on a fait un petit tour du voisinage, on est passés par la pièce du hair&makeup pour piquer quelques pains au chocolat lol et on a croisé tous les garçons et là j’étais *wow* parce que le casting était clairement envoyé des dieux c’était dingue. Pendant la longue attente j’ai aussi sympathisé avec mes collègues habilleurs surtout une italienne absolument adorable et tout le monde était très cool! fun fact: on était huit. 8 habilleurs pour 33 garçons. Ah d’acc. Résultat, on en a habillé 3 ou 4 chacun et ça allait très bien, en réalité tout le monde sait s’habiller tout seul ils ont juste besoin d’aide pour aller plus vite, aider à nouer les ceintures un peu compliquées et chausser les chaussures chiantes à mettre ; trois Elite boys à habiller pour tati : Simon Julius Jorgensen, Hugo Villanova et Finnlay Davis the one and only et tous étaient sympathiques comme tout (je suis encore jamais tombée sur des connards, ils sont toujours adorables!!) et même plutôt marrants. Les vêtements étaient cools, simples mais terriblement classes, et on sentait la qualité! J’ai adoré la plupart des looks, surtout ceux avec les vestes en daim. Pour les chaussures, de basiques baskets noires ou blanches sans grand intérêt ou des sandales en cuir (thank god les miens n’en avaient pas) (disons que je ne suis pas fan de pieds, les voir 5 secs avant qu’ils mettent des chaussettes c’était déjà assez) qui étaient d’ailleurs trop petites ou pile poil pour la plupart, et il y a avait deux ou trois paires de mocassins en daim simples mais très sympas. La mise en beauté était assez basique, très discrète, j’ai juste remarqué un effet de coup de vent sur le côté sur les cheveux de certains mais c’est tout, vraiment très naturel (et pourtant ça a pris du temps)…
La minute futile spéciale potins de mannequins: (+ j’ai mis les liens vers leur profil sur models.com au cas où vous vous sentiez perdus avec des noms inconnus et que ça vous frustre lol)j’ai parlé à Fernando Cabral parce que je savais qu’il était portugais et aw il était trop trop trop gentil!! j’ai aussi un peu discuté avec Piero Mendez par la même occasion, mimi comme tout et marrant rien que par son accent espagnol. Aussi, Finnlay était encore mal de sa nuit blanche de folie donc c’était limite flippant (j’ai cru qu’il allait me faire un malaise lol) mais assez comique de l’habiller. Que vous dire de plus… D’autres mannequins que j’adore mais à qui je n’ai pas parlé étaient présents : Thibaud Charon, Arthur Gosse, Paul Boche, entre autres. Il y avait aussi Trè Samuels! J’ai pas vraiment osé l’approcher pendant le truc mais je l’ai croisé juste après, sur le Pont des Arts, et il m’a souri donc on a parlé rapidement et il était super sympa aussi (et semblait étonné que je le connaisse et que je sache qu’il était australien…… bruh)
Bref: j’ai vraiment adoré l’expérience, joli défilé, tout le monde était cool, des habilleurs aux mannequins en passant par les autres gens qui travaillaient là et même le créateur lui-même, je suis assez fière d’y avoir participé, eh!

i was backstage at one of my favorite parisian menswear shows!! yes!!! tati made it!!!!
I was a dresser so I had to come 2h before the actual show (that was at 10h) it was hard to wake up and we didn’t do anything until like 9h30 but while we were waiting we walked around, went to the hair&makeup room, quickly saw the models (AMAZING CASTING, STRAIGHT FROM HEAVEN) and took a thing or two to eat. I sympathized with my fellow dressers and everyone was so interesting and nice, wow! + Fun fact: we were eight. 8 dressers for 33 boys. Okay. But it was actually fine, we didn’t have any problem, each of us had 3 or 4 models and since they are normal people who can put a t-shirt on without any help, it was enough, they just needed us to be quick, tell them how/when to put this or that and help with the belts and shoes basically. I dressed 3 Elite boys (just noticed that now) who were really cute and quite funny : Simon Julius Jorgensen, Hugo Villanova and Finnlay Davis the one and only (i never had any bad experience with asshole-models thank god!!!!). The collection was nice, I loved the clothes! you could feel the great quality and every look was cool, my favorite pieces were the suede jackets. The shoes were basic uninteresting black sneakers or black leather sandals (thankfully my models didn’t have those) (erm let’s just say i’m not a big fan of feet, seeing theirs for 5 secs before they put on socks was enough) and there were also 2 or 3 pairs of classy suede mocassins/slip-ons that I really liked. Hair and make up was simple and discrete, I just noticed the hair that looked pulled to the side because of the non-existant wind…
If you want any model-story : I talked to Fernando Cabral because I knew he was portuguese and he was sosososo nice wow!!! Also chatted with Piero Mendez, adorable and funny, who even tried to speak portuguese with us. What else can I say? Oh, my boy Finnlay was still feeling sick from his crazy party night so yeah that was quite scary (i thought he was going to pass out lol) but funny to help him get dressed. Other amazing models were there like Arthur Gosse, Thibaud Charon, Paul Boche, etc, quite impressive. Also, Trè Samuels was there! He’s one of my favs but I didn’t get to talk to him during the thing; although, we crossed paths while heading to the metro and he smiled to me so I said hi and we chatted a little bit, he was really friendly and even surprised that I knew who he was and where he was from (bruh) (how cute)
Anyways, this show was amazing, everyone was really cool, from my fellow dressers to the models and the staff, even the designer seemed nice, and I am proud to have been a part of this!

officinegeneraless17ogss17ogbackstage

J’étais plutôt triste quand toute cette aventure s’est terminée. J’ose espérer que vous avez vécu tout ça avec moi à travers cet article, qui lui aussi touche à sa fin malheureusement. (moment solennel) (petite larme)

signé:
tati fashion insider

xx

READY-TO-WEAR PARIS FASHION WEEK AW16 // MY EXPERIENCE (+ BACKSTAGE)

En cette semaine de la mode parisienne qui a débuté en même temps que le mois de Mars (bien vu tati), j’ai posé mes petites grosses fesses en second row ou mes pieds en standing aussi ET en backstage. (préparez vous à lire beaucoup)

this fashion week i sat my ass on second row (and my feet in what they call very originally the « standing » too) AND backstage. (long article so be ready to read a lot)

Mercredi 2 Mars

12h30: j’arrive pile poil à l’heure pour mon job (non payé as always donc est-ce vraiment un « job » euh disons plutôt… du bénévolat?) d’habilleuse chez Cédric Charlier, toute de noir vêtue je passe les deux mecs de la sécurité like a vip. Une fois à l’intérieur (sous-sol d’un endroit super moderne, le pavillon Cambon, rue des capucines), je repère tout de suite les habilleurs — le groupe de gens habillés en noir, totalement perdus au milieu du bordel, regardant partout autour d’eux et ne se parlant presque pas parce que personne ne se connaît encore — et je rejoins une fille avec qui j’ai déjà travaillé (Heidi, une américaine très sympa), tout en signalant mon arrivée à une dame qui me paraît être assez responsable et qui me donne une sorte de pass backstage en échange de mon nom qui était sur la liste (ouais ouais)
Après quelques minutes d’ennui et de malaise, on nous debriefe rapidement, on nous emmène voir la deuxième salle qui fait office de coulisses (à l’étage), puis on revient et c’est au tour des mannequins de faire la répétition (elles ont même fait très exactement TROIS répétitions, ce qui est énorme??) bla bla bla encore une dose d’ennui et de vide à faire connaissance entre habilleurs et à piocher dans le buffet; en tout cas la collection est magnifique, vraiment, on est tous agréablement surpris, j’ai personnellement un gros coup de coeur pour les pièces jaunes, les manteaux qui ont une sorte de col en fourrure/mouton et quelques chaussures, les pièces à paillettes sont très très cool aussi. Bref, le défilé est censé commencer à 14h mais il est 14h02 et on est toujours là oklm, plein de mannequins sont encore en train de manger, la mienne arrive et me dit qu’elle doit aller aux toilettes (n’est revenue que 5mins plus tard ok tranquille), la fille à côté de moi a deux de tension, mais tout va bien, au final on les habille assez rapidement, il y a même des hairstylists et autres assistants venus de nulle part qui nous aident un peu, et voilà; tout le monde part, la salle est presque vide, et là on attend, on attend, on attend, on ne sait même pas si le show a commencé, on entend pas de musique, pas de nouvelles, donc on se fait chier, on rigole vite fait entre nous, on boit un peu de leurs nectars du buffet so healthy… Tout d’un coup une femme extrêmement pressée arrive en courant avec des vêtements pleins les bras qu’on doit ranger, et plus tard mannequins, photographes et toute la smalta revient, c’est la fin du show, je tape la discute avec ma mannequin tout en la déshabillant et j’apprends qu’elle était en exclu pour Gucci à Milan ok la meuf est un big deal, qu’elle a 21 ans et que c’est sa première fois à Paris bla bla bla on prend des selfies, elle part, la plupart des filles partent et nous on doit ranger les strings et nettoyer un peu le bordel. Puis c’est la fin, 14h43 nous sommes dehors.

me when i have to translate everything i just wrote : omg ugh no pls no i’m way too lazy but here you go i arrived just in time for my job as a dresser at the Cédric Charlier show and entered the beautiful venue (palais Cambon), heading downstairs and passing security like i’m some vip. i said my name to a woman that looked quite responsible and she gave me a backstage pass and i felt cool lol then i joined the happy few aka the dressers (this is a joke, note that dressers are very often an awkward group standing in the middle of the room looking at everything happening around them and you can see them from afar because they are all wearing black as requested and they look lost). We waited, waited and waited, got rid of our stuff, chose our models and were shown how things would be going from now: everyone seems okay, we get to discover the collection (absolutely stunning, loving the yellow pieces of clothing and the shoes were nice, also special mention for the glittery stuff and the half furry coats), models have to do the rehearsal (three times in a row!!), everyone takes a little thing from the nice healthy food buffet, etc… the show was supposed to start at 2pm but we were still standing awkwardly by the racks at 2:02 only then, some models come near us while eating and my model says she has to go to the bathroom (only coming back like 5 minutes later, no stress apparently?) ; then we’re told to dress them and everything goes very fast, we’re struggling but everyone helps everyone (even the hairstylists give us a hand) and we’re ready a few moments later. All of a sudden everyone leaves and the show is about to start and the room feels very empty and quiet… and we’re bored as hell, not even knowing what is going on upstairs but that’s okay because we still have the healthy juices and can take pictures of everything and talk to fellow dressers! Later on, a woman runs into the room with her arms full of clothes and we have to help her and she’s very stressed and we understand that the break is over and now we have to rush again to get everything back in order! after that all the models start coming in, we help them get undressed, put the stuff in plastic bags, pick up the underwear on the floor, etc… quick selfie with my model called Daria from Ukraine that was exclusive for Gucci in Milan (she’s a big deal i see!!!!!!) and everyone leaves quickly, us dressers help with the last cleaning… Around 2:43, we’re finally free to go, on to the next show!

16h: défilé Ih Nom Uh Nit (hein quoi?), dans le Marais. C’est un défilé non-officiel (c’est-à-dire qu’il ne figure pas sur la liste officielle des shows que l’on peut trouver sur modeaparis.com ou autres sites de référence), la salle est donc petite, il n’y a pas beaucoup de monde, pas beaucoup de photographes… On s’installe au deuxième rang et le défilé commence assez vite, on repère directement Kanye West/Travis Scott/Rihanna (un remix je crois) en fond musical; je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et en fait wow! déjà la première mannequin dégage un truc de fou (c’est ce que je remarque en premier, vous devriez déjà me connaître lol), elle porte un sweat troué et un jean déchiré également, des stan smith aux pieds, et puis en fait… j’ai l’impression de voir du Yeezy mais en moins fou, en plus sobre/modeste, quoi, du coup je LIKE mais bon, soyons honnêtes, c’est pas vraiment renversant. (fun fact: Chaz Jordan, le designer, a travaillé plusieurs années avec Virgil Abloh, le styliste de Kanye West donc pas étonnant qu’ils soient du même univers)

The Ih Nom Uh Nit show was a non-official one (meaning that it wasn’t on the actual paris fashion week’s schedule you can find on sites such as modeaparis.com) therefore the room was quite small (but very light and pure), there isn’t a lot of people nor a lot of photographers… we sit on the second row and the show starts pretty quickly: i immediately recognize the music, probably a remix because i heard Kanye West and Rihanna and Travis Scott, i didn’t really know what to expect but wow! first of all, the first model is very pretty, she really has something special that’s what i always notice first lol oops, she’s wearing a sweatshirt with holes in it and a ripped jean, her shoes are adidas stan smith, and… i actually feel like they are wearing Yeezy ??? but less crazy and more classical/simple, so i would say i like it! to conclude: it’s really cool but, let’s be honest, it’s not very transcending. (fun fact: Chaz Jordan, the designer, has worked with Virgil Abloh, Kanye West’s stylist so yeah not very surprising that they are similar)

ihnomuhnitaw16

Jeudi 3 Mars

11h20: je chill avec mon frère sur le canapé, puis je décide de me motiver à faire mes devoirs restants. En passant à côté de mon sac je pense à vérifier l’horaire du défilé Manish Arora et là je vois : 12PM????? Panique, je me prépare en express, 7 mins plus tard je claque la porte et je cours vers le métro; j’ai déjà connu la situation du tati arrive en retard à un défilé et se voit refuser l’entrée donc là y a pas intérêt à ce que je le rate. 11h58 : adresse en vue!!! i did it! j’aurais jamais cru traverser tout Châtelet en courant mais bon, faut croire que la fashion week ça vous change un homme (ou une femme) (est-ce que cette expression existe, même ?) La collection: du bling bling, du jean imprimé, des broderies sublimes, des bottes de cowboy, des bijoux de visage à tomber, des fourrures sur les bottes, des tenues à la limite du style amish, la taille toujours marquée, des plumes, de la transparence, des coiffures très années 80, et des couleurs un peu trop… colorées à mon goût (désolé j’ai toujours eu du mal avec le rose pétard), le tout dans une ambiance très vintage, dans un endroit à couper le souffle (Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes). « This collection was a mix of suburban Americana going to Africa, yet keeping Burning Man alive inside with a late 80s point of view » bilan: évidemment ce n’est pas du tout mon style et c’est un peu trop voyant à mon coup (trop d’imprimés, trop de couleurs) mais certaines pièces, portées séparément, pourraient être vraiment sympa, comme les vestes brodées dans le dos, que j’ai beaucoup aimées.

11:20 am: i was chilling at home with my little brother, i checked the hour for the Manish Arora show and… it was at 12!!!! i was so sure it was at 4 so omg i RUSHED, got ready in like 7 mins and ran to the metro: i have already been in the situation of arriving late to a fashion show and it is not something i want to live again!! 28 minutes later : I DID IT! YAY TATI ARRIVED RIGHT AT 12:02 WOW the venue is incredible (comptoir général @ 80 quai de jemmapes) and actually the thing is 30 mins late so it’s okay. I find one of my friends and we manage to get a quite-okay-place (we have to stay on our feet obviously because that place is FULL)… about the collection: bling bling, denim, gorgeous embroideries, cowboy boots, face jewelry, fur on boots (boots with the furrrrrrrrr), amish-style dresses, feathers, transparency, 80s hair, and color, a hell lot of color (a bit too much for me but manish arora is known for the colorful indian dresses and stuff, you know)… + special mention to the casting, too, quite diverse, with old women and tattooed girls, cool! « This collection was a mix of suburban Americana going to Africa, yet keeping Burning Man alive inside with a late 80s point of view » in conclusion: it’s not my style, too original for me (too much color and prints together) but some pieces can look really good, when worn with other more basic things, for example i really liked the embroidered jackets!

manisharorafw16

samedi 5 Mars

18h, Palais de Tokyo: j’avais hâte, j’avais vu les collections précédentes de Rahul Mishra et j’aimais vraiment son style alors je savais que je n’allais pas être déçue. Grande salle, très sombre, une trentaine de minutes plus tard ça commence: très beau défilé! Simple et sobre de par son lieu (contrairement à Manish par exemple) mais les tenues étaient vraiment cools, gros gros coup de coeur pour certaines mini robes, les chaussures sont sympas aussi (un peu comme des creepers plus basiques), les matières sont intéressantes, les robes sont très fluides, franchement nice!

i was so excited for rahul mishra because i had loved his previous collection so i knew i wouldn’t be disappointed: and i wasn’t! Very beautiful: i have a huge crush on some of the mini dresses, and the shoes are cool too (basic/simple black or white creepers), the materials seem interesting, the big dresses are very fluid and original… nice show, really!

rahulmishrafw16

the end

xoxo,

ya fashion insider Tati

(ps: ce soir concert de the neighbourhood!! merci à mes coupines pour le cadeau en avance hihi)

MENSWEAR PARIS FASHION WEEK AW16 // MY EXPERIENCE (+ BACKSTAGE)

Tati a frappé une seconde fois. Elle est entrée like a wrecking ball dans ce monde fascinant qu’est celui de la mode, plus particulièrement celui de la fashion week. Cette fois-ci du côté masculin, comme je vous l’avais déjà annoncé dans mon dernier article. Et au lieu de faire mes devoirs d’allemand ou d’italien here i am, vous racontant ma journée du samedi 23 janvier (attention article long oops)

PETITE PRÉCISION: « mais concrètement être habilleuse c’est quoi ? ça demande des connaissances particulières ? c’est toi qui choisis les tenues ? ils savent pas s’habiller tout seuls ? genre ils sont presque nus devant toi ? » sont des questions qu’on me pose assez souvent. Soit. J’y réponds de suite.
Être habilleuse c’est, comme le nom l’indique : habiller quelqu’un. Ça ne demande pas de caractéristique ou de savoir-faire particulier à l’exception de la rapidité, et la bonne compréhension des instructions lol ah et il faut aussi être délicat et je sais pas expliquer mais disons que c’est comme quand on aide un enfant à s’habiller haha non en vrai parfois il y a des tenues bizarres ou juste compliquées à mettre et puis après il faut mettre le foulard comme ça la ceinture comme ci puis rentrer le pantalon dans les bottes et puis… bref, ça peut s’avérer compliqué. Certes, un mannequin est une personne normale qui s’habille tous les jours (ou pas, chacun son truc) comme tout le monde tout seul avec ses deux mains et ses deux pieds et je pense qu’il y arrive très bien mais pendant un défilé rien absolument rien ne doit être de travers ou froissé et il ne faut pas abimer les cheveux/le maquillage et, quand ils ont deux passages, il faut surtout se déshabiller et s’habiller EXTREMEMENT VITE donc là y a même souvent deux habilleurs sur la même personne (oui parce qu’il y a aussi des habilleurs professionnels qui passent après nous les habilleurs volontaires et novices). Ah et non nous ne choisissons les tenues, ça c’est le travail du styliste avec le créateur, qui font ça évidemment bien avant le jour du défilé. Et oui ils (ou elles) sont en boxer/culotte (seins nus pour les filles d’ailleurs) devant nous, c’est un peu logique quand notre job est d’habiller quelqu’un, ça veut dire que de base la personne ne porte pas d’habits.

disclaimer: a lot of people ask me questions about what it is like being a dresser : well, all you have to do is basically DRESS a model. No special skills required, you just have to be quick, understand how you have to put this or that, be careful with the clothes and be careful also not to ruin the make up and hair and yeah, i guess that’s it, the hardest part is really when the model has 2 (or even 3 sometimes) looks because it means you have only like a minute to change!! so yes any model can dress himself/herself, like everyone else in this world, but they need help to be quick, or just because some pieces of clothing are hard to put on and also because everything needs to be perfect ! And no, we’re not the ones choosing the outfits, that’s the job of the stylist, along with the designer. And yes, the models are almost naked in front of us (no bra for girls!), which is logical when the job is to put clothes on them lol

1°) SONGZIO

Capture d’écran 2016-01-26 à 23.47.57 IMG_20160123_111035 IMG_20160123_121014 IMG_20160123_121655

Call-time : 10h. Défilé : 12h. En arrivant dans la salle, on aperçoit les garçons au maquillage et, surtout, on découvre les vêtements et on repère aussi le buffet au fond avec jus d’orange, croissants, charcuterie et fromage à gogo. La collection est pas mal, très sombre (les couleurs sont le noir, le gris, le bleu foncé et le rouge) avec des imprimés intéressants ; le tout très sobre (pas minimaliste cependant) et avec des pièces un peu spéciales, genre des sortes de poncho/capuches et de très longs manteaux ainsi que des pantalons très larges. Deux grosses valises pleines de chaussures arrivent pas toutes seules, hein, deux personnes les portent lol : des bottines noires (trop jolies) !! La mise en beauté est plutôt cool aussi, contouring  et highlight on point (carrément du contouring bleu ou vert et le teint très blanc qui de près faisait bizarre mais là je regarde les photos et ça rend très bien), les cheveux sont un peu humidifiés (avec du gel ou de la cire ou juste beaucoup de laque j’ai pas observé la technique hein) pour donner du mouvement/volume. Vers 11h20 commencent les répétitions, chaque habilleur (enfin habilleuse, il n’y avait qu’un mec) est assigné à un mannequin, ces derniers doivent déjà mettre bottes et manteau pour passer (histoire de s’habituer et de voir s’ils marchent bien avec logique), c’est un peu le bordel et on sent le stress mais c’est cool, le créateur lui-même vient même nous dire un petit mot et nous remercier d’être là (trop mimi!!!) et on nous donne même les instructions en français (enfin, du mieux qu’ils peuvent mais on apprécie l’effort).

Mon mannequin est absolument adorable : Fin, 18 ans, from Russia (4ème en partant de la droite ci-dessous), c’est sa première fashion week, et première fois à Paris ! Il y avait aussi des mannequins plutôt high level qu’on voit beaucoup, genre Tom Gaskin, Anthony Gilardot et Luca Stascheit (enfin par « high level » je veux dire qu’ils ont fait beaucoup de défilés en 2015, Anthony et Luca font partie des 20 tops runway d’après la liste de models.com) et beaucoup de mannequins asiatiques (logique, vu que le designer est coréen).

The call time was at 10am, and the show was supposed to start around 12. When we arrived, we saw the boys at the makeup and we discovered the collection on the racks (and we also spotted the buffet with loads of good stuff to eat). The clothes are nice, it’s very dark (the colors are black, dark green, dark blue and a bit of grey, and a beautiful and powerful red), and some pieces are a bit unconventional, for example sorts of hoods/ponchos and very very large trousers. The shoes are black boots, the ankle boots are really cool and simple, I love it. The make up is pretty too, dark contouring and very pale skin, and the hair has a bit of mouvement. Then each dresser gets assimilated to a model, and the rehearsals start. Also, the designer comes to us to say thank you for being here, etc (he was so cute!!!) and other members of his staff even give us the instructions in french (I appreciated that effort haha). I was dressing Fin, an adorable 18 year old boy from Russia aww Most of the models are Asian (Zio Song, the designer is Corean, no surprise here) and there are some already quite known runway faces like Anthony Gilardot, Luca Stascheit or Tom Gaskin.

songziofw16

 

2°) HENRIK VIBSKOV

IMG_20160123_172250 IMG_20160123_174651 IMG_20160123_175348 Capture d’écran 2016-01-26 à 23.43.17

Call-time : 15h30. Défilé : 18h. Outre le fait que je sois arrivée 45mins en avance (lol on va mettre ça sur le coup de la maladie, je suis un peu perdue en ce moment), il y avait beaucoup de volontaires, et on sentait que c’était très professionnel. On nous as demandé de faire des groupes donc Julia (a friend of mine) et moi-même nous sommes évidemment mises du côté des habilleurs j’avoue que j’avais la flemme d’accueillir les invités mais chut ! Comme d’habitude, on a eu des moments d’égarement — ou disons clairement des moments de vide total où on s’est un peu ennuyées — mais on a aidé à mettre les bancs et préparer un peu la salle au début, puis on nous a mené à nos mannequins et environ 20 minutes avant le défilé on était tous entassés en coulisses, perdus au milieu de l’équipe du designer, des photographes, des mannequins et des autres habilleurs, sans compter les FashionTV et autres (et du coup il faisait aussi super CHAUD mais ce n’est qu’un détail), prêts à speeder. J’étais très surprise de la collection, j’ai beaucoup aimé ! Surtout les rayures et les looks vert kaki, ainsi que les chaussettes (par contre cimer les chapeaux bizarres hmm) et les grosses doudounes.

J’ai habillé Rémi, un vietnamien-français de 23 ans (au milieu dans le collage ci-dessous), et petite remarque par rapport aux mannequins justement : ces-derniers n’étaient pas des mannequins lambda genre 1m90, minces et aux traits parfaits, on voyait qu’ils avaient été choisis par leur style, des gens qui avaient une prestance, ils avaient de la gueule, quoi.

We were asked to come 2h30 before the show and i even came 45mins too early because I mixed up the hour on my phone lol congrats tati but anyways : we were welcomed with a big smile, and we were a lot (like a LOT) of volunteers, actually. Most of them were foreign, most of them were from an American university or from the Canal St Martins’ school of arts in London (GOALS) so me and my friend kinda felt special for being parisian and much younger than most of them haha
It was really warm backstage, and there were way too many photographers, dressers, models, make up artists, members staff etc etc etc, it was quite crazy! The models were quite special, too, they weren’t normal skinny 6 feet boys with perfect faces, they were different, you could see that they were scouted in the street because they had that specific look and a great style, you know ? Some were even just famous faces from instagram, etc. I dressed a vietnamese/french guy called Remi. The collection was very cool, I loved the vibe, the theme was « the jaw nuts piece » and my favorite looks were the green ones and the striped ones!

henrikvibskovfw16

Après Vibskov, le défilé Hermès était pas loin, du coup on s’est dit pourquoi ne pas aller voir un peu l’ambiance. On arrive vers 19h40, le défilé est censé commencer à 20h et en arrivant à la Maison de la Radio (radio france), on remarque qu’en fait… on voit tout ! Il y avait de grandes baies vitrées, du coup on voyait même les coulisses, et la préparation de la salle. Je me suis donc postichée là, et j’ai calmement attendu le début du défilé, je me disais que puisque j’étais là autant profiter de l’occasion et que même s’il faisait froid, j’allais voir le défilé Hermès, quand même! Ça se passait au premier étage du coup on voyait pas suuuuper bien mais bien assez pour me tenir en haleine. Plus de 30 minutes de retard obviously mais j’ai aimé ce que j’ai vu ! La collection avait l’air jolie et j’ai adoré voir le passage du runway aux coulisses, c’était rigolo. A la fin du défilé, j’étais fatiguée, j’avais froid et en plus mon téléphone s’était éteint (en même temps ça faisait presque 10h que j’étais sortie de chez moi lol), donc j’étais, on peut le dire, DU-PER (pas physiquement, je savais très bien comment rentrer chez moi pas de souci de ce côté là). Je suis restée un petit peu pour voir les gens qui sortaient, puis j’ai commencé à marcher doucement vers le RER et quand je me retourne pour voir s’il y a des gens à qui je pourrais demander l’heure (remember que mon portable était mort) : deux mannequins! Bref, long story short je suis rentrée en RER avec Lucas Santoni et Luca Stascheit oui encore lui mais en fait je l’avais même pas vu à songzio oops (fort sympathique comme moment), et retrouver mon lit m’a rendu extrêmement heureuse ce soir là lol

After that show, my friend and I thought why not go to the Hermès show because it was pretty close. We arrived early and the thing started quite late (my friend had to go at some point so i stayed alone lol) but i actually was able to see the show from the outside ??? it was pretty cold and i was tired from my long day and i couldn’t even see that well because it was on the first floor (i could see through the huge windows, see what i mean?) BUT i don’t care, i thought i could still enjoy the show (which i did!), especially because i was at a place where i could see both the runway AND backstage so it was interesting to see the transition between those two ‘stages’. I stayed standing there a bit, even after the show ended, to see the people leaving the venue and why not see the models, but I had no phone (battery died, which is pretty normal after a 10h-day) and I was cold and tired so i eventually started walking to the closest train/metro station. I looked back at some point, looking for someone who i could ask the time and : 2 models were walking behind me! Long story short : i took the train home with Lucas Santoni and Luca Stascheit yes, him again (very cool boys) and falling like a stone into my bed that night almost never felt so good ha

SEE YOU SOON, MATE
(j’espère que vous aurez compris la référence à rhys pickering)

coming later : article qui n’a rien à voir avec la mode mais aussi un dernier sur la fashion week hommes, sorte de bilan, parce que j’aime ça et parce que j’en ai envie voilà tout (notamment envie de vous montrer quelques street styles sympas) et évidemment d’autres trucs déjà en préparation but that’s something else

zoubi

x

READY-TO-WEAR PARIS FASHION WEEK SS16 // MY EXPERIENCE #2 (BACKSTAGE)

Je n’ai pas seulement assisté à un défilé, j’ai fait plus : j’ai été habilleuse, et pour deux défilés ! Pour la première fois, je suis passée de l’autre côté du décor. C’était fort en émotions (c’est-à-dire stress-ennui-joie) et très enrichissant, j’ai beaucoup aimé voir ce qu’il se passait en coulisses et j’ai hâte de recommencer. l’intro très professionnelle et mystérieuse qui vous donne envie de continuer à lire                        (english translation at the end)

J’ai remarqué une chose : c’est super facile de s’incruster en backstage d’un défilé. Bon, je ne vous conseille pas forcément de le faire, surtout que je ne sais pas ce qui arrive quand on se fait choper mais le fait est que si on arrive en avance et qu’on est un peu malin et discret, c’est jouable (n’est-ce pas Adrien monsieur-qui-a-réussit-à-se-faire-passer-pour-habilleur-chez-acne-studios). Je dis ça parce qu’au premier show, Vassilly, il n’y a eu aucun contrôle ; je suis arrivée comme une fleur à 16h (l’heure à laquelle on m’avait dit de venir, bien avant le début du défilé biensûr), la porte était grande ouverte, j’étais habillée en noir (comme on me l’avait dit aussi), donc tout le monde a présupposé que j’étais habilleuse (je l’étais, mais je vous raconte ça en disant que j’aurais bien pu ne pas l’être, ça n’aurait rien changé parce que tous s’en battaient les c*uilles, m’voyez ?)

IMG_20151002_182906

J’ai remarqué autre chose : quand on est habilleur/euse, on se fait chier. Clairement. On nous demande de venir deux heures avant le défilé alors qu’on a besoin de nous même pas dix minutes avant que ça commence en sachant tout défilé qui se respecte a toujours au moins 15 minutes de retard, si ce n’est plus. Pour le deuxième show, Allude, je me suis vite trouvée une copine coréenne/américaine, Ji, de 21 ans vraiment vraiment adorable avec qui j’ai beaucoup parlé mais pour le premier c’était une autre affaire, i mean j’ai quand même échangé et rigolé avec mes « collègues » (ouais je parle comme une vieille parce que maintenant ça rigole plus j’ai de l’expérience dans le milieu you know), mais ça a pris du temps, j’étais seule dans mon coin pendant au moins 1h/1h30 – vous me direz que c’est de ma faute, certes, on peut toujours faire la forceuse et s’imaginer devenir besties avec le premier venu (vous savez, comme ces filles insupportables qui venaient nous rejoindre tout en haut du toboggan quand on avait 8 ans, avec leur air faussement timide et leur « comment tu t’appelles ? » avec une voix niaise) (filles auxquelles je répondais sèchement, en leur lançant un regard très hautain et en m’éloignant) (#sassytati). D’ailleurs en arrivant chez Allude j’ai reconnu deux filles qui étaient aussi habilleuses chez Vassilly, c’est marrant parce que du coup ça fait comme un #squad d’habilleuses, qui se retrouvent un peu à tous les défilés, c’était sympa.

éadhfj

J’ai remarqué encore autre chose : il y a vraiment beaucoup de monde en backstage. On se rend pas compte du travail et du stress que c’est, et j’étais impressionnée de voir maquilleuses par-ci, coiffeuses par là, couturiers ici, photographes derrière, FashionTV dans le coin, maquilleuse pour les jambes là-bas (true story)… et les filles doivent se changer à l’arrache au milieu de tout ce monde (et c’est pour ça que – yay – nous sommes là pour les aider lol il faut bien qu’on serve à quelque chose)

zahdziro

Sinon ce matin je regardais un film très bizarre mais plutôt marrant et un dialogue m’a marquée et m’a fait réfléchir sur ma propre situation. En gros un gars avait été condamné à être esclave pour le reste de sa vie donc on le voit en train de faire je-ne-sais-quoi dans la boue, il regarde le mec à côté de lui et lui demande pourquoi il est là (dans le sens « qu’est-ce que t’as fait pour qu’on te fasse esclave? ») et celui-ci répond avec un grand sourire « ah non moi je suis bénévole, en plus la boue c’est bon pour la peau« … et là, je me suis retrouvée dans ce personnage. Quand on est habilleur, on est esclave, mais bénévole, et en plus on le fait avec le sourire. lol. Mais oui, quand on y pense : on est pas payé, on nous traite un peu comme des sous-merdes, on nous regarde à peine, et on oublie presque de nous remercier. Mais c’est cool, on est heureux, et on en fait tout un article sur son blog. Welcome to my life.

ahzfegishoutout spécial aux mannequins que j’ai habillées, Eva Bus, néerlandaise, pour Vassilly (à droite), et Luiza Scandelari, brésilienne (du coup on a parlé portugais c’était cool) pour Allude (à gauche), elles étaient vraiment trop trop mimis voilà voilà

So I was a dresser, for two shows this season ! (Vassilly and Allude) Being backstage was a privilege, fascinating, boring and stressing at the same time.
One thing I’ve noticed, is that one can quite easily sneak into a show (like my friend who got backstage and pretended he was a dresser at acne studios i mean what’s more normal than this), because they don’t really care about you, so i guess you just have to be smart, discrete, and especially, be bold! Although I don’t recommend to try because I have no idea what would happen if you get caught haha… another thing I’ve noticed is that, when you’re a dresser, you get bored as hell, because they ask you to come 2h before the shows starts, even though they only need you for maximum 10 minutes total. But I’ve met some cool people during this experience, so I still had fun! Last thing I noticed : there is a hell lot of people backstage. We don’t realize that when we just see a show from the outside but wow : designer, of course but also make-up artist here, photographer there, hair stylist over here, then comes FashionTV, make-up artist for legs (true story), dressers, professional dressers, etc… and the models have to get changed there in front of everyone!
Oh, I also realized that being a dresser is basically being a slave, but we do the job and we smile, even though people treat us badly sometimes, and think they’re superior, or even forget to thank us for helping… and people like me even write about their experience as a slave on their blog lololol but anyways, as I said it was a great experience to see things from the inside, and meet the models, etc! (the models i’ve dressed were sososo cute, shoutout to Eva and Luiza for not being cold-hearted bitches)

xxx

READY-TO-WEAR PARIS FASHION WEEK SS16 // MY EXPERIENCE #1

hein quoi Tati a assisté à un défilé femmes ? Et bien oui, je vous l’annonce, j’ai ouvert mes horizons et suis rentrée dans un monde un peu plus glamour et surtout plus bordélique que le monde de la fashion week masculine : la fashion week féminine.

IMG_20150929_204605

COMMENT J’AI FAIT :

J’avoue que là, c’était complètement par hasard et par chance. Mardi 29 Septembre, 16h, je me fais chier en cours de philo, je sors alors mon portable wow quelle élève attentive je fais pour envoyer un message à un ami et lui demander de ses nouvelles, ce-dernier me répond qu’il a un show le soir même, auquel il ne peut pas assister et me propose alors d’y aller à sa place… Aussitôt dit aussitôt fait, 4 heures plus tard, à 20h08, me voilà devant l’endroit, rue Commines dans le 3ème arrondissement, prête à assister au défilé d’une jeune créatrice que je ne connais même pas, Anne Sofie Madsen.

COMMENT C’ÉTAIT :

Il y a une queue pas possible devant l’endroit, même les acheteurs s’entassent devant la petite porte qui doit faire maximum 30 centimètres de largeur, et il n’y a que deux ou trois photographes, sans mentionner le bouchon que l’évènement crée car c’est une petite rue et beaucoup de voitures passent par là (dont des taxis qui déposent les invités). J’arrive à me faufiler jusqu’à la porte, je montre l’invitation sur mon portable et là le mec me regarde et me demande « what is this ?« … je lui réponds « bah, c’est mon invitation », il me regarde de haut en bas « nan nan les invitations c’est papier, bon euh sinon vous avez le mail pour prouver que vous avez été invitée ? », il touche l’écran de mon portable et voit que c’est un screenshot et là je me dis merde il va jamais me croire. Je me décompose et essaie d’expliquer la situation, il me coupe net « nan ça marche pas comme ça ici, c’est des invitations nominatives, vous rentrez pas »… bon… j’arrive difficilement à m’extirper de la foule, réalise ce qui vient de m’arriver et appelle directement mon ami. Une dizaine de minutes plus tard, munie d’un mail de preuve et d’un mensonge ultra bien réfléchi, je réussis à passer, à condition de rester « en standing, alors ». Ha. ha. bitch.

La salle est relativement petite, et il y a déjà pas mal de monde à l’endroit où on me dit d’aller, j’essaie alors d’aller me posticher un peu plus loin où je pourrais avoir une meilleure vue, en vain… Je me résigne donc à rester au deuxième rang des gens qui sont debouts comme des cons autour d’une caméra géante, et je passe le temps en écoutant les conversations fluettes des gens qui, comme moi, sont tout fiers d’être rentrés. Les photographes râlent en italien (et tiens tiens, ça me rappelle ma dernière fashion week, ça) et, avec une trentaine de minutes de retard, le show commence enfin. Je suis agréablement surprise, il y a de jolies pièces, j’aime beaucoup les chaussures, les coupes sont spéciales, et il y a pas mal de superpositions mais c’est ce qui fait l’authenticité du style. Je sens une certaine inspiration des années 2000, et les couleurs sont le gris, le blanc, le noir, le blanc cassé/crème et c’est à peu près tout, avec du jean et de la transparence, des uniformes, corsets, j’ai même l’impression de retrouver une certaine touche de SM avec des gros chokers blancs et des grosses boucles en argent reliées à un bout de tissu qui sort de je-ne-sais-où (certains vêtements sont un peu fouillis et les coupes bizarres comme je l’ai déjà mentionné, a beautiful mess je dirais), cependant c’est quand même mignon avec des fleurs et des tenues plutôt chic ; j’aime bien les cheveux aussi, des demi-chignons sur cheveux longs (vous savez, comme les man buns), deux carrés à la Mireille Mathieu, une à moitié rasée, style garçonne punk, et une petite coupe afro très sympa. Les mannequins sont sublimes, il y a d’ailleurs de la diversité c’est cool, certaines ont plus de présence que d’autres mais elles nous regardent toutes profondément dans les yeux quand elles arrivent sur le podium, et ça fait son effet.

Pour la première fois de ma vie, j’ai pris de bonnes photos (merci à mon nouveau téléphone) regardez ça : (cliquez sur les photos pour les agrandir)

IMG_20150929_204423 IMG_20150929_204523 IMG_20150929_204924 IMG_20150929_204850

For the first time ever, Tati here attended a women’s fashion week’s show. It all happened thanks to my friend who has a blog : he was invited to a show but couldn’t attend it, and said I should go at his place. WHICH I OBVIOUSLY DID.
It was quite hard to get in because there were a hell lot of people and they wouldn’t let me in because it wasn’t me who was invited but my friend… but I ended up going inside eventually (don’t think I was going to give up that easily ha ha ha bitch please), and stayed in the back, next to a huge film-camera. I didn’t know the designer, Anne Sofie Madsen, but I was surprise, the collection was beautiful, I loved it ! Lots of white, grey, black, of course, and the hair was so cool – man buns, shaved on the sides, or very black and short like french singer Mireille Mathieu… the shoes were amazing too, perfect for someone like me who loves platforms! A lot of denim too (remember when i wrote about the denim trend), see-through shirts, and I think I noticed some SM inspiration, with leather chokers and big metallic zips here and there… it was also very sweet, and chic, with flowers and pretty details! And can we talk about the models, dear god, they were amazing, enchanting, and looked at us deep in the eye when arriving on the runway.

and for the first time in my life, I got some pretty pictures (maybe not pretty but OK at least), thanks to my new phone yay!

SEE ALL THE LOOKS ON NOWFASHION.COM

Je vous prépare un autre article exclusif sur mon expérience en coulisses de deux autres défilés! 

bisous x

MENSWEAR PARIS FASHION WEEK AW15 // MY EXPERIENCE

Comme je vous l’avais annoncé précédemment, j’ai eu la chance d’être invitée (enfin, inscrite sur la liste « presse », on se calme) du défilé Dries Van Noten, qui a eu lieu le Jeudi 22 Janvier, mais je ne vous ai pas dit que j’ai également réussi à être inscrite pour le défilé 22/4 HOMMES le mercredi 21, et cette fois-ci avec une amie qui m’accompagnait ! Vous imaginez bien l’état d’excitation dans lequel j’étais… Et bien je n’ai pas été déçue.

tumblr_m9633wzVMN1r6kuta

22/4 hommes femmes, marque qui m’était alors totalement inconnue (créatrice allemande, Stephanie Hahn), j’ai été agréablement surprise. L’ambiance du défilé était très particulière : dans une salle très sombre (un petit sous-sol du Palais de Tokyo, plus exactement), avec une vidéo d’intro sur grand écran (comme au cinéma) avec des espèces d’images subliminales et beaucoup de flashs, et finalement une musique plutôt angoissante, sauvage et électrique. Ce qui allait parfaitement avec la collection ! Couleurs très sobres – noir, marron, gris, blanc, beige – et beaucoup de fourrure, c’est ce qui me vient tout de suite à l’esprit. Vraiment beaucoup de fourrure, parfois même uniquement des manches, ou des boucles d’oreille très longues, qui ressemblaient à une queue (oui oui…), et surtout : une allure chic, très dandy, mais un peu féminin sur les bords. La créatrice refuserait la différenciation marquée entre hommes et femmes ! Il y avait donc deux ou trois mannequins femmes. Les garçons faisaient très jeunes (certains semblaient avoir dans les 15-16 ans, et c’était sans doute le cas), avaient des visages singuliers (la beautééééééé) et le regard assez dur. J’ai réalisé plus tard qu’il y avait des mannequins que j’adoooooooore vraiment vraiment vraiment, mes amours (que je ne connaissais pas encore « à l’époque » du défilé, certes *snif*) j’aurais pu les rencontrer et tout, si j’étais arrivée en avance.

Franz-Kennedy-P1080084 franz-kennedy-p1070321 franz-kennedy-p1070298MG_7708

ps : bon niveau photos les miennes étaient vraiment rien de potable (floues as fuck surtout) et comme c’est pas une marque très connue, j’ai pas trouvé graaaand chose alors je vous invite fortement à regarder la vidéo hihi (et si vous avez rien de mieux à faire ou que vous êtes simplement intéressées : passez voir la vidéo du backstage aussi parce qu’ils sont beaucoup trop mignons awwww)

 

Dries Van Noten, créateur belge, a été mon grand coup de coeur de la saison, du moins à Paris. Gros défilé, car c’est un des grands noms du milieu, niveau hommes. En plein dans un rêve exotique, Van Noten s’est beaucoup inspiré de la Chine, avec des kimonos, on retrouve aussi des larges culottes, et des vestes inspirées des pompiers. Matières fluides, imprimés floraux, tartan, ou tapisserie, broderies à couper le souffle, couleurs majestueuses… Je suis tombée en total amour ! Le tout dans une ambiance minimaliste (dans un vieil entrepôt, catwalk en bois), magique, avec une musique douce (que j’écoute en boucle depuis) et des mannequins à tomber, le chic naturel par excellence. Merci Dries.

tumblr_nim9znXODw1qbinflo1_540 tumblr_nilk5gWjzy1qd6zhgo1_500 tumblr_nilfv2O4rG1qzjwylo1_r1_540 tumblr_niln63PocT1srt71fo1_1280 tumblr_njfzgzmfOR1s1zp2lo1_540 tumblr_nilmarlwgA1qzjwylo1_540 tumblr_njfzftIzD61s1zp2lo1_540 tumblr_nilmoqB5Tb1srt71fo1_540 tumblr_njfzj6o6FN1s1zp2lo1_1280

 

Vous connaissez la déprime post-concert ? Et bien me voilà en déprime post-défilé, je suis nostalgique, et depuis presque un mois déjà. C’était une expérience géniale, inoubliable, un rêve qui s’est réalisé, et que j’ai hâte de revivre. Dries m’a mis des étoiles plein les yeux, c’était encore mieux que ce à quoi je m’attendais ! Déjà parce que je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi « gros », avec autant de gens bien habillés et influents, ni même autant de pièces présentées, avec des caméras qui nous filmaient dehors, etc… D’ailleurs quand j’étais dehors à faire la queue, je voyais les mannequins, à une dizaine de mètres de moi, en pause clope, avec leur barrettes blanches dans les cheveux (vous savez, pour lisser ou forcer la mèche/la raie) *heart eyes* Je n’ai aucune photo de ma tenue ce soir-là, mais j’avais un pantalon kaki, un sweatshirt oversized gris Zara, avec un effet chemise en dessous (2 en 1, quoi), ma veste en fourrure blanche, et des plateformes blanches New Look, avec des chaussettes à paillettes de chez Monki. Et voilà ma tenue de mercredi après-midi : (pantalon de chez Zara, col roulé court New Look, bottines à talons New Look, et écharpe….. New Look également lol, et fausse fourrure/mouton d’une petite boutique inconnue, et mon sac de cours vient de chez Stradivarius, de l’année dernière) (PHOTO NULLE ET MINUSCULE MAIS BORDEL J’ARRIVE PAS A FAIRE AUTREMENT, SINON ALLEZ VOIR SUR MON INSTA, HEIN @tvtivn)

4541csjcjs

Remarque : ça fait plus de 3 heures que je suis sur cet article, avec mon ordi qui rame comme je ne sais quoi (j’en peux plus de ce tas de feraille jvous jure) et puis j’ai vraiment pris énormément de temps avec les photos… oh la la

MES CONSEILS POUR LA FASHION WEEK (que vous assistiez à un défilé ou juste si vous allez voir devant l’endroit) :

Bien s’habiller, parce qu’une fois sur place vous verrez de vrais énergumènes et puis simplement parce que vous ne vous sentirez pas à votre place si vous êtes en tenue du dimanche-passé-à-regarder-des-séries, enfin ça peut être une tenue toute basique avec un détail ou des accessoires qui tuent, vous voyez le genre ? avec des talons de préférence S’ILS SONT CONFORTABLES. Et puis il est possible de se faire remarquer par des photographes, qui cherchent des street styles (c’est très flatteur et vous aurez votre minute de gloire yassss enfin à condition que vous sachiez poser devant l’objectif lol), ahhh! et dans ce cas-là demandez leur où votre photo va se retrouver, histoire de bien faire la meuf/le mec au lycée en la montrant à tout le monde ; être patient, déjà sachez qu’un défilé ne commence JAMAIS à l’heure, comptez environ une trentaine de minutes de retard ; avoir un très bon appareil photo, parce qu’honnêtement mon beau Alcatel je l’aime bien mais là c’était vraiment critique – à cause de la luminosité qui est trop/pas assez forte et de ces beaux gens qui défilent trop vite… et pourquoi pas oser demander si vous pouvez prendre certaines personnes en photo parce que vous aimez leur look ; ne pas fangirler, il est vrai qu’on peut voir des gens connus, des mannequins magnifiques, les amours de nos vies, nos bébés, mais le tout est de paraître confiant, à sa place justement, à l’aise (un peu comme si on faisait ça tous les jours, NO BIG DEAL you know). Dans la continuité, il est possible d’essayer de rencontrer des mannequins, et dans ce cas là il suffit d »être naturel, souriant, de dire leur nom (et pas « eh mais toi t’es trop beau/belle!!!!!!!! jpeux prendre une photo avec toi? », montrez que vous reconnaissez la personne, ou du moins essayez de faire semblant), ça leur fait plaisir. Et puis surtout profiter du show, parce que c’est une chance hihi

Finissons cet article en beauté, avec un bisou de Serge Rigvava, my love.

tumblr_njk4oxdfmz1qaosmto1_500

xoxo,

Tatiana.