APP-OCALYPSE ? (billet d’humeur)

(article inspiré par Maddox, du – génial – site maddox.mission.com)

Petit coup de gueule par ici. Je viens vous parler de notre société de consommation, où on est aveuglés par de grandes compagnies  et où le seul but de tout et tous est de faire de l’argent (et dans laquelle on vénère des personnes qui ne le méritent pas, mais ça on pourra en parler plus tard)… Attention, pas à un seul moment je ne prétends ouvrir les yeux à qui que ce soit, je partage juste mon avis, j’aime prendre du recul sur certaines choses et je trouve ça important.

Here comes a little rant about our consumer’s society, where we are blinded by big companies and where our only goal is to make money, one way or another (and where we adore and idolize people who don’t deserve it but don’t even get me started on this…). However, I’m not pretending to know the truth nor do I feel like I need to open people’s eyes, everyone has an opinion and I’m just sharing mine on here, I like to reflect on certain things, it’s important to take a step back sometimes.

tumblr_inline_nuo6hbotY01rfzvyx_500

C’est lorsqu’une amie de ma mère m’a prêté son iPhone que ça m’a frappé : les applications nous ont envahit. C’est terrible. « Un utilisateur lambda a une quarantaine d’applications sur son smartphone, mais n’en utilise qu’environ 25 » d’après le site techcrunch.com.

Aujourd’hui, on a des applications pour tout, vraiment tout, du basique réseau social à une application inutile pour modifier sa voix en passant par des conseils de cuisine et des millions de jeux tous plus débiles les uns que les autres. A chaque fois qu’on ouvre un site internet, on veut nous rediriger vers l’app/google store, pour une « navigation plus efficace et rapide »  et tous les jours de nouveaux trucs apparaissent sur le marché, tous les jours de nouvelles mises à jours, aussi utiles que les ongles de pieds. (on en parle de la nouvelle m-a-j de Snapchat ?)

Les applications coûtent des millions d’euros, à ceux qui les fabriquent pourtant la majorité de celles que l’on télécharge est gratuite… mais alors, comment ça marche ? La publicité, les gars, la pu-bli-ci-té. Vous voyez bien, ces grosses images qui apparaissent de nulle part et qui nous font patiemment attendre que la page se charge ou les « tweets sponsorisés », et tout le tralala qui fait chier et qui n’intéresse personne. Il y a autre chose : avant de télécharger une application, on doit accepter un certain nombre de choses, qu’en général on ne lit même pas (« vous autorisez cette application à accéder à votre localisation, votre appareil photo« , etc), figurez-vous qu’ils se font de l’argent sur notre dos, les chenapans! parce qu’ils vendent nos informations (= personal data) à des compagnies pour que ces publicités chiantes soit ciblées et adaptées à nos goûts, à l’endroit où on vit, notre nationalité, nos précédentes recherches…

Moi j’en peux plus, de tout ça, c’est pesant, non ?

C’EST PAS COOL

tumblr_nrgxusGEzm1tq4of6o1_500

It’s when my mom’s friend borrowed me her iPhone that it hit me : apps are taking over the world. It’s terrible. « a random user has around 41 apps on his smartphone, only uses 25 of them » says techcrunch.com.

Today we have apps for literally anything and everything, from the basic social network to a useless thing that can change your voice, not forgetting food tips and millions of stupid games. Every time we go on a website, they redirect us to the app, to « browse better and faster » (it doesn’t, internet doesn’t go any faster it’s just the appearance of the site that changes) and everyday new stuff appears in the market, and everyday something needs to be updated (are we going to talk about snapchat’s recent update ? ugh)…

Apps cost millions and millions of dollars, although most of the ones we download are free… how does it work, you ask? It’s all about advertisement, guys, I guess you all know it, but it’s not only that. It goes further. Before downloading something, you have to accept stuff, that you don’t usually read (« you give the authorization to access your location, your pictures », etc) : apps use it, they use your personal data and sell it to companies that will help make « better » advertisement, adapted to what you’ve researched before, where you live… cheecky people, making money on our backs! (not cool)

I find that pretty exhausting to be honest, this pressure they put on us (and themselves) for nothing, clearly, we don’t need that many different stuff.

Les applications et les smartphones ne sont qu’un exemple, et je ne suis pas hypocrite bien sûr que moi aussi je télécharge des apps et c’est souvent pratique, certes!

sur ce, bye x

tumblr_inline_nu9nr9rID81ro448j_500

(((PS : un article est prêt alors si celui-là ne vous a pas plu parce que je ne parle pas de mode, vous ne serez pas déçu(e)s du prochain hoho)))

2 réflexions sur “APP-OCALYPSE ? (billet d’humeur)

any comment??

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s