FASHION’S PROBLEM WITH DIVERSITY : WHY REPRESENTATION MATTERS

En voilà un sujet important !!!!! Parlons peu parlons bien parlons PROBLEMES. Ça me démange depuis très longtemps et pas assez de personnes n’osent en parler alors voilà je pose ça là : la mode serait-elle raciste ??

Plusieurs choses m’ont incroyablement inspirée et poussée à écrire ce post : l’article de Business of Fashion, « A New Generation of Casting Directors Putting Diversity First » et surtout les conférences du même site, BoF (cette fois sur YouTube), de James Scully, « How Fashion Became More About Power, and Lost its Ability to Dream » et « Diversity and Inclusivity : Fashion’s Missed Opportunities » avec Tim Banks, de Business of Fashion, les deux mannequins Joan Smalls et Hari Nef et le président de IMG Models, Ivan Bart. Sans parler du post du même James Scully, directeur de casting américain qui pèse pas mal, sur instagram pendant la fashion week qui m’a révoltée et bouleversée (clique sur la capture d’écran ci-dessous pour être redirigé vers le post en question). Je ne peux pas parler de tout ni réellement me défouler ici, ce serait beaucoup trop long et peut-être (sûrement) que je referai d’autres articles similaires, mais le milieu de la mode est plutôt problématique, on le sait, mais peut-être qu’on l’oublie trop souvent. On voit les paillettes mais derrière le rideau c’est autre chose et il serait TEMPS d’en parler !

Many things have deeply inspired me lately and motivated me to write this post : (links are on the french paragraph right above) Business of Fashion‘s article « A New Generation of Casting Directors Putting Diversity First » and also their channel’s conference, #BoFVoices, with casting director James Scully, « How Fashion Became More About Power, and Lost its Ability to Dream » and « Diversity and Inclusivity : Fashion’s Missed Opportunities » with Hari Nef, Joan Smalls, models, and Ivan Bart, director of IMG Models. I can’t say everything that is in my mind, this subject could lead to a whole debate and I can’t even put everything into words but it is SO important ! We see the glitter and the glamour but behind the curtain, fashion is a lot different/darker than what we think… (click on the screenshot below to see james scully’s full instagram post)

james-scully-instagram

Dans la conférence entre Joan, Hari et Ivan Bart, ça parle du post de James Scully, de la représentation de toutes les origines et cultures, de mannequins « plus size« , de Victoria’s Secret… voilà qu’on donne (enfin) la parole aux acteurs de ce milieu pour des choses IMPORTANTES! ô joie!!!

« You are not a model : you are a trans model, a black model, a latina model… », Hari (qui est transgenre) en parle comme si c’était un « Diversity Day« , genre la journée porte ouvertes où tu peux montrer des gens différents. On dirait que la diversité, c’est tendance en ce moment, et ça en reste là, justement : on te prend pour un défilé pour montrer que wow cette marque a fait un défilé avec 8 filles noires, so progressive, so diverse, so multicultural mais en fait non pas vraiment, c’est juste pour l’image de marque.
On voit bien que, sur le podium, il n’y a que des clones. J’avoue que j’ai moi-même parfois du mal à différencier les mannequins (surtout les filles), car certaines se ressemblent énormément, c’est dire… Ok je suis blanche (enfin je sais pas je m’en fous j’ai jamais vraiment réfléchi à ça mais en tant qu’européenne je dirais blanche même si le portugal fait parfois débat je m’en beurre) mais même moi, ce genre de « mauvaise représentation » me touche. Ce n’est absolument pas NORMAL de présenter une collection inspirée de l‘Afrique et même de shooter la campagne en Afrique avec presque uniquement des blanches ????????? (cc @ valentino) C’est même irrespectueux, c’est un autre level de colonisation, là. C’est super délicat comme sujet mais c’est tellement actuel, ça me révolte de voir qu’on en est toujours à se battre pour ce genre de choses.

They talk about many many things, such as skincolour, origins, plus size models, victoria’s secret’s casting… and I can’t stress enough how important this is, finally the actors of this industry are given a VOICE and are speaking up against such problematic issues!!!!
« You are not a model : you are a trans model, a latina model, a black model… » Hari tells about what she calls « Diversity Day », aka the moment when people want different people, but… that’s it, it’s almost just like a trend : you are given the job because of you are black or transgender, not just because you are a model. You are given this job so the public, who will see the campaign, will think : « wow what a progressive brand ! not like everyone else ! wow, so diverse, so multicultural!!!! » ; it’s actually just for the brand’s image. On the catwalk : clones. Even I sometimes have trouble dissociating and recognizing some models (girls more than boys) sometimes because they look alike! I am white but that doesn’t stop me from being shocked by this misrepresentation. It is absolutely not NORMAL to shoot a collection inspired by AFRICA and in AFRICA with almost only white models ?????? (what’s up @ valentino) It is disrespectful for the people, that’s a whole other level of colonization, like hello??? It’s very hard and kinda taboo to talk about this, it pisses me off that we still have to bring this up nowadays.

Néanmoins, soyons d’accord, l’origine/couleur de peau/orientation sexuelle/genre ne définit pas la personne!! Enfin, j’espère qu’on est tous fiers de qui on est et d’où on vient machin machin, mais ça devient un problème quand c’est la première (voire seule) chose qui est dite à propos de la personne. Par exemple, imaginons un article qui dirait « black model Joan Smalls was chosen for X’s campaign« …….. c’est pas indispensable. « model » suffit, non ?
Mais d’ailleurs, le problème n’est même pas seulement niveau origine/couleur de peau, ça ne s’arrête pas là, non, parlons aussi de poids/taille. Ivan Bart raconte que la couverture du Vogue UK avec Ashley Graham a été très difficile à négocier, ce ne sont pas les éditeurs du magazine qui ont pensé à montrer des femmes « grandes tailles », non, il a fallu se battre pendant des mois voire des années pour leur montrer, leur prouver que c’était important de parler de ça, et de représenter différentes tailles. Certaines personnes ne rentrent même pas dans les boutiques de luxe (même si elles ont l’argent pour y faire leur shopping) parce qu’elles savent qu’il n’y a rien pour elles (voulant dire: à leur taille) là-bas, elles ne sont pas les bienvenues, elles ne sont tout simplement pas la cible, en fait…

But wait let’s make it clear : your origin/skincolour/sexual preferences/gender do absolutely not define you!! Although of course we describe each other with those characteristics, it should not be the first especially not the only thing you say about someone. For example, imagine an article saying « black model joan smalls was chosen for X’s campaign » …… ok do we care ?? « model » was enough, thanks.
By the way, the problem isn’t only about skin colour, we should also talk about sizes!! Ivan Bart talks about British Vogue’s cover with Ashley Graham didn’t fall from heaven : it was a long process, it wasn’t just the editors’ ideas to put a plus size girl on the cover, it was a hard battle that lasted for months, even years !! Some people don’t even dare walking in luxury shops (even though they possibly have the money for it) because they know there is nothing there for them (meaning : nothing their size). They don’t feel welcome and indeed, they just aren’t the target… 

C’est totalement incohérent, je crois que les modeux sont vraiment bouchés, c’est tout, ils ont cette espèce d’image figée et clichée de la beauté, qu’ils se sont d’ailleurs inventée de toutes pièces, qui n’a pas changé depuis des années voire des décennies. Ok la mode n’est peut-être pas censée être démocratique ou n’est pas là pour représenter la réalité, qui n’est pas assez joyeuse ou ne fait pas assez rêver mais certaines personnes vivent dans un AUTRE monde. Ce débat devient totalement politique, quand on se demande si le fait de choisir des mannequins étrangers affecterait ou non les ventes, si on pense à la réaction des gens face aux personnes transgenres… Le marché asiatique est le plus représentatif de ce racisme blatant, d’ailleurs, d’après ce qui est discuté dans la vidéo ils en sont au point de COUPER la partie de l’affiche où il y a une mannequin noire (par exemple) ou de faire des versions différentes de telle ou telle campagne pour que la publicité soit « adaptée » à la clientèle asiatique et parce que si on les laisse « ça ne vend pas« , mais on est où????
Les POC (people of colour) ont du mal à s’identifier car ils ne voient personne comme eux : « Is this your idea of beauty ? » s’interroge Joan. Dans la rue on voit des gens de toutes origines (enfin, ça dépend d’où on habite, certes, certains pays sont plus diversifiés culturellement que d’autres), de tous styles, de tous âges, alors pourquoi pas dans les magazines, sur les campagnes et les défilés, après tout ? Elle avoue aussi le sentiment de fierté qu’elle ressent quand elle décroche des jobs pour des marques qui sont pour la première fois représentées par une femme de couleur, c’est comme si elle laissait une porte ouverte à toutes les prochaines filles « comme elle » qui viendront après et qui auront peut-être plus d’opportunités (on l’espère). Il faut que les gens comprennent que la beauté n’est pas forcément blanche. La représentation, ça compte.

It makes absolutely no sense, I think fashion people really do have a problem, they have this kind of image of beauty that is totally still, so white and so cliché, and by the way their idea of beauty is their own construction, and it has been the same for years and years ! Ok, maybe fashion isn’t supposed to be democratic nor is it there to present life as it is (since it is supposed to be a « dreamy world » and bla bla) but some people do live in a wHOLE OTHER WORLD. This is such a political debate, and it is more important now than ever to be honest. Some countries in Asia still cut out black models from campaigns because « it will not sell » to asian consumers, what ???
POCs can’t identify themselves with the people they see on ads and on the catwalk : « Is this your idea of beauty ? » asks Joan in the conference. We see people with very different styles, various ethnicities, all ages, all shapes so why not on magazines and on campaigns ?? She admits she feels very proud when she gets jobs for brands which she is the first black person to represent — the door is left open for (hopefully) people « like her » thanks to her ! She and Hari are definitely role models, starting a new wave and talking about things that matter. People need to understand that beauty isn’t only white. And representation matters. So much.

Le pouvoir de l’industrie de la mode est absolument dingue, et c’est pourquoi ses acteurs devraient montrer l’exemple ! Ils ont une certaine responsabilité dans la représentation de la société, ils savent se faire entendre et devrait profiter de leur statut. Quand on a déjà de l’influence, c’est tellement facile : ils lancent déjà les tendances vestimentaires, média, design, visuelles, musicales, alors pourquoi pas les « tendances » sociétales (qui ne devraient pas rester des tendances évidemment) ?? « I want to get to the point where it’s not a conversation anymore, it’s the norm » (dixit Joan Smalls dans la conférence #BoFVoices). (Promis que quand je serai directrice de casting je ferai les choses bien <333) Attention je ne suis pas non plus de l’avis qu’il faut des « moches » et « grosses » sur le podium (mais qu’est-ce que la mocheté ???? lol) (voyez les pincettes que je prends), les mannequins qui défilent ne sont que.. des mannequins, justement, qui ne sont autres que des « jolis porte manteaux » comme je les appelle, ils ne sont pas censés représenter la réalité quotidienne et crue, c’est plus compliqué que ça je pense que chacun a sa place et tout n’est pas à réformer non plus ; je ne suis pas en train de m’indigner contre le sytème entier, juste contre une certaine façon de penser. Cet article n’est pas là pour taper sur les fashionistas racistes et dénoncer je ne sais qui (je ne suis personne pour faire ça lol mais je n’hésiterai pas à le faire si je suis témoin de choses louches), mais j’espère que ça ne révolte pas que moi lol
En tout cas comme on peut le voir il y a des lueurs d’espoir, ces personnes COOLS qui osent défier les normes et ouvrent les yeux des gens coincés!!! magie!!!! Je suis déjà pas mal de gens très inspirants sur instagram et d’agences « anti-système » (comme @antiagencyldn) (lol en période d’élections politique cette expression me fait penser à certaines personnes…….) et la conférence de James Scully m’a vraiment touchée. Et d’ailleurs!!!! l’annonce de l’arrivée d’Edward Enningful à la tête du Vogue britannique m’a remplie de joie hihi things are looking better!!!!!

The fashion industry is SO powerful, it’s crazy, and that is why its actors should be an example and lead the way. They have a certain responsibility in representing society as it is, as a whole and should profit from their status. It is so easy when one already has influence ! When you already set trends for clothing, media, design, art, music, then why not social trends ?? (which, of course, should not stay just « trends) « I want to get to the point where it’s not a conversation anymore, it’s the norm » says Joan Smalls. (I promise I will be a great casting director. <333) I’m not all for « ugly » or « fat » people on the catwalk (what even is ugly??? when is it too fat???? what is life??) because models who just walk are just there to… walk and show the clothes and that’s basically it, they are not supposed to convey any message or show the reality of any situation, it’s not like I’m saying everything is wrong and needs to change. What really needs to just is just a general mentality. This article is not only there to hit on racist fashionistas or denounce anyone in particular (who am I to do that lol but you can count on me to spill some tea if I ever witness something wrong) but I hope this matter outrages everyone, not just me lol
Anyways, there are some lights of hope at the end of the road (love Boyz 2 Men), cool people who do things right and who are not afraid to speak up and defy norms (and open some eyes). I follow many inspiring people and « anti system » agencies on instagram, and James Scully’s post + his BoF conference really resonated with me, I really admire him and I wish there were more people like him, not only in the industry but in the world!!!! another GREAT news for this subject : Edward!!! Enningful!! for!!! Vogue!!!! UK!!!! things are looking better!!!

besos,

signé : tati activist

LES OUBLIÉS — LE FILM QU’ON OUBLIERA PAS

Il y a deux semaines, je suis allée au cinéma après les cours, toute seule, sur un coup de tête, parce que j’avais un seul film à l’esprit : Les Oubliés, de Martin Zandvliet. J’étais tombée sur la bande-annonce il y a quelques temps sur allociné alors que je m’ennuyais d’un site à l’autre, et je m’étais bien décidée à ne pas laisser passer ça. J’en ai déjà parlé rapidement dans mon dernier article, je suis fan des films modernes qui se passent en période de guerre (pas tous évidemment mais j’ai adoré Un Long Dimanche de Fiançailles et Frantz, love love love) et les films étrangers (autres que anglophones) me rendent très curieuse — le doux son de la langue allemande fait du bien à mes oreilles, m’voyez.
Rendez-vous donc au Luminor, à Hôtel de Ville, tirant profit du Printemps du Cinéma (la séance à 4€, c’était maintenant ou jamais) : très petite salle, plein de gens tous seuls un peu grincheux vous me direz, en plein mardi après-midi ensoleillé, fallait s’attendre à voir des retraités, écran un peu bas (attention à ne pas se mettre derrière quelqu’un de grand), pubs très courtes — voilà le film lancé.

fun fact: ce film était nominé aux Oscars, dans la catégorie Meilleur Film Etranger, mais c’est Le Client, de Asghari Farhadi (réalisateur iranien) qui a remporté le trophée.

Mai 1945, Danemark. La première scène est assez violente, on grimace déjà en voyant de colonel danois maltraiter un très jeune soldat allemand, ça annonce pas mal la couleur. En effet, l’ambiance est assez lourde, on sent bien l’après-guerre et le choc psychologique qui règne encore. Le film est plutôt classique : un peu lent, les scènes sont parfois longues… On retient notre souffle à chaque fois que quiconque manipule une bombe puis quand on s’y attend pas BOOM tout le monde sursaute dans la salle, tous les personnages se ressemblent (tu m’étonnes qu’en 1945 les allemands soient tous blonds aux yeux bleus………), mais j’adore. Les plans sont beaux, majestueux parfois (plein de couchers de soleil!!), le son est parfaitement manipulé, la musique mais aussi les scènes avec les cris, stridents et bouleversants, les respirations très fortes… Les acteurs sont sublimes et touchants : les jeunes comme les vieux ont cette sensibilité dans leur regard, même le méchant (qui est vraiment un gros connard du début à la fin) a ce quelque chose qui fait qu’on le comprend un peu. Parce que c’est des allemands, on comprend la haine des colonels danois et de tout le reste du monde, en fait. Mais difficile de leur en vouloir, c’est bien tout le message du film, que l’on comprend à travers le sergent Carl qui s’occupe du groupe : il commence par être une sorte de brute sans émotions et sans filtre mais petit à petit il s’attache à ces jeunes, leur relation devient très humaine et c’est accentué par la sorte de huis clos que forme cette plage. Le décor ne change presque jamais, ils sont comme seuls au monde dans un endroit sublime qui cache un véritable enfer sous le sable.

les-oubliés-2

Ces jeunes allemands, ce ne sont que des gamins (ils ont entre 15 et 18 ans) avec toute leur innocence, qui n’ont rien demandé et qui ont, malgré eux, grandi avec Hitler et la guerre. Le sujet est très dur, délicat. Une fois les combats terminés, ces soldats ne demandent qu’à rentrer chez eux, voir leur famille, retrouver leur maman et étudier pour un jour avoir un métier, ils ont des rêves plein la tête même quand l’espoir n’a plus lieu d’être. C’est beau. Et très puissant. Je veux pas spoiler mais sachez que sur 14 garçons il n’en reste plus que 4. Les personnages m’ont vraiment touchée, ils sont beaux, sales et mal-nourris mais incroyablement beaux, les acteurs jouent si bien!! They deserved better ok??? On s’imagine à leur place, parce qu’ils ont notre âge alors on se demande comment notre vie aurait été si on était nés à cette époque (et surtout dans ce pays).
« Les auteurs n’ont pas besoin de créer un passé à ces personnages pour les rendre vivants » comme le dit très bien Valentin Bréheret dans sa Chronique du Cinéphile. Ils dégagent quelque chose de très fort et c’est ça que j’ai adoré. D’ailleurs, difficile d’en choisir un préféré parce que tous sont vraiment excellents.

les-oubliés

On pourrait nuancer ma critique avec quelques remarques plus négatives, comme le fait que dans ce film ce sont les Danois qui sont les grands méchants alors que bon, on sait bien que ceux qu’on devrait détester dans l’histoire (et surtout l’Histoire) ça devrait être les Allemands, certes, mais ça fait du bien de voir un film qui aborde le thème différemment, surtout que ça parle d’un fait qui n’est pas discuté dans nos livres d’Histoire. Le déminage des plages par de très jeunes soldats maltraités, c’est tabou et ça fait partie des épisodes dont on préfère taire les conséquences. D’ailleurs je trouve que le titre français est très bien choisi, même si très divergeant des titres en allemand (Under Sandet, « sous le sable » en français) et en anglais (Land Of Mine, jeu de mots avec « mine » pour mine la  bombe mais aussi pour mien genre mon pays / pays de mines). Dernière chose, je dirais que la fin est un peu décevante aussi. Enfin, pas « décevante » mais… pas très réaliste, c’est un peu dommage. Mais on prend, parce que parfois on préfère les happy ends au réalisme.

J’ai pas pleuré mais en sortant du cinéma j’avoue que j’étais bouleversée. J’ai remis toute ma vie en question lol imaginez moi dans le métro, le regard dans le vide à rejouer toutes les scènes du film dans ma tête et à (re)penser aux millions de morts de la Seconde Guerre Mondiale.
Pour conclure, ce film est un gros gros coup de coeur et je vous le conseille, of course — même si je sais que ce genre ne plaît pas à tout le monde — surtout si vous étudiez l’allemand, perso je me sentais trop fière de comprendre la moitié des dialogues!!


J’avais oublié à quel point j’aimais écrire des critiques ciné!!!!
J’avais pas fait ça depuis au moins 2 ans je crois, je devrais m’y remettre parce qu’à chaque fois que je vais voir un film je me dis que ça ferait un bon article pour le blog donc pourquoi pas, je ne sais pas si ça vous plaît mais moi oui aha

PS : j’ai changé le thème et l’en-tête du blog what do you think ??

xoxo

tati cinéphile

Le post nonchalant du dimanche (posté un lundi)

Moonlight a gagné 3 oscars !! jubilation !!!!! Je comptais vous parler de ce film puisque je l’ai vu à peine le jour de sa sortie et au final… le temps est passé et j’avais la flemme d’écrire puis il y a eu les Oscars et là on entend « and the award for best picture goes to… La La Land ! *le cast entier de La La Land monte sur la scène et commence à remercier toute la terre* Guys, guys, I’m sorry, no, there’s a mistake. Moonlight, you guys won best picture »……… wait what??

tumblr_om1n5kf5la1r2pp2to1_250

Steve Harvey bis? c’était un peu gênant, incompréhensible, fort en émotions mais ABSOLUMENT GENIAL. Ce film est une pépite, le mérite amplement et c’est historique qu’un film joué par un cast entièrement noir remporte un Oscar, du jamais vu, qui plus est un film qui représente la communauté LGBTQ noire américaine, c’est BEAU je suis fière. (et si vous ne l’avez pas vu, foncez!!)

494493 Barry Jenkins

Sinon en ce moment j’ai très envie de voir Les Oubliés (encore un super film qui parle de la guerre, étant fan d’Un Long Dimanche de Fiançailles et de Frantz j’espère que celui-là sera aussi beau et touchant même si c’est pas du tout le même genre), Split, Lion et beaucoup beaucoup beaucoup d’autres, aller go dépenser tout mon argent au ciné bye

Dimanche 5 mars 2017. 14h27. Je décide enfin de rouvrir l’onglet brouillons, parce que malgré la charge de travail qui commence à me peser sur la conscience, le blog ne quitte pas mon esprit. J’ai envie de vous parler. En plus j’ai fait pas mal de choses sympas récemment : beaucoup surfé sur le net (maybe un futur article sur mes coups de coeur vidéo/images/blogs ?) et j’ai aussi pas mal lu, vu quelques expos, revu des amis…

Le livre que je lis en ce moment (que j’aurais sans doute fini à l’heure où cet article sera posté tbh il me reste un seul petit chapitre) c’est Le Livre Sans Nom, d’un auteur anonyme. Ultra mystérieux et super intéressant, non ?? On doit faire une fiche de lecture sur un polar pour mon cours de culture générale alors quand je suis tombée sur ÇA, je n’ai pas hésité. N’étant pas très fan du genre policier, il me fallait un truc original, qui me stimule/donne vraiment envie de m’y plonger. En toute honnêteté, j’ai quand même pas kiffé dés les premières pages, ça reste un polar avec tout ce qui va avec : de la violence, de la vulgarité, une écriture assez banale et des personnages bien clichés. Mais j’ai aimé, j’ai lu les 500 pages en un peu plus de 2 semaines (un exploit pour une lectrice lente comme moi, malgré mon amour pour la littérature, c’est souvent un long process lol) et j’ai même adoré les plot twists des 50 dernières pages… dans le métro j’étais comme ça devant mon livre :

tumblr_ny63zts4qk1rmwkrto1_500 tumblr_om2scjerno1qe8lb8o1_500

In other news, dans 3 semaines je pars à Bordeaux, avec presque toute ma classe à l’occasion d’un évènement/concours qui réunira des étudiants d’IUT d’un peu partout en France. En soi ce n’est pas tant pour ça que j’y vais (bien que ça ait l’air super cool, et ça va l’être), mais je saute sur n’importe quelle occasion tant que ça me permet de bouger un peu et de me changer les idées lol (et de voir les amis que je ne vois pas souvent, jeanne jtm). Puis je vais aussi à Bruxelles pendant les vacances de pâques!! pour voir ma cousine (qui étudie là-bas), j’ai hâte de découvrir la Belgique (et d’entendre plein de belges parler). Viendra ensuite Amsterdam cet été, avec mes cousins encore une fois (petite réunion comme à Londres l’année dernière wooo). Plutôt cool.

giphy

J’ai aussi trouvé un stage!! Au départ je ne voulais pas trop en parler parce que je suis le genre de personne qui aime bien avoir ses petits secrets, qui n’a pas l’habitude de raconter sa vie mais cette fois je suis si excitée que voilà, je me dois de le partager. Mais bien sûr on reste discret sur les réseaux sociaux et sur internet donc vous ne saurez donc pas où exactement je vais passer mon mois de juin mais sachez que c’est super cool, totalement en accord avec ce que je veux faire et que je vous en ai déjà parlé sur le blog hihi

giphy2 giphy5

En parlant de ce blog, bientôt 4 ans de joyeuses aventures, les gars!!!!! (et bientôt mes 19 ans wow can you believe i’m getting old) Merci d’avoir été là, aller, on tient bon, je vous aime changez rien

zoubi

tati out

200

PARIS MENSWEAR FASHION WEEK AW17 — MON EXPERIENCE (backstage)

salut les enfants,

aujourd’hui tati est de retour pour vous raconter ses péripéties en tant qu’insider à la fashion week!! (oui je vous poste cet article presque un mois après et j’ai vraiment pas la foi de le traduire, de toute façon c’est pas comme si j’avais beaucoup de fans internationaux lol) Cette saison j’étais o max — j’ai mis une semaine à récupérer mon sommeil, c’est dire — et j’ai adoré ça!!! (enfin bon, je le referais pas tous les jours non plus)

backstage études studio AW17 paris

J’ai été habilleuse pour deux de mes favs de la fw parisienne : Etudes Studios et, encore une fois, Officine Générale!! Et j’ai aussi bossé sur le défilé Henrik Vibskov, mais cette fois-ci à l’accueil et au placement des invités, j’ai couru un peu partout et fais beaucoup de faux sourires, c’était stressant mais très sympa, et assez différent de ce que je fais d’habitude (j’avais déjà été habilleuse pour eux). Pour toutes ces aventures j’étais avec mon acolyte fashionista ILONA et ces deux jours intenses vont rester dans nos petites têtes pendant longtemps je pense lol (j’ai l’air sarcastique mais je ne le suis pas) (enfin je crois) En tout cas je suis super chanceuse et reconnaissante de pouvoir faire ce que je fais à chaque fashion week depuis un peu plus d’un an maintenant, même si je ne suis qu’une petite esclave parmi tant d’autres, ça m’apporte beaucoup de bonheur, vous savez!!!

Je vous ai mis pas mal de mes photos perso (et EXCLUSIVES lol) mais la qualité est très bof apparemment, je ne sais pourquoi, c’est dommage mais c’est mieux que rien eh + cliquez sur les noms des garçons pour accéder à leur profil sur models.com (si vous êtes curieux/perdus, si non… continuez à lire) (mais je prends toujours du temps à mettre des liens dans tous mes articles pour plein de trucs différents et PERSONNE NE CLIQUE JAMAIS DESSUS, JE VOUS VOIS DANS MES STATISTIQUES)


J’ai d’abord eu l’occasion d’assister à un défilé : Christian Dada, que j’ai découvert cet été et dont je suis fan fan fan, je n’ai pas été déçue du tout ! Comme en juin, j’ai encore réussi à me faufiler en front row et oui car je deviens difficile, voyez-vous, je n’accepte plus de rester debout comme les prolétaires et la collection était sublime, à chaque nouveau look j’écarquillais les yeux parce que vraiment wow!! je vous mets une photo que j’ai prise moi juste pour le style mais j’y joins les photos de nowfashion.com pour que vous vous fassiez une idée de la beauté du truc

CHRISTIAN DADA AW17 PARIS

J’ai beaucoup aimé les couleurs, notamment les pièces argentées, les détails inspirés du monde de la musique (par exemple les sacs en forme de chaîne hifi mais aussi les ficelles des pulls et pantalons étaient des câbles jack), et les plateformes des filles!!! stole my heart!!!!! mais vraiment, tout était cool (même si en soi pas non plus super original puisqu’on voit ça de plus en plus maintenant : tout cette vibe streetwear, écritures sur les bras comme les merch de Kanye West ou Justin Bieber et les superpositions)

christiandadafw17-1christiandadafw17-2

Après Christian Dada je suis allée faire un tour à la sortie de Cerruti pour voir l’ambiance et pour accompagner my dear Thomas pour ses photos street style (look at THAT mais surtout leur INSTA wow) mais il faisait tellement froid je ne sais pourquoi nous sommes restés lol

Etudes le lendemain, j’étais super excitée, le call time était à 11h, le lieu était superbe (dans une sorte d’immeuble privé sur l’avenue d’iéna) et c’était un peu le bordel/stress au début parce qu’on était trop d’habilleurs du coup certains ont du rentrer chez eux mais nous avons vaincu!!! Après ce coup de pression, donc, on a eu du temps pour… ne rien faire, parler entre nous, s’ennuyer ensemble, découvrir la collection (!!!!!! mon coeur!!!!!!!! c’était si beau!!!!!!!) et piocher des madeleines au buffet. J’ai (encore) habillé Finnlay (Davis)d’ailleurs on a dû être carrément 3 sur lui parce qu’il devait porter une sorte d’écharpe/couverture XXXL extra lourde, et sa tenue n’était pas ma préférée, et voilà rien à déclarer lol on a aussi bien rigolé avec les habilleurs et les mannequins à côté de nous (Enzo et Mackenzie) et en bref, l’ambiance était sympa ; j’ai remarqué qu’on était sur la story instagram de @etudesstudios c cooooool

16425890_10202540249422822_3179602287947174557_n 16386897_10202540263183166_2584850019944012056_n capture-decran-2017-02-04-a-18-17-51

J’ai cru comprendre que la collection était inspirée de la tendance punk/streetwear du moment, de Louis Vuitton (chemises et pantalons en soie), de la logomania du moment aussi (Coca Cola, transformé en « never mind » ici) et un peu du Brexit (t-shirts et chaussettes avec le drapeau européen, même si en soi on le voit pas sur les photos) (+ mood « il fait froid je sors avec mon lit sur le dos me faites pas chier« , j’ador). Les chaussures étaient banales (en même temps Etudes ne fait pas de chaussures donc on s’en fout) mais le reste j’ai vraiment adoré, les manteaux sublimes, les pantalons en soie, les colliers/chaînes (j’ai même piqué celle de mon look pour quelques minutes lol #doitforthegram #thuglife), les couleurs (rouge, jaune, bleu, un peu de vert et de couleur sable), les écharpes XXL, le détail des chaussettes, même les foulards noués en turban sur la tête, gros gros love.

etudesfw17-1etudesfw17-2

Après un déjeuner sur les Champs (bon ok au mcdo mais sur les champs quand même), Ilona et moi-même sommes allées faire un tour aux Tuileries et on a rencontré un garçon (mannequin) absolument adorable qui était trop content qu’on l’ait reconnu (c’était un hasard total, fun fact: j’avais liké une de ses photos sur insta la veille du coup son visage me disait quelque chose puis j’ai retrouvé son nom). (Aaron, 17 ans, from South Africa qui avait défilé pour Cerruti la veille)
Henrik Vibskov était au Westin Hotel Concorde, endroit ultra chic orné de marbre, moquette bordeaux et de gros lustres à la château de Versailles (mention spéciale pour la salle de bains waouh) ; on a été super bien accueillies par le staff (<3) et la salle était déjà décorée pour le défilé (vibskov a l’habitude de faire des installations très originales et vivantes), les figurants étaient en train de répéter. On nous a proposé de faire l’accueil, avec deux autres personnes. Pas besoin de vous redire que c’était un peu la folie mais une fois tous les invités rentrés on a pu assister au défilé!! (au 81532ème rang debout mais c’est rien on s’adapte) et puis au final tout s’est très bien passé, ça m’a fait vivre un truc différent! donc j’étais certes épuisée mais contente lol

16425953_10202540265703229_7257998421403385801_n 16427211_10202540249622827_4214983967497643731_n 16472936_10202540261383121_6651131954086422342_n

Dimanche – réveil 6h37 (ça pique) – direction le lycée Charlemagne dans le Marais pour Officine Générale. Déjà le fait que ça se passe dans un lycée était rigolo, moi qui pensais ne jamais retourner dans un tel endroit lol (ouah ça fait trop la meuf par ici), mais pas n’importe quel lycée! celui-là était très ancien, très beau et ressemblait d’ailleurs plutôt à une école primaire vu de l’intérieur. Anyway, très bien accueillis cette fois aussi et on a tout de suite été briefés pour le détail des tenues à habiller (à fond dés 8h du matin, franchement c’est beau #dedication, en revanche les garçons avaient pas l’air en forme du tout c’était comique) et le buffet m’a émue tellement il était beau (chouquettes, croissants, cookies, jus à gogo c’est ça qu’on aimmmme). On a « chillé » tous ensemble pendant une bonne heure, mangé, bu, assisté à la répétition (le défilé se passait au dernier étage, dans une grande salle au plafond très haut et assez abimé, comme si c’était abandonné, l’effet était super cool même si un peu creepy, et la musique vraiment douce pour les oreilles), puis re-chillé et discuté avec les mannequins et les autres habilleurs, l’ambiance était vraiment cool et détente!! D’ailleurs le casting était vraiment bien, comme la saison dernière, avec des mannequins considérés comme des « tops » depuis quelques saisons voire années déjà, des petits nouveaux et des carrément inconnus au bataillon, en tout cas tous vraiment très très gentils et rigolos malgré la fatigue apparente. J’ai surtout parlé avec Fernando (Cabral) (avec qui j’avais déjà pas mal discuté la saison dernière) et Piero (Mendez) (avec qui j’avais aussi parlé en juin) m’a même reconnue, j’étais touchée lol (genre le gars a dû faire 18364 défilés dans sa vie et autant de campagnes internationales mais il se souvient de bibi ok) et j’ai habillé le français Xavier Buestel, un garçon qui s’appelait Josef (trop gentil aw) et Myles Dominique, un de mes préférés de ceux qu’on a vu partout cette saison (3ème dans les « ranking men » de models.com cette saison, avec 22 défilés au compteur) et qui m’a fait vraiment rire parce qu’il avait pas dormi (c’est parti en conversation sur les afterparties de la fashion week, fun fact: il ne se souvenait même pas de ce qu’il avait fait la veille mdr)

16508187_10202540252022887_2904546448518076642_n

16425838_10202540260983111_6751289130862665372_n 16473336_10202540254302944_6302035523314431523_n

16427735_10202540256663003_90748072984612018_n 16387101_10202540252902909_9088781609940483937_n

Concernant la collection, très chic, simple mais efficace! Officine Générale j’aime beaucoup, c’est un style assez mature, très différent de Christian Dada et Etudes que j’ai tant aimé aussi, c’est clair. Quelques touches de couleur assez estivales, détails soignés (ceintures, chaussures, façon de nouer le foulard, etc), manteaux incroyablement élégants, c’est juste beau et intemporel, comment ne pas aimer ???

officinefw17-1officinefw17-2

Ah oui d’ailleurs, un garçon qui m’a marquée aussi ce jour-là c’est Serge (Rigvava) : un AMOUR!!! je vous ai déjà parlé de lui il y a longtemps parce que c’est un des tout premiers mannequins que j’ai suivi limite on a grandi ensemble vous voyez lol ; on a commencé à parler sans raison et il était fort drôle et… simple ? je sais pas comment le décrire mais vraiment adorable comme mec (top 3 des mannequins les plus gentils que j’aime d’amour, avec Rhys (Pickering) et Piero hahahahah la meuf fait des classements


Merci de m’avoir lue, j’espère que j’ai réussi à vous faire vivre ça avec moi, que maintenant vous êtes calées en noms de mannequins et que vous connaissez les dessous de la fashion week comme si vous y étiez hihi

PS : la minute désespoir : ça me rend dingue j’ai envie de créer du contenu et d’écrire plein d’autres choses et de partager toutes mes découvertes avec vous!!!!! mais je suis déchirée entre les cours et ma recherche de stage (coucou je cherche un stage dans la communication ou la publicité, de préférence dans le milieu de la mode, pour le mois de juin si une bonne âme passe par ici lol) et mes projets à rendre et mon  semblant de vie sociale MAIS à quoi bon me lamenter ici haha (help)

xoxo,

signé: tati fashion slave

BOYS CAN WEAR MAKEUP TOO

(le blog est tourné vers l’HOMME en ce moment, vous l’aurez compris lol oops + soyez patients, l’article sur mes aventures à la fw le week-end dernier arrive!!)

fun fact : le maquillage n’a pas de genre.

C’est ultra important pour moi d’être ouvert(e) d’esprit, j’adore observer la société (wow oki super) et j’aime encore PLUS les gens qui bougent et qui détruisent les clichés et osent se rebeller. Quelque chose me trottait dans la tête depuis un bout de temps déjà et j’ai remarqué que ça devenait de plus en plus sujet d’actualité / de débat alors me voici!!!! Parlons des garçons et de leur relation au maquillage.

En fait je suis tombée sur un article totalement par hasard l’autre jour, et j’ai adoré.  Puis j’en ai lu plein d’autres encore. Et je me suis abonnée à plein de comptes. Amour. (Puis je suis aussi tombée sur la vidéo de Stella que je vous ai partagée ci-dessus et c’est là que je me suis dit qu’il fallait qu’on en parle, entre nous!!)
Comme vous le savez (si vous me suivez depuis fort longtemps) ou pas (si vous êtes nouveaux par ici), en classe de première j’ai fait mon TPE sur la beauté masculine, très exactement sur lidéal de l’esthétique masculine. C’était super intéressant et cool, j’ai beaucoup appris (et c’est de là que vient mon amour pour la mode masculine et les mannequins et tout le tralala d’ailleurs)  et je vois que beaucoup de choses sont encore et plus que jamais d’actualité. Bon c pas clair ce que je dis là mais « à l’époque » (donc il y a 2 ans) on avait fait toute une partie sur les cosmétiques et quand j’y repense, je me dis que si j’avais fait mon TPE en 2017, il y aurait eu BEAUCOUP plus de contenu à ce niveau là. En effet, le marché de la cosmétique dite « pour hommes » a explosé : aujourd’hui certains hommes s’affirment de ce coté, de plus en plus de gammes « masculines » sortent, on voit des garçons devenir égéries de grandes marques de maquillage… est-ce que vous vous rendez COMPTE DE L’EVOLUTION??

tom-ford-men-tt-width-600-height-600-fill-1-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1 tumblr_o0poryuaqo1u8jw35o1_r2_540


J’ai d’abord été curieuse de connaître l’opinion de la foule, les gens normaux comme vous et moi : j’ai alors demandé à mes amis ce qu’ils pensaient du sujet. Parfois j’ai parlé directement de maquillage, d’autre fois je n’ai fait qu’évoquer les cosmétiques en général. Parfois j’ai demandé si eux ils oseraient en mettre, d’autres fois j’ai juste demandé s’ils étaient « pour » ou « contre ». Voici les témoignages que j’ai récoltés (merci aux participants d’ailleurs, much love) (ps : j’ai gardé, au mieux possible, le vocabulaire et les réactions d’origine parce que ici on est naturels et spontanés oui oui)

« Ah j’en ai jamais entendu parler… mais je suis contre le maquillage tout court donc bon… » (il a osé ajouter, je cite, « ça nik la peau et ça cache la veritable beauté des choses« )
– celui qu’on appellera Jeff

« Parfums, crèmes, je love mais maquillage non. Je pense qu’il n’est déjà pas nécessaire chez les filles. » (puis, après une mini argumentation/débat entre nous, il ajoute:) « Produits de beauté pour homme je dis oui pour ceux qui aiment ça ! Qui me dit que je n’essaierai pas un jour, par curiosité ! S’embellir c’est cool, donner une image faussée de moi ne me tente pas. »
– Guillaume

« En soi y a pas de limites à ça, c’est comme pour les vêtements ! Mais après, pour les mecs ça sort de la norme, donc ça peut vite être vu comme too much ou gay. Mais personnellement je préfère sans.« 
– Agathe

cb4a65c658a4355e269119fe8b7c33e5    tumblr_o6ta8qg1a41qcvru5o1_500

« Je comprends pas trop le délire, je crois que si je voulais me maquiller je prendrais des produits pour femme… je pense que c’est du marketing genré. Mais j’aime bien les glitters. » (j’ai même eu droit à une photo à l’appui de maxime avec des paillettes sur les pommettes!!!! #blessed) « Je pourrais me mettre du fard à paupières ou du rouge à lèvres (et encore, pas n’importe lequel) pour une soirée super pd ou super trash mais sinon au quotidien non, ni sur moi ni sur un mec qui me plaît — même si je sais que c’est pas bien de penser comme ça »
– Maxime

« Ca dépend du maquillage : à la télé c’est courant, mais crari si dans la rue un mec se maquille comme une femme hm… c’est louche. Mais y a pas à être pour ou contre… Tu fais ce que tu veux.« 
– Chu Ho

« ça casse totalement les codes : les femmes se maquillent et pas les hommes. C’est pas conventionnel et un peu dérangeant au début, mais c’est comme toutes les nouveautés en soi… Les hommes se maquillent depuis pas mal de temps (j’ai regardé une émission sur M6 qui parlait de ça) mais c’était purement esthétique genre du fond de teint, maintenant c’est un vrai phénomène de mode, on voit toutes les youtubeuses beauté le faire alors les mecs s’y mettent aussi… je trouve pas ça viril du tout mais bon, ça me dérange pas, je suis même très jalouse quand j’en vois qui se maquillent 1000 fois mieux que moi. » (elle raconte ensuite l’histoire d’un camarade de classe au collège qui mettait du (je cite) « cache-boutons » et dont on se moquait) « Du fait que ce soit tabou et nouveau, les mecs n’osent pas ou ne le disent pas, mais par exemple niveau boutons c’est compréhensible parce qu’on est pas tous égaux de ce côté là…« 
– Jeanne

« Les hommes peuvent faire ce qu’ils veulent, y compris se maquiller, c’est pas comme si les filles étaient nées avec du maquillage partout sur la face donc ils ont tout autant le droit d’en mettre. Et je trouve ça joli.« 
– Dalla

Je n’ai pas eu de réactions extrêmes, du genre « ewwwww » ou « oh berk c pour les pédés ça » (mais en même temps… ça paraît logique que je ne m’entoure pas de ce genre de personnes excessives lol), on remarque même que ces jeunes gens sont plutôt ouverts, c’est assez COOL.


Les cosmétiques c’est du maquillage pur et dur certes mais c’est aussi beaucoup les soins du visage ; c’est vraiment la BASE, que tu sois garçon ou fille ou aucun des deux ou les deux, tu devrais prendre soin de ton visage !! Mettre de la crème, faire des masques, bien s’hydrater (boire beaucoup d’eau lol #conseildeyoutubeusebeauté), ne pas oublier le STICK A LEVRES aussi… c’est super important, la beauté passe avant tout par une belle peau, c’est bien connu. alors go ressembler à ça :

tumblr_o2yfwxanpp1qcvru5o1_500 capture-decran-2017-01-26-a-21-35-23

On peut préférer rester naturel(le), tester quelques produits afin de s’embellir un peu, ou carrément faire de l’ART SUR VISAGE, la liberté est totale. Le maquillage, c’est fun. Et le fun c’est pas réservé aux filles. On s’est battues pour affirmer nos libertés (on se bat encore et toujours aujourd’hui malheureusement………), on a réussi à montrer qu’on pouvait être qui on voulait et porter ce qu’on voulait (oui ça aussi c’est encore un combat actuel ha ha :—) trop cool) ; aujourd’hui on porte des choses qui étaient soit-disant « masculines » à l’époque comme des pantalons, des cravates, on ose les cheveux courts, certaines osent arborer leurs aisselles poilues… et pourquoi les hommes ne portent pas des jupes ? pourquoi ne se maquillent-ils pas ? ça devrait aller dans les deux sens. La société patriarcale a du mal à se défaire de l’archétype masculin ultra testostéroné musclé poilu fort qui ne montre pas ses émotions (j’exagère bien sûr mais vous voyez l’idée), si bien que c’en est devenu ce qu’on appelle… toxic masculinity, ou hypermasculinité. C’est un sujet délicat, auquel on ne touche pas : les femmes montrent de plus en plus qu’elles peuvent être ce qu’elles veulent (et ça c bo) mais les hommes, on n’en parle pas, du moins beaucoup moins. Ils restent dans leur boîte de masculinité, si rigide et fragile en même temps.

capture-decran-2017-01-27-a-20-32-01
citation de Jay Hanshaw, tirée de l’article Why I’m not afraid to be called feminine du très bon site Very Good Light. (lisez l’article!!!!! très important!!)

tumblr_nidv8uocas1qgbi8io1_1280 capture-decran-2017-01-26-a-21-37-17

Bien sûr les femmes n’en sont pas encore non plus au point de faire ce qu’elles veulent non plus de ce côté là, on sera toujours jugée si on porte trop de maquillage ou pas assez, et c’est pas demain la veille qu’on assumera pleinement nos moustaches mais… on y vient. Et c’est cool de progresser ensemble, hommes et femmes. Parce que d’ailleurs, le monde n’est pas binaire, ni manichéen, on est tous pareils mais tous différents en même temps, et ça fait tellement cul-cul de dire « be yourself » mais c’est un peu le message de la soirée lol et aimez-vous les uns les autres, mes frères et soeurs (et si t’as envie de te foutre du fard à paupières jaune et des paillettes sur le visage bah oui allons-y let’s go)

Le sujet n’est pas facile, et c’est tellement large que j’ai envie d’écrire encore des kilomètres dessus mais figurez-vous que j’ai du mal à m’exprimer. Peut-être par peur d’être mal interprétée ou par overdose d’idées qui s’entrechoquent dans mon esprit, je ne sais pas. En bref, j’aurais aimé partir encore plus loin, donner des conseils, montrer encore plus de choses, interviewer plus de gens, faire une véritable étude là-dessus mais je vous laisse avec une ébauche et une partie de mon humble opinion sur la question. A vous de découvrir de nOMBREUX autres articles qui s’en rapprochent, voici une petite liste avec une vidéo bonus à la fin!!

My Mom’s Skin-Care Secrets Made Me The Man I Am Today
(c’est l’histoire du créateur de Very Good Light et son rapport à la masculinité et à la société, pas tourné vers le maquillage mais sur le self love et soin de soi-même!)

Men Should Wear Makeup
(le titre est très brutal mais l’article est intéressant et assez soft)

The Beauty Boys of Instagram
(tout, tout, tout vous saurez tout sur les youtubeurs beauté)

Cakeboy x You Do You by Sean Santiago on Vimeo

disclaimer : Cet article ne regroupe presque que des photos professionnelles et artistiques et, pour la plupart, ces « mises en beauté » n’existent que pour la photo/le défilé et pas ou peu pour le quotidien, je le sais bien. Mais voyez tout ce qu’on peut faire, c’est intéressant, il y a du voyant comme du très discret…

PS : d’ailleurs je n’ai les sources d’aucune photo car je les ai prises sur tumblr quand je tombais dessus donc certaines datent de très longtemps d’ailleurs, et sinon quelques unes viennent de Very Good Light aussi (leur site ou leur instagram)… SAUF la photo de serge rigvava (4ème photo de l’article, avec la fourrure blanche) qui est l’un de mes éditos préférés au MONDE, photographié par Louie Banks pour 7th Man magazine. Et la photo ci-dessus a été prise en backstage du dernier défilé Etro (fall/winter 17).

capture-decran-2017-01-16-a-14-28-38

xoxo,
stay beautiful,

tati

 

LONDON FASHION WEEK : MENSWEAR A/W17— back at it again

Je revis enfin. La fashion week est de retour et, même si en ce moment même je coule un peu sous les devoirs et les révisions et les recherches de stage et les babysitting et les livres à lire (update du 13/01 : ça va mieux, j’ai « plus » qu’un oral ouf), I FEEL ALIVE. Tati back at it again with the fashion posts.
Cette saison chez les britanniques on a senti une certaine vague d’inquiétude, voire désespoir — notamment par rapport au Brexit et bien sûr au terrorisme — comme chez Christopher Shannon avec des drapeaux des pays européens sur la tête et chez KTZ ou Craig Green avec des vêtements faisant penser à des protections/armures… la mode, c’est un langage, voyez-vous, on a des messages à faire passer par ici!!!

I live again. Fashion week is finally back (and it’s my favorite, menswear!!!) and even though i am drowning in homework and things to do and read and i also have to look for an internship, I FEEL ALIVE. 
This british season we felt some kind of anxiety or despair, I’m talking about shit like Brexit or terrorism, like with Christopher Shannon who put european flags on the models’ faces and KTZ or Craig Green who presented clothes that looked a lot like armours… fashion is a language, you see, we have shit to talk about on here!!!

XANDER ZHOU

j’ador cette vibe cyber goth des années 2000 qui va au boulot, mention spéciale pour les lunettes!! Donc oui, le styling est intéressant, et même, je trouve que les accessoires en général sont très intéressants, pas seulement les lunettes : on en parle de ces gros sacs ??? Ok, un peu encombrant, et certes on risque de passer pour le gars qui ramène son matelas gonflable ou ses outils de bricolage partout mais j’aime bien l’effet. Petit plus aussi pour les manteaux, ceux en « vinyl » sont super sympas et les gros oversized qui déconstruisent totalement la silhouette sont très bien coupés et cools aussi ! (par contre je suis moins fan des derniers looks un peu bizarres et pas cohérents avec le reste, ni des bottes de jardinier)

I love this working-2000’s-cyber-guy vibe, especially the glasses ahhh! Ok so styling is interesting, but to be honest all the accessories are nice, not just the glasses, i mean : look at those bags !!! Might be a bit unpractical and we might look like a weirdo who just carries his sleeping bag/tools around but I like the visual. Also, bonus point for the coats, those oversized jackets that completely misconstruct the silhouette, I love it ! (i’m not such a fan of the garden boots though)

xanderzhouaw17

AGI&SAM

Si vous lisez mes articles sur la menswear, vous savez que ce nom revient très souvent dans mes favs et cette fois, je suis fan fan fan!!!! (encore plus que d’habitude, oui oui oui) Ces deux jeunes britanniques ont même fait quelque chose d’assez original — du jamais vu, carrément — puisque leur défilé a eu lieu dans une boîte (de nuit, discothèque, pas une boîte boîte vous l’aurez compris) (les mannequins circulaient autour du DJ) et figurez-vous que la fête a continué après le show ! (of course, the show must go on)  Bien sympa comme concept, et le tout a été diffusé en livestream sur youtube (oui tout, même la soirée!! on s’y serait presque crus) donc +1 pour l’innovation. Concernant la collection, je n’ai jamais été fan du rouge et noir ensemble (stendhal m’aurait-il traumatisée ?) mais depuis quelques temps je m’y fait, ça me plaît presque, alors quand j’ai vu ces looks j’ai été conquise. D’autant plus que le makeup est vraiment on point, très dark mais ça leur va tous et toutes très bien hihi gros pouce vert (ou « poce bleu » pour les intimes). Cependant notons que c’est une collection plus sérieuse que ce qu’ils ont l’habitude de faire (on se souvient du look classy femme de ménage de juin dernier…..lol…..).

If you are a frequent reader of mine, you know this name often comes in my fashion week favorites. I’m such a fan!!!! These two british guys even did something quite innovative by mixing music and fashion in a nightclub and turning the show into an actual party/rave at the end (because « the show must go on » lol), all of this of course LIVE on the internet! so hey +1 for the originality. About the collection : to be honest I have never been a fan of black and red together, but lately I have been getting used to it, almost liking it so I was conquered by these looks ! Also, the make up is so dark and so cool I love it, they look so good ugh! Although, we notice that this collection seems to be quite more serious than what they usually do (remember the classy housekeeper looks from last season…..).

agisamaw17

COTTWEILER

Non ce n’est pas un nom de race de chien, c’est bien un duo de designers, et un très BON hihi mélangeant sportswear et chic à la perfection, Ben Cottrell et Matthew Dainty commencent à percer, eh! Ils ont d’ailleurs reçu le International Woolmark Prize cet été, et ils habillent des gens stylés comme FKA Twigs ou Skepta, raison de plus pour les suivre du coin de l’oeil. Concernant la collection, ambiance camping/randonnée fun, je suis pas folle de tous les looks, certaines pièces sont un peu trop « imposantes » visuellement, comme le pantalon tout à droite ci-dessous par exemple… MAIS j’adore vraiment les couleurs, le styling, les sacs tous mimis et puis les vestes ouvertes, ça donne vraiment un charme!! (+ leur dernière collection était déjà super sympa, on valide oui oui)

Camping/hiking mood for this collection! I’m not loving alllll of the outfits, some pieces are a bit too « expressive » for my modest eye (like those black trousers on the far right) but I am such a fan of these colours!!! The styling is so good too, the cute little bags, and the open jackets really add some charm.

cottweileraw17

MAISON MIHARA YASUHIRO

Damn ces vestes/manteaux/kway/doudounes sont vraiment au dessus je suis ??? Les couleurs, les matières, c’est chic à souhait, ça respire le luxe on ADORE.

damn those coats/jackets ?? the colours, the fabrics, everything is so chic, it screams luxury and i LOVE it.

miharayasuhiroaw17

JOHN LAWRENCE SULLIVAN

Quelques ressemblances avec Agi&Sam, surtout pour le rouge et le noir et les cols très hauts + casquettes : on pourrait presque mélanger les deux collections sans en être perturbés lol MAIS C PAS PAREIL OK ? Style très badass chic, pour ne pas dire presque mec-de-cité-qui-connaît-ses-bases-fashion  pour certains looks hahah surtout la 3ème photo en partant de la droite ptdr je suis fan, regardez:

This kinda looks like Agi&Sam, ok, yes, the black and red, the hats, the high necks; we could almost mix half of the two collections together and almost no one would notice… BUT it’s different, ok!!!!! I’m all heart eyes for these outfits, just look at them!!!!

johnlawrencesullivanaw17(((ps: toutes les photos viennent de la bible aka nowfashion.com)))

 

voilà voilà,
(aujourd’hui marque le début de la vague menswear à Milan j’en suis toute émoustillée!!)

à bientôt pour de nouvelles aventures

PS: BONNE ANNEE BONNE SANTE, amour gloire et beauté à vous tout ça lol j’avais même pas remarqué que c’était mon premier article de 2017 oops hihi (mais sachez que j’ai eu pas mal d’idées d’articles sympas récemment)

xxx

tati passion fashionista

NOUVELLE VOGUE MAGAZINE’S LAUNCHING PARTY

Mardi dernier (le 6 Décembre) se déroulait, au Bliss Studio dans le 2ème arrondissement de Paris, un évènement de folie réunissant pléthore de gens ULTRA lookés. Prêts à boire du champagne (ou du jus d’abricot), danser à gogo et éventuellement montrer ses seins à qui le veut mais surtout présents pour montrer leur soutien au groupe de filles qui lançaient ce soir là leur projet de longue date, un magazine en ligne, nouvelle-vogue.com. Au programme : DJs sets, cocktails, défilé et lancement du magazine en direct.

15181711_1312421692163147_4844877147914424137_n

Figurez-vous que fashion insider tati était présente!!

J’ai bossé avec l’une des filles (Alice Colagrande) pendant la fashion week (quand on était toutes les deux assistantes pour envoyer des invits woo so glamour) cet été et déjà elle me parlait de leur magazine, alors quand le lancement tant attendu est arrivé j’étais toute excitée. Cette fille est multitâche, elle a que 24 ans et elle a déjà fait plein de choses dans la vie, surtout dans la mode genre stylisme, direction artistique, mais aussi maquillage et blabla bref ça me fascine (et me motive) les gens comme ça. Dans leur squad il y a aussi Jane Morineau, que j’ai rencontrée rapidement pendant un défilé, elle a 20 ans et fait tout autant de choses (+ elle assiste une directrice de casting!!! #goalultime) ok cool j’ADORE les gens qui ne font pas d’études et qui BOSSENT à fond et font plein de TRUCS COOLS et font la fête comme personne (#goal bis).
La personne avec qui j’étais censée y aller m’a finalement lâchée (Isaac si tu passes par là) mais… j’y suis allée quand même! toute seule! comme une grande! (j’en ris mais en vrai l’asociale/fainéante que je suis a fait un gros effort pour s’y rendre)

En arrivant j’étais quelque peu surprise : je ne connaissais pas du tout le Bliss Studio mais je m’attendais à une vraie salle, ou du moins quelque chose de plus grand, or c’était « juste » une sorte de boutique, et il y avait tellement de monde (nouvelle vogue victime de son succès) que la plupart était dehors, occupant toute la rue et empêchant les voitures de passer. A l’intérieur les gens étaient assez… serrés, le DJ n’arrivait pas à ambiancer tout le monde (ceci dit sa musique était pas mal) mais on sentait l’enthousiasme et la folie dans l’air, les photos exposées au mur étaient géniales, et il y avait plein de gens intéressants !! J’avais envie de prendre tout le monde en photo (si seulement j’avais eu un appareil lol)

15390955_1328891620516154_3773920812541759712_n

Nouvelle Vogue est un magazine satirique, qui cherche à montrer le « vrai » visage des parisien(ne)s, réunissant fashion et party, sans oublier le féminisme et l’humour, toujours. Site à base de photos à gogo, vidéos humoristiques, le tout plongé dans leur univers très affirmé, que l’on pourrait qualifier de trash, girly, sexy et surtout sincère. Tout est parti de l’idée de rendre la mode plus drôle et accessible (trouvant que les blogueuses modes étaient trop froides, superficielles et obsédées par l’argent — et toc), c’est exactement mon état d’esprit aussi donc j’achète (leandra medine aka themanrepeller is my guru, remember). Les filles s’amusent avec leurs tenues et ça se sent, elles ont chacune un style bien particulier et je suis fan fan fan ! Pour l’instant le magazine ne contient que d’innombrables photos très cools mais j’attends encore de voir ce qu’elles nous réservent, je suis sûre qu’on va kiffer encore plus, surtout avec les vidéos. Le seul petit défaut pour l’instant est, selon mon modeste avis de mini blogueuse et surfeuse pro du net : je trouve qu’on ressent une certaine impression de vide en naviguant sur leur site, sans doute parce que les photos ne sont pas accompagnées de texte, c’est fort dommage parce que toutes les images attisent la curiosité et ce serait cool d’avoir une petite description ou anecdote ou n’importe quoi! Par exemple la présentation de leur team est hyper cool parce que les images sont nice et le texte est présent, court mais intéressant (et suffisant)

+ pour voir des photos sympas de mardi soir check la couverture de l’event par Ten Days In Paris (sad story : je ne suis sur aucune des photos snif mais je vous promets que j’y étais vraiment!! lol)

+ retrouvez nouvelle vogue magazine sur facebook / instagram 

czblgwxxuaauctk-jpg-large
(crédit photo: myself)

signé la meuf qui s’est soudain souvenue qu’elle avait un blog
et a enfin décidé de (tenter de) s’y remettre à fond